Partagez | 
 

 « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
MessageSujet: « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn   Lun 20 Mai 2013 - 22:58




« You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. »
J’étais arrivée à Villevieille depuis un peu plus d’une semaine maintenant. Le voyage avait été long, très long à mon goût, nous avions dû faire différentes haltes causées la plupart du temps par mes enfants, surtout mon dernier, Alban. Il était désireux de voir le monde et le monde commençait notamment dans les campagnes du Bief qu’il n’avait pas visité, c’est-à-dire la majeure partie de la région verdoyante … Agacée, j’avais dû bien resserrer la visse, car si j’avais écouté Rose et son cadet, nous serions arrivés quelque part près de Rubriant et ce n’était pas du tout la destination souhaitée. La chaleur n’avait en rien arrangé nos affaires, tout ce ballotage de gauche à droite comme si nous nous étions trouvés sur un navire de fortune, Godric et Rose avaient été malades … Et ce tout le long du trajet et avaient gardé le lit pendant une journée après notre arrivée à Villevieille. Cette petite santé ne m’avait pas étonnée de la part de ma fille. C’était la première fois qu’elle prenait un carrosse, elle n’était donc pas habituée aux voyages et sa santé avait toujours été quelque peu vacillante. Elle tombait souvent malade et ce long trajet n’avait en rien aidé … Par contre, vis-à-vis de Godric, j’avais été un peu plus surprise, son père était pourtant un habitué des voyages et pas forcément dans de bonnes conditions. Enfin soit ! Il était ainsi fait. Il ne pouvait pas avoir tous les atouts de son coter non plus. Lyam nous avait accueillis comme il se doit : une ribambelle de serviteurs à notre service, des plats finement cuisinés malgré la famine qui menaçait et des appartements luxueux, dignes des nobles les plus prestigieux. J’aimais Lyam parce qu’il était outrancier par moments, quand il aimait, il ne comptait pas et ne faisait jamais dans la demi-mesure ! Quel homme ! Ce trait de caractère changeait radicalement de Gregorian, qui lui, tout au contraire, avait toujours détesté les fioritures et qui se contentait du peu. Mon arrivée à Villevieille et toutes ces attentions dont avait fait preuve Lyam m’avait conforté dans l’idée que j’allais me plaire ici, que j’allais aimer être une lady de la maison Hightower et que j’avais enfin trouvé ma place. Ma semaine avait été calme … J’avais fait visiter Grand Tour aux enfants, nous avions installé leurs affaires dans l’euphorie générale, sauf celle d’Éden, qui restait en retrait face à ce déménagement, qu’il ne cautionnait pas. D’ailleurs, j’avais très peu vu mon aîné durant cette semaine … Toujours occupé à l’équitation, en compagnie de gens de son âge ou en pleine discussion avec les frères Hightower. Je ne savais pas ce qu’ils pouvaient bien se dire et ça m’intriguait … Lyam refusait de me le dire et Éden aussi et ça m’agaçait, au plus haut point.

Aujourd’hui, j’avais décidé de passer quelque temps, seule. Totalement seule ! Je m’étais levée plus tard qu’à l’accoutumer, j’avais déjeuné, m’étais lavé et paré d’une sublime robe mauve à volants cintrée à la taille par une ceinture dorée. Je m’étais dès lors dirigée vers les jardins afin de pouvoir m’y perdre sans tenir compte du temps que j’allais y passer … J’ai déambulé pendant plus d’une heure entre les allées, les bosquets et les fontaines, regardant attentivement les fleurs pour déceler celles que j’affectionnais, j’ai mangé quelques fruits qui se trouvaient sous ma main. Suivie de près par une domestique qui tenait une ombrelle, je me suis arrêtée sur un banc, pas très loin de l’entrée de Grand Tour … J’eus à peine le temps de fermer les yeux pour profiter d’un instant de repos que des bruits de sabots attirèrent mon attention. Des cavaliers entraient dans la place. Je me levais, remit les voiles de ma robe en place avant de passer ma main dans mes cheveux, faisant glisser ma cascade de boucles blondes le long de mon dos. Je me suis alors avancée d’un pas léger en direction de la cour d’entrée … Dans l’ombre d’une arche de verdure, j’observais les cavaliers qui mettaient les pieds à terre. Je venais de repérer un vieil ami, ce qui me fit esquisser un sourire.


