Partagez | 
 

 Rhaenys Stark - la dragonne enneigée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Rhaenys Targaryen
COURONNE
■ Localisation : Au Donjon Rouge, Port-Réal
MessageSujet: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 10:52

©️ blend - Tumblr


Rhaenys Targaryen Stark

"citation" - ft. Emilia Clark

L'INQUISITION

Que pensez-vous de Maegor Targaryen, son ascension sur le trône de Fer vous semble-t-elle légitime ? Et quelle est votre opinion sur Jaehaerys Targaryen, le pensez-vous prêt à diriger le Royaume des Sept Couronnes ?
❥Meagor a beau être mon oncle, frère de mon défunt père, il n'a aucune légitimité. L'Usurpateur a obtenu le trône par la ruse, écartant de ce fait mon frère, seul héritier légitime et me privant de la régence qui me revenait de droit. Jaehaerys est et restera à mes yeux le roi des Sept Royaumes... Jaehaerys est jeune, certes, mais il est du sang des rois. Écarter mon frère du trône en prenant le prétexte de sa jeunesse n'a rien de légitime, prêt à diriger ou non il est né pour être roi. Jamais je n'accepterai de plier le genoux face à cet Usurpateur; exilée au Nord ou non, je suis la Régente, je suis celle qui devrait s'asseoir sur le trône et assurer le passage pour mon jeune frère, et je compte bien défendre cette vérité. Souvent, je me plaît à imaginer la vie que j'aurais pu mener en tant que Régente, toute notre vie nous avions été élevés, mon frère et moi, dans l'idée que notre destin était royal, que Jaehaerys et moi étions du sang du Dragon. Ce destin qui était le nôtre nous a été volé par l'Usurpateur, son règne cruel souille le nom de la noble famille des Targaryen.

Que pensez-vous de la situation actuelle au Royaume des Sept Couronnes ? La Guerre vous semble-t-elle justifiée ? ❥
Ce que j'en pense? Quelqu'un s'en souci-t-il seulement? La situation est grotesque, un Usurpateur occupe le Trône de manière éhontée, m'éloigne de Port Réal, écarte Jaehaerys du trône qui est sien, et les grands de ce royaume se prosternent. Du moins certains. Mon propre époux, Lord Stark, a choisi d'apporter son soutien à mon oncle dans cette guerre. Je suis la première à m'opposer à Maegor et l'ironie du sort veut que je sois mariée à un de ses alliés. La guerre est un jeu, le jeu des Trônes, tout est question de camp, le Royaume déchiré il faut choisir le bon camp. La guerre est pour moi le seul moyen d'en finir avec le règne cruel de Maegor. Il est a déplorer que le sang soit versé, mais cela en vaut la peine. Ce n'est pas la première guerre que connaît le Royaume, certainement pas la dernière, les grands du Royaume se soulèvent les uns contre les autres, anciens rois ils retrouvent leur envergure d'antan. Nous les femmes n'avons pas de place dans ce jeu guerrier, et pourtant je voudrais avoir la mienne. Je ne suis pas de ces femmes faibles qui s'éventent aux premières chaleurs, si l'occasion m'en était donnée je prendrais les armes pour défendre le trône qui est mien. Mais prendre les armes n'est pas la seule manière de participer à cette guerre, je ne suis peut-être pas toujours la plus au courant des problèmes géopolitiques et martiaux, mais je sais que je trouverai un jour une manière de me battre.

Pour quelle bannière vous battez-vous ? Pourquoi avoir choisi ce suzerain plutôt qu'un autre ? Etes-vous loyal à votre suzerain? ❥
Se battre sous une bannière... Une drôle de manière de parler de mon combat. Ma bannière fut durant les premières années de ma vie celle de mon père, et de notre famille, le dragon des Targaryen. Mais depuis mon mariage forcé avec le Nord, ma bannière est celle de la famille de mon époux, les Stark de Winterfell. Je ne pourrais pas dire que je me bats sous la bannière de mon époux, et je suis évidemment loyale envers mon suzerain puisque mon suzerain est mon époux. Mais ce ne fut en aucun cas un choix, mon choix était de me battre sous ma propre bannière, celle de ma famille, de la famille royale. Les bannières sont aujourd'hui la seule chose qui compte, la guerre a fait que les esprits se focalisent sur les bannières, mais qu'en est-il des individus? Pourtant, des individus bien différents peuvent évoluer sous une même bannière. Je ne crois pas aux bannières et aux suzerains, je ne crois qu'aux individus et à la légitimité des causes.

