Partagez | 
 

 Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
MessageSujet: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 18:31

© blend - Tumblr


Deirdre Wynch

"Nemo sailing home, Nemo letting go." - ft. Avatar

L'INQUISITION

Que pensez-vous de Maegor Targaryen, son ascension sur le trône de Fer vous semble-t-elle légitime ? Et quelle est votre opinion sur Jaehaerys Targaryen, le pensez-vous prêt à diriger le Royaume des Sept Couronnes ?


Oh et bien disons que je suis terriblement mal placée pour donner mon avis sur la politique du royaume. Vous savez on dit souvent que je ne suis rien d’autre qu’une gamine indécise et égoïste et c’est un peu ce que je suis réellement alors je me vois vraiment mal donner mon avis sur cette guerre de succession qui déchire la famille Targaryen. Il n’empêche que Jaehaerys est très certainement la clé de cette histoire, si jamais il veut réellement monter sur le trône malgré son jeune âge, alors Maegor devrait ce retirer sans un mot et lui donner la couronne mais, si le petit dragon est indécis et qu’il préfère profiter de son enfance plutôt que de gouverner c’est à son oncle – le plus apte à diriger – de diriger le Royaume à sa place.

Que pensez-vous de la situation actuelle au Royaume des Sept Couronnes ? La Guerre vous semble-t-elle justifiée ? ❥


Et bien je la trouve chaotique, je suis une rêveuse et comme toute rêveuse qui se respecte j’aimerais vivre dans un monde de calme et de paix mais, ce n’est pas le cas… je dirais même qu’actuellement c’est loin d’être le cas puisque cette satanée guerre fait rage, qu’elle sépare les amis, les amants et les familles et qu’elle risque d’embraser le continent. Je ne sais pas vraiment si cette guerre est justifiée car pour moi toutes les guerres sont injustifiées… mais malheureusement les hommes qui fonts les guerres ne s’attardent jamais longtemps sur les causes et les conséquences des batailles qu’ils mènent.

Pour quelle bannière vous battez-vous ? Pourquoi avoir choisi ce suzerain plutôt qu'un autre ? Etes-vous loyal à votre suzerain? ❥


Je dois avouer que j’ai dû réfléchir un moment avant de pouvoir vous répondre. Vous savez je suis née au Vieux Rouvre, je suis donc une dame de la maison Rouvre et je tiens énormément aux membres de ma famille d’origine. Il n’empêche que je suis également attachée aux Wynch et plus particulièrement  à mon frère adoptif, le seigneur Skeggi Wynch qui m’a toujours traité comme sa propre sœur et qui a toujours été  prêt de moi… c’est pour cela qu’au jour d’aujourd’hui je suis du côté des fer-nés… mais je suis une telle girouette que cela pourrait changer au fil des jours et des mois.

Quel est votre plus grande peur au regard des tensions politiques et militaires entre les pays? ? ❥


Comme toutes les femmes, j’ai peur de perdre ceux que j’aime ! Je suis terrifiée à l’idée de voir mes frères Skeggi et Eskil tomber au combat, je suis effrayée lorsque je me dis que mes cousins de la maison Rouvre pourraient mourir dans d’atroces souffrances… et j’ai même peur pour mon époux Edrick Snow à qui je tiens bien plus que j’en ai l’air… C’est pour cela que je prierais le Dieu Noyé et les Sept pour que tous ces gens me reviennent saints et saufs.




VALAR MORGHULIS
titres :
fille adoptive de feu lord Thenbold Wynch, dame du Holt-de-Fer et de Pyke, héritière légitime du Vieux-Rouvre.
âge :
Vingt-cinq ans.
lieu de naissance :
Au Vieux-Rouvre dans le Bief.
famille :
Deirdre est la fille biologique de Stein du Rouvre ancien Seigneur du Vieux-Rouvre et de feu Jeyne du Rouvre. Et même si elle est fille unique la jolie rouquine a de nombreux cousins et cousines à commencer par Lord Alester du Rouvre, actuel seigneur du Vieux-Rouvre et fils de feu Ser Alfyn du Rouvre et de Aelinor du Rouvre née Caswell. Il ne faut pas non plus oublier les deux oncles de la demoiselle, d’abord Ser Allister du Rouvre capitaine de la garde marié à une Florent et père de trois enfants : Alysanne, Alvyn et Andros du Rouvre. Puis Barristan du Rouvre, vétéran de la famille marié à dame Denyse du Rouvre, père de deux enfants et grand père de deux petits enfants.

