Partagez | 
 

 Sagesse Cläre&Roslinn ¤ Curiosity keeps leading us down new paths

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
MessageSujet: Sagesse Cläre&Roslinn ¤ Curiosity keeps leading us down new paths   Ven 20 Sep 2013 - 16:49


Sagesse Cläre&Roslinn


▽ We keep moving forward, opening up new doors and doing new things, because we're curious...and curiosity keeps leading us down new paths.  
« M’lady devrait sourire ou bien elle risquerait d’effrayer les gens venus pour la voir… Vous ne voulez pas qu’ils s’inquiètent pour vous, m’lady, n’est-ce pas ? » Roslinn leva des yeux absents vers l’image de sa servante que reflétait son grand miroir en fer forgé, tentant de rappeler son esprit dans la pièce pour se concentrer sur ce qu’elle lui disait. La femme s’évertuait à placer délicatement les lourdes mèches brunes de sa maîtresse, de façon simple mais élégante, travaillée mais sobre, Roslinn demandant toujours à paraître modeste, et non pas pleine de vanité, défaut que pourtant sa beauté et les multiples louanges qu’on en faisait auraient pu lui conférer. La Dame du Val força un sourire mais son regard trahissait l’âme troublée qui vivait au-dedans d’elle : « Comment paraître heureuse et sereine lorsque mon époux met sa vie en péril pendant que je l’attends, esseulée, ici ?...» Rose était inquiète, un peu plus chaque jour. Martyn l’avait quittée voilà quelques semaines pour se rendre à Harrenhal et affronter les forces rebelles. Seuls les Sept savaient ce qui résulterait de ce conflit, et la jeune femme passait souvent quelques heures à prier dans le Septuaire des Eyrié. Elle y trouvait l’apaisement et la force pour continuer de vivre dans l’atmosphère irrespirable que lui offrait la forteresse depuis ce fameux dîner qui avait vu les masques tomber. Et si elle craignait pour la vie de son mari, d’autres angoisses étreignaient également son cœur et la rendaient de plus en plus mélancolique. Mais voyant la femme de chambre peiner à trouver une réponse adéquate à la question de sa suzeraine, lady Arryn obligea son visage à détendre ses traits et afficha un air plus volontaire : « Mais tu as raison, Mya, je ne dois pas me laisser ronger par mes craintes et montrer aux valois qu’ils n’ont pas à s’inquiéter de la guerre ou de la sécheresse ». C’était son devoir de suzeraine, elle avait un rang à tenir, d’autant plus en l’absence de son lord d’époux, et au milieu de ces rapaces qui ne souhaitaient que la voir tomber. Un léger coup frappé à la porte laissa apparaître le mestre dévoué à la famille Arryn, lui enjoignant de se hâter pour venir écouter les doléances.

Elégante et gracieuse, silhouette évanescente avalée par la sombre puissance qui se dégageait des pierres blanches veinées de bleu qui formaient la muraille du château, Roslinn écoutait avec attention mestre Azrael la préparer pour la séance d’audience de la matinée tandis qu’ils parcouraient les couloirs. La chaleur qui avait élu domicile dans les vallées de la région était le principal motif de ces audiences, et il convenait de rassurer les habitants et d’accéder à leurs demandes si elles n’étaient pas farfelues. Pour toute autre chose, la lady ne devait pas hésiter à lui demander conseil, il était après tout là pour cela et servir une aussi grande dame était un véritable honneur pour lui. C’est le menton levé et un sourire délicat sur les lèvres qu’elle pénétra la salle. La mascarade allait commencer.

Douce et chaleureuse, souriante et rassurante, Rose les écoutait tous, un à un, semblant faite pour ce genre d’exercice. Et pourtant, dans son for intérieur, elle luttait et se méprisait presque d’être si hypocrite, leur montrant le spectacle qu’ils voulaient tous voir au lieu de la vérité crue. Etait-ce là ce qu’avait vécu sa cousine Catelyn tout ce temps ? Souriant quand elle aurait voulu pleurer, parlant avec gentillesse lorsqu’elle aurait voulu fuir et crier ? La rose sans épine se mit soudain à observer chaque personne présente dans cette salle d’audience, se demandant si au fond d’eux ils vouaient une haine envers celle qui au bout de sept années de mariage ne donnait toujours pas d’héritier au Val. Méfiante. Elle était devenue méfiante, car qui pouvait savoir ce qui se cachait réellement sous les mines affables et les courbettes respectueuses. Certainement pas elle qui s’était vue bernée de la pire des manières. Mais alors qu’elle commençait à trouver le temps long et ne prêtait qu’une oreille distraite aux problèmes de ses gens, mestre Azrael se pencha vers elle. « Une jeune femme demande audience, my lady, une guérisseuse semblerait-il… » Rose tourna des yeux surpris vers le vieil homme. « Une guérisseuse ? Que me veut-elle ? Et qui est-ce ? » « Il semblerait qu’elle ait apporté son aide à certains chevaliers, les soignant avec succès… » Le ton perplexe du mestre ne laissait aucun doute possible sur ce qu’il pensait réellement de cette femme, mais la lady se rappela certaines discussions avec ses dames de compagnie, et ces dernières avaient plusieurs fois mentionné une guérisseuse aux talents étonnants. Peut-être voulait-elle une place dans le Val, ou bien une aide financière, ou une récompense pour ses services…