Quel est votre plus grande peur au regard des tensions politiques et militaires entre les pays? ? ❥
Ma plus grande peur? Celle-ci s'est déjà réalisée, le trône de mon père usurpé, mon frère et moi-même écartés du pouvoir, moi exilée dans le pays froid et dur du Nord, mariée à un homme aussi froid et dur que sa terre. Que pourrais-je craindre de plus? Je n'ai plus rien à perdre, et ces tensions ne pourront pas menacer plus avant ma situation. Je ne crains pas le sang versé, mais la guerre n'est pas compatible avec la justice, et ce que je crains c'est de voir mon Royaume sombrer dans la cruauté et l'injustice de Maegor, ce que je crains c'est de voir mon oncle, ce roi sombre et sans pitié, appuyé par les événements et obtenir une licence totale. En dehors de moi, le Royaume a beaucoup à craindre, les grands seigneurs se déchirent et c'est le peuple et les soldats qui trinquent, ce sont les cultures qui sont détruites, les hommes qui sont mobilisés, les villageois qui sont harcelés par les soldats ennemis. Je ne crains pas la guerre, au contraire, mais ce Royaume est le mien, le peuple est mon peuple, sa souffrance est la mienne. Lors de mes rares sorties en dehors des murs de Winterfell, je vois leurs visages rougis par le froid et la labeur, souvent abîmés par les années, chacun d'entre eux sont mes fils en tant que Lady Stark, et le seraient en tant que Régente des Sept Royaumes. Ils sont les fils et les filles du Royaume, et ce sont eux qui souffrent. C'est cela qui tourmente mes nuits, pas les machinations politiques.




VALAR MORGHULIS
titres :

Princesse des Sept Royaumes
Lady Stark, Dame de Winterfell
âge :
Vingt-trois ans.
lieu de naissance :
Les Terres de la Couronne, à Port-Réal.
famille :

épouse de Jorah Stark, la belle-soeur d'Ashara, Theon, Lyanna et Freyja Stark. Mais aussi la tante de Cathan Snow et Aidan Stark. De par sa naissance, Rhaenys est la nièce de Maegor, Jeyne, Daenys et Daeron Taragryen. La cousine d'Aemon Targaryen et la soeur de Jaehaerys Targaryen.
maison :
Rhaenys n'a rien d'une Stark, c'est évident ... Tempétueuse et rebelle, Rhaenys tient beaucoup plus de sa maison natale : les Targaryens. Pourtant, elle n'est pas dame à user de ce nom comme influence, non, plus subtile, Rhaenys fait comprendre à ses ennemis qu'elle appartient à l'élite de ce monde. Fière de ses origines, Rhaenys tire seulement les aspects positifs de son nom et laisse les côtés négatifs aux autres membres de sa lignée.
situation :
Mariée à Jorah Stark

statut :
PV de la mort qui tue   
groupe :
Le NORD, guys.

VALAR DOHAERIS

Rebelle ◮ Déterminée ◮ Insolente ◮ Idéaliste ◮ Autoritaire ◮ Juste ◮ Trop sûre d'elle ◮ Douée d'empathie ◮ Fière ◮ Tendre ◮ Douce avec ceux qu'elle aime ◮ Rancunière ◮ Généreuse ◮ Têtue ◮ Honnête ◮ Droite ◮ Sanguine ◮

Rhaenys est une femme que l'expérience de l'usurpation du trône de son père a rendue plus méfiante. Sous des abords polis et dignes qu'elle se doit de conserver en permanence, en tant que Dame de Winterfell et anciennement Princesse des Sept-Royaumes, c'est une femme rebelle, qui refuse de se laisser dicter sa conduite en privé et poursuit son but sans se laisser entraver. Elle n'est plus la jeune princesse naïve et insouciante qu'elle était. Elle est à présent une femme déterminée à récupérer le trône de ses ancêtres. Secrètement, même si elle ne l'admettra jamais, elle imagine qu'elle est celle qui montra sur le trône de fer pour régner jusqu'à sa mort, en tant que Reine des Sept Royaumes...




BEHIND THE SCREEN


Je suppose que c'est l'endroit où je me présente? Moi c'est Laura, j'ai 21 ans à présent et la première fois que j'ai fais ce genre de présentation j'en avais 14 ! OH MY GOD   . Désolée big choc. Bref, je suis ravie d'être parmi vous. Ah oui et mon pseudo rpg est Lamaa. Ouais, j'aime les lamas...   

©️ _Viviie & darkpoison


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 11:18

Et bien, qui voit-on arriver? J'espère que tu resteras pour faire un bout de chemin avec nous! Bienvenue et bonne chance pour ta fiche   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 12:06

Bienvenue

Tu vas faire des heureux, je crois   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Targaryen
COURONNE
■ Localisation : Au Donjon Rouge, Port-Réal
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 12:46

MERCIIIII
Ravie de faire des heureux, je le suis moi-même beaucoup de vous rejoindre

Je mets l'histoire ici car j'ai peur de manquer de place si je fais tout en un post


©️ Pondicious


Rhaenys Stark

"cITATION." - ft. EMILIA CLARK


IL ETAIT UNE FOIS...


Mon cher cousin,

Que de temps écoulé depuis notre dernière entrevue... J’ai l’impression qu’une vie entière s’est écoulée depuis mon départ de Port-Réal. Je pense si souvent à toi, à notre enfance joyeuse et les moments de bonheur à jamais évanouis. Comme j’étais heureuse...