Mais puisqu’elle se considère plus Wynch que Rouvre, la jolie Deirdre estime être la fille de feu Thenbold Wynch et la sœur de lord Skeggi Wynch actuel suzerain des Iles-de-Fer, d’Eskil Wynch commandant de la flotte de fer et enfin d’Erika Wynch la dame du Holt-de-Fer. Deirdre est également la cousine d’adoption d’Errick Wynch et la belle sœur de dame Doreah Wynch actuelle Reine du Sel et du Roc.

maison :

Deirdre est une Rouvre de naissance et une Wynch de cœur elle est donc affiliée à deux des plus prestigieuses familles de Westeros.  La Maison du Rouvre parce qu’elle est certainement l’une des plus anciennes et des plus puissantes du Bief et la maison Wynch parce qu’elle a longtemps été l’une des plus craintes de toutes les Iles-de-Fer et parce qu’elle règne désormais sur ces mêmes îles.
situation :
Mariée à Edrick Snow, fils bâtard du seigneur Karstark.

statut :
PV.
groupe :
Iles-de-Fer.

VALAR DOHAERIS

Joviale ◮ Loyale ◮ Rêveuse ◮ Mélancolique ◮ Anxieuse ◮ Sensible ◮ Secrète ◮ Douce ◮ Indécise ◮ Franche ◮ Généreuse ◮ Polie ◮ Évasive ◮ Spirituelle ◮ Curieuse ◮ Maladroite ◮ Intelligente ◮ Gentille ◮ Distraite ◮ Mélomane ◮ Étrange ◮ Calme ◮ Tactile ◮ Admirative ◮ Rebelle


IL ETAIT UNE FOIS...

La petite rêveuse que je suis est née dans la citadelle du Vieux-Rouvre en l'an vingt-deux de notre ère, fille du seigneur Stein du Rouvre et de son épouse Jeyne du Rouvre, ma seule malchance fut d'être une fille, la fille d'un couple qui ne rêvait que de garçons. Mon père n'était pas quelqu'un de mauvais, c'était simplement un homme déçus qui n'arrêtait pas de me reprocher de ne pas être l'héritier, le fier chevalier dont il rêvait. « Dit papa, pourquoi je ne suis pas un garçon !? » Une question importante, qui sortait souvent de ma bouche d'enfant, une interrogation qui revenait très souvent et qui avait le don d'agacer Stein du Rouvre qui ne savait jamais vraiment quoi répondre, car même si son coeur appartenait tout entier à Dame Jeyne, il ne pouvait cependant pas s'empêcher de penser que c'était de sa faute à elle s'il n'avait pas eu de fils. Souvent il grognait, il gesticulait, puis il se calmait en prenant dans ses bras, ces immenses bras qui m'intimidaient tant. Et mère, elle ne c'est jamais vraiment trop intéressée à moi, surement trop honteuse de pas avoir donné d'héritier mâle à son époux et puis la pauvre femme était beaucoup trop occupée à combattre cette maladie sans nom qui lui prenait un peu plus de vitalité chaque jour. Bref mes parents étaient bien loin d'être les meilleurs parents du monde mais, moi je n'ai jamais rien fais pour arranger les choses, j'étais une rêveuse, maladroite, rien à voir avec ma jeune cousine Alysanne, qui elle savait parfaitement se tenir en société. Lorsque mes parents m'amenaient aux réceptions des Tyrell à Hautjardin j'avais tendance a flâner, à abandonner la salle de bal, à me perdre dans les jardins à ne réapparaître que plusieurs heures plus tard avec des branches dans mes cheveux, des ronces et de l'herbe écrasée sur ma robe ou encore des cicatrices sur les genoux.

« Deirdre pourquoi as-tu fais cela ? Pourquoi es-tu encore allée gambader dans ces jardins que tu ne connais pas, pourquoi n'es-tu pas plus comme ta cousine Alysanne qui est pourtant est plus jeune que toi ? » C'était un reproche qu'ils me faisaient souvent, peut-être parce qu'ils savaient que la comparaison me blessait et me poussait à « tenter » de me tenir correctement. Mais puisque je n'y arrivais jamais les reproches, les sermons continuèrent jusqu'au jour ou lassaient ils arrêtèrent de faire attention à mes erreurs et mes bêtises ; au bout d'un certain temps ils apprirent à m'ignorer, les seules fois ou ils prenaient le temps de me réprimander c'était pour me dire : « Deirdre, tu dois te comporter comme une Dame, tu ne dois pas fuir dans les jardins, tu dois penser à Ser Maellan Florent ! »