© Belzébuth


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn   Mar 21 Mai 2013 - 20:35

Be a Sweet Dream
or a Beautifull Nightmare




Même si il savait qu’il pourrait toujours compter sur le soutient de la plupart de ses vassaux, Oberyn ne pouvait pas s’empêcher de la plupart d’entres eux, surtout lorsque ceux-ci avaient la prétention d’être au moins aussi puissant et influents que les Tyrell. C’était le cas de la maison Hightower qui de par sa puissance et ses actions avaient finis l’attention du gouverneur du Sud qui voyait d’un assez mauvais œil le mariage entre Lyam Hightower, le seigneur de Villeveille et sa « vieille amie » Gabrielle Rowan, veuve et déjà mère de plusieurs enfants. Le jeune homme qui était loin d’être un sentimental ou un niaiseux comprit ou du moins en déduisit assez vite que cette union était faite par amour et non par intérêts. Et c’est afin d’avoir plus d’informations sur cet heureux évènement qu’il quitta sa famille et la forteresse d’Haut-Jardin pour se rendre dans la deuxième plus grande ville du Bief. Même si il ne voulait pas annuler ce mariage, il n’en avait de toute façon pas le pouvoir, le bellâtre voulait absolument rencontrer les futurs marier pour leurs faires comprendre que même si il était d’une arrogance rare, il n’était pas homme à sous-estimer ses adversaires et encore moins ses alliés et qu’ils n’avaient pas intérêts à se croire plus malins que lui et à tenter de lui mettre des bâtons dans les rues. Oberyn ne pourrait de toute façon pas tolérer une trahison ou même une simple réticence. Pour le seigneur qui se sentait extrêmement proche du trône de fer, la moindre réticence serait surement prit comme une insulte ou plutôt comme une perte de temps. Il préparait une guerre, il préparait une révolution, il n’avait absolument pas besoin d’écouter les jérémiades de dames et de damoiseaux envieux de son pouvoir et de son influence. Il n’avait plus le temps pour cela, il était au dessus de cela mais, il devait quand même s’en occuper.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’en pensant à tout cela le beau brun, ne vit pas le temps passer et qu’il trouva le voyage étonnamment cours. Et en entrant dans la ville des Mestre, Oberyn sentit un frisson lui traverser le dos : quel cadre idéal pour une joute verbale entre deux vieux amis. Et en descendant de son cheval, il esquissa un sourire en apercevant Gabrielle Rowan, la rencontre allait peut-être durer moins longtemps que prévu. Il ôta son heaume, le donna a son jeune écuyer sans trop prêter attention à celui-ci et il se dirigea vers celle qui c’était, presque, autoproclamée plus belle femme du Bief et même de Westeros. Une aberration pour Oberyn même sans être différent à ses nombreux charmes, la trouvait bien moins belle que sa peau de vache, son insupportable femme. Quoi qu’il en soit, une fois qu’il fut à quelques mètres de la jolie blonde, il enleva sa cape et il la donna a son pauvre écuyer qui avait décidemment beaucoup de mal à suivre le rythme de son seigneur qui voulait régler cette histoire au plus vite.

« Lady Gabrielle… » Il fit ensuite quelques pas rapides en sa direction et une fois a quelques centimètres d’elle, il recommença : « Comment dois-je vous appeler ? Rowan ou Hightower ? Et dire que la première fois que je vous ai vu vous étiez encore une Velaryon… Mais dites moi vous changez plus de nom qu’un sans-visage de Braavos… »





© Chieuze
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn   Ven 24 Mai 2013 - 19:23