Je croyais pouvoir entendre la voix de mon père à nouveau... Peut-être la vie n’était pas aussi idéale que le souvenir que j’en gardais, mais lorsque j’y repense, je ne vois que bonheur. Mon père était un roi bon et juste, ma mère une femme aimante et douce. La cour était le lieu de tous les délices, je me revoyais encore courir à travers les couloirs pour montrer à mon père ma nouvelle robe de soie. Je me rappelais encore les bals, les banquets. J’étais la Princesse des Sept Couronnes, la première enfant du Roi, la belle petite fille qui deviendrait Régente pour son frère si le roi venait à mourir avant la majorité de Jaehaerys.

// FLASHBACK//
Courir, courir encore et encore. Je ne dois pas me faire attraper.
« Je vous ai eue ! » dit Talisa
Les jardins étaient en fleur, l’été venait juste de commencer après un hiver relativement court, et il était agréable de pouvoir courir et jouer entre les bosquets fleuris et les fontaines. Je venais de fêter mes dix-huit ans et étais devenue une jeune femme cultivée et royale. Ma dame de compagnie, Talisa, avait grandit avec moi, d’aussi loin que ma mémoire pouvait retourner elle avait toujours été à mes cotés. Après avoir joué quelques heures durant avec d’autres jeunes gens de la cour, nous décidions de nous isoler.
« Comme je suis heureuse... Je crois que jamais je ne pourrais être aussi heureuse qu’aujourd’hui ! » dis-je en m’asseyant dans l’herbe sous un arbre fruitier. « Notre vie commence juste, dix-huit ans et le monde est à nous ma tendre amie. »
Talisa avait toujours été ma confidente, la seule en qui j’avais une confiance aveugle. Elle s’assit face à moi, ses longs cheveux noirs tombaient en cascade sur ses épaules, son visage était doux, elle avait toujours été une très belle jeune fille.
« Comment voyez-vous votre vie future, Princesse ? » me répondit-elle
« Comme toutes les jeunes filles, un mari aimant, doux, un prince peut-être, je lui donnerai de beaux enfants. Mon frère finira par monter sur le trône à la suite de notre père et je serai à ses côtés pour le soutenir et le conseiller. »
Alors que Talisa allait prendre la parole pour me décrire sa propre idée de la vie parfaite, un homme arriva en toute hâte.

« Votre Altesse, il vous faut venir, vite, c’est votre père, le Roi, il est... Venez vite, Princesse ! »

Mon père ? Je courais aussi vite que possible vers les appartements royaux et trouvait mon frère et sa nurse devant la porte close de la chambre de mon père, la pauvre dame était en larmes, inconsolable, et serrait l’enfant dans ses bras et le berçait frénétiquement. A mon arrivée, on m’ouvrit la porte et je pu apercevoir les principaux conseillers du roi à son chevet, tous firent une révérence appuyée à mon entrée, s’effaçant immédiatement pour me laisser approcher. Mon père était là, gisant sur son lit, le visage blanc comme la mort tranchant avec le rouge sang qui tâchait sa poitrine.

« Ma fille, approche. »

Un pas de plus, j’étais à présent aux côté de mon père qui glissa sa main dans la mienne.

« Mon heure est arrivée, j’aurais voulu faire plus pour toi, mais il en est ainsi... »

Mon regard paniqué se porta sur l’assemblée qui se trouvait de l’autre côté du lit. Malgré les efforts inouïs que je déployais, je n’arrivais pas à faire bonne figure, les larmes ne purent être contenues plus longtemps et coulèrent une par une sur mes joues. Intérieurement, je ne cessais de répéter « Non, non, pas mon père ».
« ... Prend soin de ton frère, monte sur le trône, assure la Régence, tu es bonne et juste... Le Royaume doit être sauvegardé, l’unité du Royaume... Ta grand-mère, dont tu portes le nom, était une guerrière, une femme forte et une vraie reine, tu lui ressembles tellement... Ma douce Rheanys... »

A mesure qu’il parlait, il devenait de plus en plus blanc, sa main de plus en plus froide, et je compris qu’il n’y avait plus rien à faire. Déjà le feu de ses yeux était éteint et avait laissé place à la glace de la mort. Sans que je ne pu dire ou faire quoique ce soit, on me fit sortir de la pièce, sous le choc. Il allait mourir, il avait pourtant tant de choses à accomplir. Le royaume se drapa de noir, ma vie se drapa de noir d’un seul coup. On me conduisit à mes appartements, le soleil était toujours aussi rayonnant, et pourtant je n’avais plus envie de courir, de rire et de jouer. La porte à peine fermée je me dirigeais vers la fenêtre, j’observais les jardins si beaux... Mon chagrin si grand me tordait le cœur, et pourtant rien ne sortais, je n’arrivais pas à m’effondrer, une boule obstruait ma gorge, j’avais la nausée... Un petit coup sur la porte me ramena à la réalité de la pièce, me tournant je voyais Talisa, mon amie de toujours, les yeux rougis de chagrin, immobile sur le pas de la porte. A peine l’avais-je vu que tout le contrôle que j’avais pu feindre prit fin, je m’effondrais d’un coup sur le sol, il me semblait que jamais je ne pourrai m’arrêter de pleurer. Les bras affectueux de mon amie tentèrent de me relever, mais rien n’y faisait.
Après quelques heures, les larmes se tarirent, et ne restait que la douleur intérieure. Qui avait-il a dire de plus ? Je me retrouvais orpheline de père au même titre que les Sept Couronnes, Jaehaerys n’avait que huit ans, et il perdait ce père qu’il ne connaîtrait jamais aussi bien que moi. Nous avions perdu notre mère quelques mois auparavant, la blessure n’avait encore eu le temps de se refermer, je me retrouvais comme seul rempart pour protéger Jaehaerys. Je n’avais que dix-huit ans, et pourtant il me semblait ce jour-là en avoir cinquante.