Maellan Florent était mon fiancé, c’était un garçon étrange et c’est peut-être pour ça que je l’ai tout de suite trouvé attachant et que je me suis directement attachée à lui, oh nous n’étions encore que des préadolescents naïfs et moi pour essayer d’avoir de l’importance à ses yeux, pour ne pas simplement être la « rêveuse du Vieux-Rouvre » je me singeais ma cousine, ma mère, toutes les dames que je côtoyais. Mais au fond je crois que cela ne marchais pas aussi bien que cela, parce que le renard de Rubriant aimait « Deirdre la rêveuse » et non pas « Deirdre la sérieuse ».Maellan Florent était mon fiancé, c'était un garçon étrange et c'est peut-être pour ça que je l'ai tout de suite trouvé attachant et que je me suis directement attachée à lui, oh nous n'étions encore que des pré-adolescents naïfs et moi pour essayer d'avoir de l'importance à ses yeux, pour ne pas simplement être la « rêveuse du Vieux-Rouvre » je me singeais ma cousine, ma mère, toutes les dames que je côtoyais. Mais au fond je crois que cela ne marchait pas aussi bien que cela, parce que le renard de Rubriant aimait « Deirdre la rêveuse » et non pas « Deirdre la sérieuse ». Je crois que même si je ne me souviens plus très bien de lui, ce beau garçon, ce Maellan Florant a été mon premier amour et c'est peut-être lui qui m'a fait sortir de l'enfance mais, pas du rêve pour autant, je me souviens de notre premier baiser sous un vieux chêne, je pense que devenir sa femme ne m'aurait pas réellement dérangé mais, le destin m'éloigna de lui et du Vieux-Rouvre, prouvant ainsi que les racines des Rouvres n'étaient pas aussi profondes que leur devise ne pouvait le laisser croire. En effet un soir, le destin m'amena dans le grand jardin de la demeure familiale, puis il me fit sortir de celui-ci, distraite, rêveuse, loin de ma Septa, je marchais sans trop regarder ou j'allais, je me contentais de regarder les étoiles. Ce n'est que lorsque la fatigue se fit sentir que je compris que je m'étais beaucoup trop éloignée pour pouvoir revenir chez moi avant le lever du jour... Alors après une courte réflexion, je pris la décision de dormir sur la plage, sur le sable encore chaud. C'est le bruit des vagues qui finit par me réveiller, pas le bruit de vagues s'échouant sur la plage mais, plutôt celui de vagues venant taper contre la coque d'un navire. Je n'étais plus sur ma plage mais, dans le navire d'un homme imposant, presque terrifiant mais, qui me regardant avec un regard apaisant et doux cet homme c'était Thenbold Wynch, capitaine du Hopefeeder et seigneur du Holt-de-Fer.

 Thenbold Wynch donc, si au départ je ne pu m'empêcher de hurler et d'avoir peur de ce grand homme barbu mais, en sentant la couverture sur mon dos et en voyant le plateau de nourriture qu'il plaça sous nez je compris que ce fer-né n'était pas aussi horrible qu'il en avait l'air. Et c'était vrai, puisqu'il m'amena chez lui au Holt-de-Fer et qu'il me traita comme sa propre fille, allant même jusqu'à me renommer Deirdre WYNCH. Pour la première fois j'avais un père qui voulait de moi... un père qui me présenta à ses enfants ; d'abord à Skeggi l'ainé, grand, brun, copie conforme de son père qui pour mon plus grand plaisir m'adopta immédiatement. Puis il eut Eskil, le mystérieux, le silencieux, il m'attira et il me fascina immédiatement mais, je n'eu jamais assez de courage pour aller vers lui, préférant amplement l'ombre et les bras rassurants de Skeggi. Et enfin il y avait Erika, l'étrange, la mystique, elle ne m'accepta jamais, elle était une véritable fer-née et à ses yeux je n'étais rien d'autre qu'une étrangère, une fugueuse, une fugitive, une exilée et au fond elle avait raison, je n'étais pas une Wynch, tout cela n'était qu'artifice... Il n'empêche que j'ai toujours fait de mon possible pour profiter de ma vie en tant que Wynch, en taquinant Skeggi, en l'accompagnant dans ses voyages dans le Nord et en rencontrant le seigneur Jorah Stark de Winterfell ou encore Elthan Cerwyn. Haaaaa. Elthan, une longue histoire nous unis, celle de deux enfants du même âge qui s'entendent à merveille, celle d'une jeune fille et de son ami qui vit a plusieurs lieux d'elle mais, qu'elle est toujours extrêmement heureuse. Ce serait mentir que de dire que je n'ai jamais été attiré par ce garçon, j'ai même été amoureuse de lui, j'étais une adolescente en train de devenir jeune femme, il était mon seul « vrai » ami masculin... alors évidemment... Mais aujourd'hui c'est fini les choses sont un peu différente. Il y a des fois ou je me dis que j'aurais dû lui dire « je t'aime, je veux que tu m'épouses » et lui sauter au cou afin de jouer de mes charmes, cependant j'ai vite compris que c'était lui l'homme et que ce n'était pas à moi mais, à lui de me dire ce genre ce chose. Au final cet idiot préféra m'abandonner pour traverser les Sept Couronnes, je lui en ai voulu et aujourd'hui j'aimerais ne plus lui en vouloir mais, apparemment je suis aussi rancunière que ma demi-soeur Erika demi-soeur qui avait eu raison sur toute la ligne.