« Faites-la entrer, je suis curieuse d’entendre ce qu’elle souhaite me dire. » Les gardes placés de chaque côté de la lourde porte de bois laissèrent passer la dite guérisseuse, une femme d’une étrange beauté, à la chevelure de feu et semblant venir d’un autre monde…  

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sagesse Cläre&Roslinn ¤ Curiosity keeps leading us down new paths   Ven 20 Sep 2013 - 17:58


Curiosity keeps leading us down new paths.

Depuis le jour ou elle avait été obligée de quitter Port-Réal à cause de ses pratiques soi-disant douteuses, Sagesse Cläre n’avait pas arrêté de voyager. Oh  évidemment elle avait passé quelques semaines à faire des recherches dans la bibliothèque de la fameuse Citadelle de Villevieille mais, la prudence de cet idiot d’Archimestre l’obligea à reprendre son voyage. Après ça elle avait passé le plus clair de son temps à traverser les Sept Royaumes et à gagner sa vie en soignant  des marchands, des voyageurs ou des chevaliers errants. C’est cet argent qui lui permit de quitter Westeros pour Westeros et c’est donc cela qui lui permit de découvrir des innovations inconnues de la plupart des ouestriens. C’est donc fier de son nouveau savoir qu’elle retourna sur son continent natal et plus précisément dans les terres abruptes et montagneuses du Val d’Arryn. Et alors qu’elle buvait seule dans une taverne du port de Vieux-Havre elle surprit une discussion entre deux chevaliers de la maison Melcolm. Ceux-ci se plaignaient de leur suzeraine, ils n’étaient apparemment pas satisfaits de son incapacité à donner un héritier au seigneur Martyn Arryn. Cette discussion fit sourire la belle jeune femme, qui comprit que son passage dans les Montagnes de la Lune pourrait certainement lui être très utile. Si certaines femmes étaient réellement incapables d’enfanter, d’autres ne savaient pas comment s’y prendre ou du moins s’y prenaient mal. Et l’alchimiste qu’elle était pourrait surement aider la pauvre bieffoise et ainsi s’attirer ses bonnes grâces mais, pour cela elle devait se faire violence et jouer aux bonnes samaritaines auprès des gens afin de se faire remarquer et de se forger une réputation de guérisseuse de talent.

Alors elle passa plusieurs semaines à jouer à la gentille dame, elle s’occupa donc de pauvres chevaliers blessés, d’aubergistes enrhumés et de bonnes femmes grippées. Puis un seigneur sœurois eut vent de son succès et la fit venir jusqu’à Longuesœur afin de se faire soigner. Et grâce à toutes les nouvelles connaissances quelle venait d’acquérir elle n’eut aucun mal à soigner ce vieil homme et à se forger une solide réputation. C’est là qu’elle décida de quitter la côte pour me rendre jusqu’au fief de la maison Arryn. Son voyage dura plusieurs semaines et elle eut beaucoup de mal à monter jusqu’au Eyrié mais, ses talents bluffèrent les gardiens de la forteresse aérienne et elle n’eut aucun mal à obtenir une audience auprès de la dame régente.  La rousse attendit plusieurs heures auprès des paysans et des aubergistes afin d’enfin être appelée par les membres de la garde. Elle garda un visage serein et elle fit quelques pas en direction du trône de bois blanc. Elle était sure d’elle et elle n’était absolument pas intimidée par la fameuse Roslinn Arryn qui méritait bien son surnom de « Rose sans Epines ».

« Ma Dame » Dit-elle tout en s’inclinant respectueusement. Car même si elle était d'une intelligence rare elle avait quand même le respect des autres et surtout de ceux qui avaient plus de pouvoir qu'elle. Mais passons, puisque après quelques secondes elle reprit la parole :

« Je me nomme Sagesse Cläre, je suis alchimiste et guérisseuse et si je suis venue jusqu’ici c’est pour vous proposer mon aide. »

Puis elle releva la tête et se redressa pour regarder la réaction de la suzeraine, si cela faisait presque dix ans qu’elle tentait d’avoir un enfant elle ne serait certainement pas insensible à sa proposition. Puis elle croisa les bras, ce qui laissa apparaître son avant bras et évidemment l’un de ses nombreux tatouages pendant quelques secondes. Celui-ci représentait un dragon lobé autour d’un cercle d’alchimiste mais, le mouvement avait été bref et la jeune femme bieffoise n’avait certainement pas eut le temps de voir ce symbole…



© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Sagesse Cläre&Roslinn ¤ Curiosity keeps leading us down new paths   Sam 21 Sep 2013 - 12:28


Sagesse Cläre&Roslinn


▽ We keep moving forward, opening up new doors and doing new things, because we're curious...and curiosity keeps leading us down new paths.  
Telle une vision perturbante, la guérisseuse s’approcha du trône pour s’incliner respectueusement devant la dame du Val, cette dernière l’observant avec une certaine curiosité : voilà bien une chose qui allait rendre sa matinée bien moins habituelle et la faire sortir de ses sombres pensées quelques minutes au moins. « Ma Dame. Je me nomme Sagesse Cläre, je suis alchimiste et guérisseuse et si je suis venue jusqu’ici c’est pour vous proposer mon aide. » Lady Roslinn cligna des yeux plusieurs fois, pour s’assurer qu’elle n’avait pas rêvé ces mots. La jeune femme était directe, mais la brune n’était pas certaine de comprendre de quelle aide elle voulait parler… Elle n’avait pas entendu de rumeurs de maladie parmi ses gens, elle-même ne se sentait pas mal… Ou bien cela avait-il un rapport avec l’alchimie ? Cette guilde mystérieuse qui recelait bien des talents ? Un millier de questions traversèrent soudain son esprit sur cet art fascinant dont les secrets étaient bien gardés. Devait-elle l’écouter jusqu’au bout et lui demander de mettre ses connaissances au service de Martyn, pour l’aider dans sa lutte contre les rebelles ? Cela plairait-il à son époux ? La scrutant un peu plus, elle se sentit étrangement attirée par cette chevelure enflammée, contrastant avec le visage serein que l’alchimiste ambulante arborait et ses deux yeux vifs qui se relevèrent soudain vers la suzeraine semblaient la percer de part en part pour venir déchiffrer son âme. Rose tâcha de ne pas changer d’attitude, mais elle se replaça sur le trône, subitement inconfortable.

« Bienvenue dans le Val d’Arryn, Sagesse Cläre, j’ai entendu parler de vous et de vos talents et en mon nom ainsi que celui de mon seigneur et époux, je vous remercie d’avoir pris soin de nombre de mes loyaux sujets, les riches comme les pauvres. C’est un noble métier que vous pratiquez et vous avez toute mon admiration… d’autant plus que vous êtes une femme… » Roslinn jeta un regard en coin vers mestre Azrael qui paraissait très intéressé par la conversation, autant qu’il semblait inquiet. Après tout, si cette guérisseuse offrait ses services médicaux aux Arryn, elle amputerait le vieux mestre d’une partie de ses responsabilités. Et il fallait avouer qu’un charisme énigmatique s’élevait de cette jeune personne à la beauté troublante. Si Rose estimait que les femmes avaient une place bien déterminée dans cette société et qu’elle s’était résignée à la sienne depuis toujours, tâchant d’en tirer le meilleur parti, elle ne pouvait s’empêcher d’admirer celles qui bravaient les codes et faisaient leur place dans un monde d’homme. La gente masculine parlait de sexe faible, mais ils sous-estimaient souvent les capacités de leurs mères, épouses ou filles, ne leur laissant pas l’occasion de leur prouver qu’elles aussi avaient un intellect dont elles pouvaient user avec dextérité. Elle s’était toujours montrée docile, jouant le rôle qu’on lui avait octroyé à merveille et sans contrainte, mais malgré tout, sous ces apparences soumises, la rose sans épine s’évertuait à influer sur les décisions des hommes qui l’entouraient, distillant dans leur esprit un peu de sagesse et de modération, qui les faisaient réfléchir et croire qu’ils avaient pensé tous seuls quelque chose qu’elle avait murmuré tout bas au creux de leur oreille. Oberyn avait souvent été sa victime, Rose sachant se mettre en retrait pour ne point lui montrer qu’elle n’était pas toujours d’accord avec ses idées. Cela avait marché pour l’alliance avec le Val d’Arryn qui avait failli être rompu, et elle était fière de penser que c’était grâce à elle… Même si au fond, elle ne pouvait en être persuadée.

Mais la lady ne fit pas cas des airs méfiants du mestre, sa curiosité avait été bien trop piquée pour qu’elle ne pose pas la question qui lui brûlait les lèvres : « Vous me parlez de m’apporter votre aide… Mais de quelle aide s’agit-il ? Que vous a-t-on dit sur les Eyrié qui nécessite que vous fassiez la difficile escalade pour venir jusqu’à moi ? » Et voilà qui était bien étonnant, généralement, l’on venait à ces longues et ennuyeuses audiences pour réclamer l’aide de la famille régnante, pour la supplier d’arranger les choses ou faire appel à sa justice, et non l’inverse.
 

(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sagesse Cläre&Roslinn ¤ Curiosity keeps leading us down new paths   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sagesse Cläre&Roslinn ¤ Curiosity keeps leading us down new paths

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

Tavern's Hymns

 :: Corbeille
-