« Princesse, vous devez sortir, vous devez monter sur le trône et organiser les préparatifs du couronnement de votre frère... »

Un des conseillers de mon père se tenait sur le pas de ma porte, le visage inquiet et marqué par la fatigue. A son ton, je sentais que quelque chose n’allait pas. Cela faisait deux jours que mon père était mort, et je n’avais pas eu la force de faire quoique ce soit, manger me demandait déjà un effort surhumain. J’avais cru bien de laisser la Main du Roi se charger de la succession, mais j’avais maintenant des doutes.

« Altesse, l’heure est grave, votre oncle Maegor clame qu’il est le successeur légitime de votre Père, vous devez monter sur le trône et défendre la place de votre frère ! »

Il avait raison, je devais me battre, mon père m’avait chargé de la Régence, de la protection de mon frère et de nos intérêts. Revêtant un habit de cour noir, en signe de deuil, et le diadème de la reine Rhaenys, je me rendais à la salle du trône ou Maegor avait installé ses quartiers depuis la mort de mon père. Sur le chemin, l’ambiance qui régnait dans le château n’avait rien de celle que j’avais connue auparavant, le noir était de rigueur, les visages étaient tristes et inquiets. Lorsque j’entrais dans la salle du trône, c’était pour y trouver mon oncle, assis sur le trône qu’il tentait d’usurper.
« Mon oncle. »
La salle redevint silencieuse, et Maegor se leva après quelques secondes d’hésitation.
« Rhaenys. »
Les nobles qui autrefois me révéraient me regardaient avec inquiétude, la salle entière était plongée dans une atmosphère pesante. Alors que je m’approchais du trône, les gardes m’en barrèrent le chemin. Un regard aux alentours me signifia que j’étais seule, aucun des grands seigneurs présents dans cette salle ne prendrait position pour moi.

« Il me semble que vous êtes assis sur un trône qui n’est pas vôtre, mais peut-être tentiez vous de le protéger avant mon arrivée ? »

Il me fallait rester digne et royale, malgré cela les soutiens que je recherchais étaient visiblement absents. Les anciens conseillers de mon père, ceux qui avaient recueilli ses dernières volontés, étaient absents. Il n’y avait, dans la salle, que des soldats à la solde de mon oncle, et en guise de conseillers des hommes que je n’avais encore jamais vus, ou alors de très loin.

« Rhaenys, j’admire ta détermination, mais le trône de fer est mien de droit, ton frère est bien trop jeune pour gouverner, et toi... toi tu n’es pas et ne sera jamais Protecteur du Royaume, après tout tu n’es qu’une petite fille et... »
« Une petite fille que notre défunt Roi a nommé Régente des Sept Couronnes, vous avez la mémoire courte mon oncle. »
« Je ne vois pas de quoi tu parles, ton père nous a quitté sans avoir le temps de prononcer ses dernières volontés, malheureusement... »

Il mentait ! C’était impossible ! Je tentais d’avancer mais les gardes raffermirent leur position, m’empêchant d’accéder à Maegor et au trône.

« Vous mentez ! Les conseillers de mon père en ont été témoins ! »

La salle fut remplie d’un murmure frénétique, je sentais tous les yeux sur moi, un regard collectif pesant, je sentais également le regard triomphal de mon oncle, me regardant du haut de l’estrade à laquelle je ne pouvais avoir accès.

« Les conseillers du roi ont pris la fuite, ma douce nièce. On ne fuit pas, lorsque l’on a rien a se reprocher. Ils n’ont, malheureusement, rien laissé derrière eux. »

Son expression était triomphale, il me donnait envie de vomir. Croyait-il pouvoir usurper le trône de mon frère ainsi ?

« Vous mentez ! Vous n’avez pas le droit ! »
« Escortez la princesse jusqu’à ses appartements, elle semble avoir besoin de repos. »

Je me débattais autant que possible, mais rien n’y fit, je fus conduite à mes appartements où je fus enfermée et devant la porte desquels trois gardes furent placés nuit et jour. J’étais prisonnière dans mon propre palais, séparée de mon petit frère que Maegor avait emmené je ne sais où, mise au secret sans aucune visite possible. Serait-ce cela ma vie ? Une prisonnière ? Incapable de défendre la vérité ?