Car le temps m'éloigna des Wynch, il me fit réaliser que je n'en étais pas une et ce sentiment se renforça lorsqu'un fantôme du passé fit son retour sur les Iles-de-Fer en la personne de Maellan Florent, celui-ci vint me rappeler que j'étais Deirdre du Rouvre, que je devais retourner au Bief pour l'épouser... mais malheureusement cela ne fit pas vraiment plaisir à Skeggi qui en bon grand-frère protecteur donna une bonne leçon au chevalier... qui perdit la mémoire et qui oublia tout de moi. Fâchée avec ce protecteur dont je ne voulais pas ; je pris la décision de quitter les Iles-de-Fer afin de partir dans le Nord, mon voyage me mena jusqu'à Blancport, là-bas j'aurais pu embarquer et prendre un Navire pour le Vieux-Rouvre mais, alors que j'étais, encore une fois, dans la lune, je fus attrapée par un chasseur de primes du nom d'Edrick Snow qui en me reconnaissant voulu me ramener au Bief c'est à ce moment-là que je me suis rendu compte que ma place n'était pas vraiment là-bas mais, dans les Iles-de-Fer... Touché, le reitre qui n'était certainement pas un mauvais bougre prit la décision de me ramener jusqu'aux Iles-de-Fer et c'est là-bas que Skeggi furieux de mon départ prit la décision de me punir en me mariant à ce fameux Edrick Snow...



BEHIND THE SCREEN

Bon alors bonjour, je me prénomine Gzor ou Amnesia et je fais du RPG depuis bientôt 10 ans. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais je m’étais déjà inscrite sur ce forum avec le personnage de Deirdre mais je n’avais jamais eu l’occasion de terminer ma fiche de présentation. Mais maintenant que la MAJ est terminée je retente ma chance avec ce personnage qui me tient énormément à cœur et que j’adore vraiment. Sinon et bien le forum est beau, très beau encore plus qu’avant et j’ai hâte de pouvoir RP avec les Wynch mais, aussi avec mes deux beaux nordiens favoris. J’ai beaucoup d’idées dans la tête et j’ai vraiment hâte de les jouer et de les voir en RP… Voilà ! Voilà !

© _Viviie & darkpoison


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 19:18

Karen

Bienvenue sur ATC !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 19:23

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 19:40

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 20:29

Hey (re) bienvenue chez les fous alors !  
C'est super que tu sois revenue, et il va sans dire que tu vas faire de nombreux heureux !

Yeah les Wynch reviennent en force !   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 21:12

Rewelcoooome parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 21:16

Ravie de voir que tu t'accroches, j'ai toujours su que les fer-nés étaient des durs à cuire !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 21:16

(Re) Bienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 22:13




AFTER THE CONQUEST


Le staff et moi-même sommes heureux de vous annoncer que votre fiche est validée, Deirdre Wynch. Vous êtes désormais un habitant de Iles de Fer. En tant que tel, vous êtes soumis aux lois de celle-ci ainsi que celles de Westeros. Au plaisir, donc, de vous croiser dans l'un ou l'autre des Sept Royaumes.

PETITS RAPPELS


N'oubliez pas de :
❥ Recenser l'avatar du personnage.
❥ Déclarer sa famille.
❥ Compléter le registre des multicomptes (si vous êtes un DC, TC, QC)
❥ Ouvrir une fiche de liens.
❥ Assortie à sa soeur, fiche de sujets.
❥ Et de venir prendre du bon temps avec nous !

MESSAGE DU VALIDEUR


Très belle fiche, attention aux fautes mais, ton style est tellement atypique et sympathique à lire que c'est juste un plaisir ! Je pense que tu as bien cerné ce magnifique personnage alors je ne peux que te souhaiter la Bienvenue

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 22:47

Welcome again My Dear   Je t'attends  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 22:57

Parfait personnage! Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Dim 3 Nov 2013 - 23:22

Elenei Lannister a écrit:

Yeah les Wynch reviennent en force !   
Les Wynch ne sont jamais partis C'est pas parce que tu ne les vois pas qu'ils ne sont pas là

Bienvenue parmi nous une nouvelle fois ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Lun 4 Nov 2013 - 23:18

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   Sam 16 Nov 2013 - 10:35

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deirdre of the Sorrows : These lines the last endeavour to find the missing lifeline
» Haiti and Guyana - the two fault lines of the Caribbean
» (F) ÉMILIE J. BOUSQUET ● i hate these blurred lines
» Education féline
» Un senateur affirme avoir vu Martelly avec un passeport US en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

Tavern's Hymns

 :: Corbeille
-