« You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. »
Sa voix était pleine de sarcasmes, le voilà peine arrivée qu’il m’exaspérait déjà. À croire que ce lord avait une aura qui me rendait de bien mauvaise humeur … Mais soit, en grande dame que j’étais et en fine politicienne, je n’allais pas lui montrer toute l’antipathie que cultivais pour lui, bien qu’entre nous deux, tout était clair. D’ailleurs, ses premières paroles me le firent bien remarquer … Une Velaryon ? Une Rowan ? Une Hightower ? Une très bonne question que posait le vieux lord, très bonne même ! Mais avais-je seulement la réponse ? Je n’étais pas encore une Hightower, c’était un fait avéré, visible aux yeux de tous je n’étais pas encore la femme de Lyam et je ne le saurais que dans quelque temps, que lorsque mon fils serait prêt pour diriger Boisdorés. Velaryon … Mon nom de jeune fille, très malin ce lord, il savait pertinemment que je donnais une importance immense à ma famille et spécialement à mon frère, d’ailleurs je crois bien que je m’étais toujours plus considérée Velaryon que Rowan. Fait étrange non ? Quoique … Pas si étrange que cela si on y réfléchissait bien. Les Velaryon avaient toujours joui d’une prospérité supérieure aux Rowan, j’avais côtoyé la cour des Tragaryens étant petite, j’avais un lien de sang avec eux d’ailleurs puisque la grand-mère du roi était une Velaryon. Les Rowan, bien qu’ils étaient une famille ancienne et puissante à leur échelle, ils n’avaient ni le même prestige, ni la même influence. Ce que j’avais bien sûr regretté en arrivant à Boisdorés. Mais contrairement à ma vie à Larmack, Boisdorés était rempli de souvenirs que je n’échangerais pour rien au monde. Finalement, j’étais les trois … Velaryon de cœur, Rowan d’adoption et Hightower de choix. J’étais un ensemble de ces trois maisons … Je me contentais de sourire à Oberyn Tyrell. Un beau sourire chaleureux mais totalement hypocrite … « Faites à votre convenance monseigneur … Velaryon est mon passé, Rowan mon présent et Hightower mon futur. Nommez-moi comme il vous plaira. » Contrairement à lui, qui ne devais pas apprécier que je mette le grappin sur son ancien meilleur ami et accessoirement cousin. Lyam ne m’avait pas beaucoup parlé de sa relation avec Oberyn. J’évitais de parler du passé, car discuter de cela avec Lyam aurait forcément glissé sur le mien et refusait d’en discuter pour l’instant. Mon passé, ma famille, la mort de Gregorian, mes bâtards, tous ces secrets qui pesaient de plus en plus au fur et à mesure que le temps passait, tout ça je le gardais pour moi. Pourquoi donc ? Par peur du rejet sans doute, par peur de me retrouver seule, de voir du dégoût dans les yeux de mon saint homme … Je tremblais à l’idée que mes secrets soient découverts et ébruités, je préférais donc me taire, pour le moment.

« Le nom change mais l’apparence reste my lord. » Je ne sais pas ce qui m’avait exactement poussé à me marier une deuxième fois … L’ambition sans doute, une pointe d’avidité et très certainement la peur de finir mes jours seule, sans amour. C’était ce que je craignais le plus, la vieillesse et la solitude, ce temps qui passe et qui vous fait flétrir, qui vous tue. J’aurais aimé rester jeune et belle à jamais, j’aurais donné tous mes titres, toute ma fortune pour cela, mais c’était impossible, malheureusement impossible. Je périssais, je pourrissais et je ne pouvais rien faire contre cette lente agonie. « Que nous vaut l’honneur de votre visite ? » Je lui lançais un nouveau sourire, amusé cette fois-ci. Je ne pense pas que le seigneur du Bief se soit déplacé par simple courtoisie … Il ne le fait jamais. Il n’est pas courtois. Nous féliciter pour nos fiançailles ? Aucune chance ! Rendre visite à un ancien ami ? Plutôt mourir ! Ses intérêts, des doutes peut-être, mais rien de sincère, c’était certain. Cet homme était d’une arrogance sans bornes, d’un égo peu commun et d’une vanité qui surpassait de loin la mienne. Je ne pouvais rien y faire, ma haine contre lui était viscérale …

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn   

Revenir en haut Aller en bas
 

« You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « You can be a sweet dream or a beautiful nightmare. » feat.oberyn
» ♬ ♪ Sweet Dreams [Sacha] [x]
» [1750] sweet dreams[Adrix]
» (F) BEHATI PRINSLOO ☼ sweet dream or beautiful nightmare ?
» Sweet dream vous dite?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

Tavern's Hymns

 :: Corbeille
-