Un soir, alors que j’allais me mettre au lit, la porte s’ouvrit à la volée, et mon oncle Maegor fit son entrée sans se soucier d’y être invité ou non. D’un geste il congédia les femmes de chambre qu’il avait lui-même placées à mon service, et prit la liberté de s’asseoir dans un des fauteuils qui faisaient face à mon lit.

« Rhaenys, bonsoir. Sortez tous, gardez la porte et le couloir, je ne veux personne autour de cette porte, personne n’entre, personne ne sort, sous aucun prétexte. »

Je devais bien l’avouer, j’étais terrifiée. J’étais sans défense face à un homme qui visiblement ne voulait qu’une chose : se débarrasser de moi. Malgré moi j’avais peur, j’aurais voulu être la femme forte et guerrière qu’avait été ma grand-mère, mais je n’étais qu’une petite fille apeurée. Aucun mot ne put sortir de ma bouche alors même que je l’aurais voulu.

« Ton père a toujours prétendu que tu étais la plus belle des jeunes filles du Royaume, celle qui assurerait la transition entre lui et son fils à la perfection. Il avait raison pour ce qui est de ta beauté... »

Il se levait et s’approchait de moi alors que j’étais incapable de faire le moindre mouvement, prenant appuis sur l’un des piliers en bois de mon lit. Devenant plus menaçant, il se saisit de mon poignet, qu’il serra encore et encore, me tirant des petits cris de douleur.

« Ecoute-moi bien, cette petite crise que tu m’as faite dans la salle du trône, elle fut le premier et le dernier de tes coups d’éclats. Que comptes-tu faire ? T’opposer à moi ? Tu n’as aucuns soutiens, belle Rhaenys. Tu es toute seule. Dans deux jours, je serai couronné, je deviendrai le roi des Sept Couronnes, et toi, tu ne pourras rien faire pour me contrer. »

Il serra un peu plus fort encore.

« Est-ce que tu m’entends ? Tu viendras à mon couronnement, tu seras aussi belle et gracieuse que tu peux l’être, tu te prosterneras devant ton nouveau roi et me jurera fidélité et allégeance, et là et SEULEMENT là tu pourras peut-être espérer sortir de ces quatre murs. »

Je tentais de me soustraire à sa prise, mais cela ne fit que le provoquer et le faire serrer encore plus.

« Laisses-moi te dire ce qui se passera dans le cas contraire. Tu t’opposeras à moi, mais tu seras seule, sans armes, sans armée, sans rien, tu échoueras, et je te tuerai. Peut-être pas de manière éclatante, non bien sur, je ne suis pas si fou. Tu mourras du chagrin d’avoir perdu ton père, tu te laisseras mourir de faim, ou te jettera du haut de Donjon Rouge, ou du moins c’est la version que je donnerai, les yeux pleins de larmes et le cœur lourd, à la cour et au bon peuple de Westeros. Vois comme je suis bon avec toi, ma douce et belle nièce, je t’offre la vie sauve... »

Il lâcha mon poignet et s’empara de mon menton alors même que je m’écroulais sur le sol.

« Tu as le choix en ce qui concerne ton futur, ma douce, mais tu ne l’as pas en ce qui concerne le futur du trône de fer. J’ai les appuis nécessaires, et je n’ai pas peur d’éliminer toute personne se dressant sur mon chemin. Je serai roi, et il n’y a rien que tu puisses faire pour éviter cela, alors ne va pas te mettre en danger en faisant quelque chose de stupide. En attendant que tu prennes ta décision, tu seras confinée ici, avec les femmes de chambre que j’ai désignées pour toi. »

Sans plus un mot il quitta la pièce, me laissant à nouveau seule, dans l’obscurité, avec pour seule lumière celle de la pleine lune. Il avait été plus que clair. Et je l’avais constatée, j’étais seule. Aucun noble de la cour n’oserait lever les armes contre Maegor pour moi, personne ne se battrait pour un enfant en bas âge et sa sœur de dix-huit ans.
Deux jours plus tard, les gardes de Maegor vinrent me chercher pour me conduire au sacre de mon oncle. Je savais exactement comment cela devait se passer pour moi, je devais me tenir dans la tribune royale tout le long de la cérémonie, puis le temps viendrait pour moi de me prosterner, aux yeux de tous, face à mon oncle, pour signifier l’abandon de toute prétention au trône de ma part et de la part de mon frère. La cérémonie me sembla durer une éternité, et ce fut rapidement à mon tour de jouer mon rôle. Alors que j’avançais vers le centre de la pièce, je sentais mes forces m’abandonner, je revoyais le visage de mon père mourant me demandant de protéger mon frère et le royaume. Je ne faisais ni plus ni moins que le trahir.

« Rhaenys, de la maison Targaryen, Princesse des Sept Couronnes. »

J’étais face à mon oncle couronné, mes yeux plantés dans les siens, je sentais la salle entière retenir son souffle devant l’importance de la situation. Après de longues secondes durant lesquelles je restais droite comme un i à le défier du regard, Maegor, devenu Maegor Ier, fit signe à ses soldats et ceux-ci réglèrent le problème en me forçant à m’agenouiller. La cérémonie était close, peut importait que mon allégeance ne soit que le fruit de la violence, j’avais plié le genou, Maegor était roi. On me reconduisit immédiatement à mes appartements sans ménagement. Maegor ne fut pas long à me rejoindre, furieux. A peine entré il me gratifia d’une gifle qui me fit perdre l’équilibre et tomber au sol.
« Petite sotte ! »

//

Je n’étais pas si seule, toi tu avais été là... Mon seul soutien. Mon cher cousin, tu fus le premier a adhérer à ma cause, à défendre ma légitimité à mes côtés, à accepter de m’épauler pour défendre les intérêts de Jaehaerys. Après le couronnement, j’ai bien cru que moi-même je pourrais finir par baisser les armes face à Maegor, qu’étais-je, moi, pour m’opposer à mon oncle ? Et peut-être que si je ne l’avais pas fait je serais encore à Port-Réal... Le mariage est l’aboutissement de la vie de toute jeune fille, encore plus lorsque celle-ci est de rang royal. Mais après le couronnement de Maegor, mon destin résidait entre les mains d’un oncle que je haïssais et que je gênais dans le déroulement de son règne. Il ne l’avouera jamais, mais je suis persuadée que ce qui a poussé Maegor à m’éloigner était la peur. Mon frère et moi étions les enfants légitimes d’Aenys Ier, il avait usurpé le trône, et déjà sur quelques lèvres revenait régulièrement le terme « Usurpateur », une menace pour le règne de Maegor que déjà l’on appelait Le Cruel.

// FLASHBACK //
Après plus de trois mois à être confinée dans mes quartiers, Maegor accepta de m’accorder quelques droits, je pouvais à présent voir Aemon, mon cousin, et me promener dans les jardins, sous bonne garde. La vie reprenait son cours pour les membres de la Cour, les troubles de succession avaient été oubliés, malgré le fait que certaines familles des Sept Couronnes se rebellent contre le roi. Ma vie à moi était des plus monotones, j’étais sans cesse flanquée de deux gardes et de femmes de chambre à la solde de mon oncle, Talisa avait été mariée à un petit seigneur de l’Ouest et retirée de mon service. Je n’avais pas baissé les armes, mais ma marge de manœuvre était plus que jamais réduite. Maegor pouvait se vanter d’avoir apprivoisé sa nièce, je n’en restais pas moins déterminée à reprendre ce qui revenait de droit à mon frère, je ne savais juste pas comment, ni quand.

Un soir, un des conseillers de mon oncle vint jusqu’à mes appartements afin de me délivrer une lettre de mon oncle, celle-ci m’annonçait mes fiançailles avec Lord Stark, Seigneur de Winterfell et gardien du Nord. Gardien du Nord ? C’était donc là que comptait m’exiler mon oncle. J’étais folle de rage, tambourinant à la porte de mes appartements, je n’eu aucune réponse.

« J’exige une audience avec Maegor ! Vous m’entendez ? C’est hors de question ! Je n’irai pas au Nord ! S’il croit se débarrasser de moi comme cela ! »

Mais je n’eu jamais d’audience. Mon oncle était bien trop confortablement installé dans son trône pour s’inquiéter de mes réactions. Il avait le pouvoir, il le savait, et me le faisait savoir. Malgré moi, je commençais à considérer ce mariage comme une chose potentiellement positive. Jorah Stark était gardien du Nord, descendait des Rois du Nord, avait une force militaire puissante. Peut-être ce mariage allait-il être mon salut ? A Port-Réal j’étais seule et sans appuis, maîtresse du Nord je pourrai être plus forte !
« Ne sois pas idiote, Rheanys, me dit un jour Aemon, Lord Jorah Stark est un allié de Maegor dans la guerre qui oppose les familles du royaume, pourquoi crois-tu que notre oncle a arrangé ce mariage ? »

//

Tu avais raison, comme toujours. Je suis à présent Dame de Winterfell, et me voilà piégée à jamais sur ces terres dures et froides, mariée à un homme aussi froid que ses terres. Que s’est-il passé, Aemon ? Comment les choses ont-elles pu tourner aussi mal ? Parfois, je pars seule sur les terres de mon époux, je marche dans les bois et je repense à ce qu’aurait pu être notre vie, je pense à toi aussi et je prie pour que tu sois heureux. Te souviens-tu de mon mariage ? Dès le départ je su que ce n’était qu’une manœuvre pour m’éloigner, et pourtant j’avais espéré que Lord Stark puisse me rendre heureuse et soutenir ma cause...


// FLASHBACK//



« - Devant les Sept, je scelle ici ces deux âmes de sorte à ce qu'elles ne fassent plus qu'un pour l'éternité. Regardez-vous l'un l'autre et prononcez ces mots.
- Père. Forgeron. Guerrier. Mère. Vierge. Vieillarde. Etranger. Je suis sien/sienne, et il/elle est mien/mienne, en ce jour et jusqu'à la fin de mes jours. »



Mon mariage avec Lord Jorah de la Maison Stark fut scellé à Port-Réal, en présence de la Cour, revêtue de la cape aux couleurs de la maison Stark, je cessais d’être une Targaryen aux yeux du monde et devenait Lady Rhaenys Stark, Dame de Winterfell. La cérémonie me sembla passer à la vitesse de l’éclair, à mon plus grand dégoût je fus menée jusqu’à mon époux par Maegor qui faisait office de suzerain. Lord Jorah était un très bel homme, mais il était loin d’être celui dont je rêvais, pas d’amour courtois, pas de cérémonie, il était venu pour régler cette affaire et était décidé à repartir comme il était venu. Je n’étais qu’une formalité pour lui. Je l’avais vu tout de suite dans son regard. Il y a beaucoup de choses dans les yeux d’un homme. Et dans les yeux de Jorah Stark il y avait la glace de sa terre natale. Mes femmes de chambres me racontèrent que Maegor du déployer des trésors de persuasion pour convaincre Lord Stark de se marier à Port-Réal et non dans les bois sacrés de Winterfell comme c’était la tradition chez les Stark. Maegor voulait faire de ce mariage un mariage royal, non pas pour m’honorer moi, mais pour montrer aux yeux du monde que je n’étais plus une Targaryen, mais Lady Stark.


Le banquet fut la partie la plus facile de la soirée, j’étais enfin autorisée à évoluer au sein de la Cour, je retrouvais certaines de mes amies, certains des jeunes hommes qui m’avaient courtisée autrefois, je retrouvais cette impression d’être une vraie princesse. Je passais ma soirée à éviter le regard de mon époux, et ce ne fut pas bien difficile, celui-ci passa sa soirée à parler avec ses hommes du Nord, éviter son regard ne pouvait pas être plus facile, celui-ci ne se portait jamais sur moi. La fin de la fête arriva bien trop vite à mon goût.

« Madame. » Dit-il alors qu’il me proposait sa main. Je savais ce que cela signifiait, la partie la plus pénible de toute cette farce, la consommation du mariage. Très vite la rumeur se répandit dans la salle et les esprits, déjà échauffés par le vin, s’animèrent. « Allons coucher les mariés ! ». D’un coup tous les hommes présents se précipitèrent vers moi, sans même que je ne comprenne ce qui m’arrivait. « Il n’y aura pas de cérémonie du coucher. » déclara mon nouveau mari, inébranlable. Devant l’insistance de nos invités, il se fit plus explicite, menaçant clairement ceux qui pourraient se croire au-dessus de ses décisions. C’est dans le calme, et la main délicatement posée dans celle de mon époux, que je me dirigeais vers la chambre à coucher.

Cette chambre était sombre, il y a avait à mon goût bien trop peu de chandelles, mais vu la situation je préférais être dans l’obscurité. Sans un regard pour moi Jorah Stark retira le haut de son ensemble de marié, voyant que je ne bougeais pas – j’étais complètement pétrifiée – il m’invita à en faire de même.
« Madame, il me semble qu’il sera plus facile de consommer ce mariage si vous retirez cette robe. »
Il était poli, c’était certain, mais cela le rendait encore plus détestable. Il était plus froid que les pierres des murs de cette chambre, aucun feu ne brulait en lui, il n’avait aucun désir pour moi, ni même d’intérêt. Cette nuit de noce n’était que la signature de l’accord passé avec Maegor, rien de plus. Je ne dirais pas que j’avais rêvé de ce moment là, loin de là, mais j’avais espéré trouver de la douceur chez cet homme dans une situation aussi délicate pour moi. Une femme de chambre vint m’aider à retirer mes vêtements, et je me précipitais vers le lit, il fallait que tout cela se termine, vite, pitié.
Il semble que les Dieux m’avaient entendu. Lord Jorah Stark consomma ce mariage, il alla droit au but, après tout le protocole n’obligeait à aucune tendresse, il n’était pas utile d’être particulièrement doux, il suffisait d’être physiquement présent, de ne pas violenter la dame, de la regarder de temps en temps histoire de vérifier qu’elle était toujours là... Oh oui j’étais toujours là. Mon corps aussi bien que mon cœur souffrait. Voilà à quoi serait réduite ma vie, mariée à un homme qui ne m’apporterait jamais rien d’autre qu’un respect tout protocolaire. Et après tout, était-ce si grave ? Mon chemin était déjà tout tracé, mon devoir était de me battre pour rendre à mon frère ce qui était sien, l’amour n’avait aucune place là dedans. J’avais déjà refusé en moi-même l’amour d’Aemon, pour le protéger et ne pas perdre de vue ce qui valait vraiment la peine de se battre, et ce n’était pas l’amour, mais la justice.

//

Alors que je repensais à ces moments et à la vie que je menais depuis lors, quelques larmes échappèrent à mon contrôle. Je n’étais pas si malheureuse, Jorah Stark n’était pas aussi violent que Maegor, il était respectueux, ne devais-je pas m’estimer heureuse ?

Mon doux cousin, garde courage, tous deux nous connaissons la vérité, tant à mon propos qu’au tien. Sois assuré de mon affection éternelle, j’aimerai être à tes côtés afin de te soutenir autant que tu m’as soutenue. T’écrire fais remonter tant de souvenirs, brisons là, j’attendrais ta réponse avec une impatience immense, lire tes mots m’apportera la chaleur dont je manque cruellement depuis tant de temps... Je t’en prie ne m’oublie pas.
Je t’embrasse tendrement,

Rhaenys.






©️ _Viviie & darkpoison


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 13:17

Bienvenue parmi nous avec la superbe Emilia
Si tu as un soucis, le staff est là pour toi, n'hésite pas
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 14:47

Welcooooome
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 17:34

Gosh, ce personnage est tellement parfait      


Bonne rédaction Lady Stark, et bienvenue sur ATC ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Targaryen
COURONNE
■ Localisation : Au Donjon Rouge, Port-Réal
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 18:43

Merciiii   
Je suis désolée d'avancer lentement, mes petites cousines sont a la maison et on peut dire que ça prend du temps haha

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

If I look back I am lost
I am the blood of the dragon. I must be strong. I must have fire in my eyes when I face them, not tears. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 19:28

Bienvenue parmi nous avec ce personnage attendu Bon choix et j'ai hâte de lire ta fiche !

Le staff est là pour toi si tu as la moindre question ! :) Quant au délai, ne t'inquiète pas, tu as la semaine et tu pourras demander un délai supplémentaire si nécessaire
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 21:10

MA NIECE !      
Bienvenue chez les fous   

Comme te l'as indiqué Johanna, n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit, nous sommes là pour toi   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Mer 13 Aoû 2014 - 21:15

MA FEEEEEEEEEEEEEMME    
Bienvenue à toi Bonne chance pour ta fiche !
Et si tu as la moindre question, ma boite MP t'es ouverte   
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Catelyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port Réal, Couronnement.
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Jeu 14 Aoû 2014 - 0:44

Haaan!

Bienvenue à toi belle Rhaenys!

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

AS HIGH AS HONOR
You were annoyed by the Seven, blessed by the moon but you don't yet possesses what really matters : the power. Without it you  will perish and all of Vale along with you. And now you dream of paradise but you must build it for yourself and let all the world know Catelyn Arryn has arrived.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Targaryen
COURONNE
■ Localisation : Au Donjon Rouge, Port-Réal
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Jeu 14 Aoû 2014 - 17:31

Merci beaucoup à tous pour cet accueil   

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

If I look back I am lost
I am the blood of the dragon. I must be strong. I must have fire in my eyes when I face them, not tears. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Jeu 14 Aoû 2014 - 20:27




AFTER THE CONQUEST


Le staff et moi-même sommes heureux de vous annoncer que votre fiche est validée, Rhaenys Stark. Vous êtes désormais un habitant du Nord. En tant que tel, vous êtes soumis aux lois de celle-ci ainsi que celles de Westeros. Au plaisir, donc, de vous croiser dans l'un ou l'autre des Sept Royaumes.

PETITS RAPPELS


N'oubliez pas de :
❥ Recenser l'avatar du personnage.
❥ Déclarer sa famille.
❥ Compléter le registre des multicomptes (si vous êtes un DC, TC, QC)
❥ Ouvrir une fiche de liens.
❥ Assortie à sa soeur, fiche de sujets.
❥ Et de venir prendre du bon temps avec nous !

MESSAGE DU VALIDEUR


Ma chère Rhaenys, quelle jolie fiche tu nous as faite là   Je suis complètement sous le charm de ma nièce, encore plus que sous sa simple forme de PV et j'ai hâte de te voir évoluer au milieu des loups du Nord ! N'hésite pas à faire un petit tour dans ma fiche, où j'ai pu insérer un passage entre Rhaenys et Daenys, ainsi que plusieurs détails concernant la famille Targaryen. Et puis il faudra me réserver un petit RP, en flashback éventuellement     

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Jeu 14 Aoû 2014 - 21:04

Rapidité, efficacité et qualité... Félicitations
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Targaryen
COURONNE
■ Localisation : Au Donjon Rouge, Port-Réal
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Jeu 14 Aoû 2014 - 21:41

Ahhhhh je suis heureuse, je suis heureuse !   
Merci ma tante pour cette validation plus que flatteuse ! Et merci Shireen !   

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

If I look back I am lost
I am the blood of the dragon. I must be strong. I must have fire in my eyes when I face them, not tears. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Rhaenys Stark - la dragonne enneigée    Sam 16 Aoû 2014 - 22:01

Bienvenue en retard, j'ai hâte de rp avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
 

Rhaenys Stark - la dragonne enneigée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» terrain enneigé
» Union enneigée, Union pour l'éternité
» Mister Stark
» Stark Lawcoe et sa renommée !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

It shall not end until my death

 :: Demandes de Citoyenneté :: Présentations Validées
-