Partagez | 
 

 Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Garett Lannister
OUEST
■ Localisation : Près de Port-Réal
MessageSujet: Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest   Lun 24 Aoû 2015 - 18:07


Garett Lannister

feat. Aaron Tveit

♦ Stratège ♦ Colérique ♦ Courageux ♦ Chevaleresque ♦ Solitaire ♦ Diplomate ♦ Sanguin ♦ Anxieux ♦ Intelligent ♦ Acerbe ♦ Charismatique ♦ Très autoritaire ♦ Hautain ♦ Un peu arrogant ♦ Fier ♦ Passionné ♦ Guerrier ♦ Fidèle ♦ Ambitieux ♦ Indépendantiste ♦ Sang-froid ♦


VALAR MORGHULIS

◮ Titre(s) :
Sire de Castral-Roc, Suzerain des Terres de l’Ouest, Gouverneur de l’Ouest de Westeros
◮ Âge :
/ 25 ans

◮ Lieu de naissance :
/ Castral-Roc, fief de la maison Lannister

◮ Situation :
Marié à Dame Alerie Lannister, née Piper

◮ Statut :
PV (\o/)


◮ Groupe :
Terres de l’Ouest, bien sûr

VALAR DOHAERIS

◮ Maison :
Maison Lannister

Assise sur des monceaux d’or extirpés des collines des Terres de l’Ouest, la fière maison des Lions de l’Ouest est sans conteste l’une des plus puissantes de Westeros. Ancienne maison royale ayant régné de longs siècles depuis la saisie de Castral-Roc par Lann le Fûté, les Lannister ont bâtis un puissant royaume qui ne ploya que sous l’inéluctable avance d’Aegon le Conquérant et de ses dragons.

De Rois de l’Ouest et du Roc, les Lannisters passèrent Gouverneurs de l’Ouest, Seigneurs Suzerains de l’ancien royaume. Toutefois, même la puissance des Targaryen ne peut surpasser le prestige et la gloire de la maison Lannister qui était appelée à naturellement régner sur son ancien domaine. Les Dragons ont beau avoir soumis Westeros par la force, il ne soumettront jamais la maison Lannister. Et s’ils ont unifié Westeros sous leur houlette, les Targaryen ne disposeront jamais de l’allégeance pleine et entière des Lannister qui eux seuls importent.

Il ne reste plus qu’à remercier les Dragons de Valyria d’avoir unifié un continent prêt à désormais se soumettre au règne de l’Ouest.


◮ Famille :
Garett est le fils de Eddard Lannister et de Johanna Reyne, et petit-fils (ainsi que petit-neveu) de Godric Lannister et de Loren Lannister.

◮ Informations complémentaires & faits divers :
Il hait farouchement les Fer-nés pour avoir tué sa première femme et enlevé son seul et unique fils, héritier des Terres de l’Ouest.

DIS-MOI TOUT...

Comment vivez-vous l'instabilité politique et les guerres qui enflamment Westeros ? Comment le supportez-vous au quotidien dans votre région ?

Comment vivre une guerre civile lorsqu’on est l’un des deux meneurs de ce qui est considéré comme une révolte armée contre la Couronne ? Il est difficile de bien le vivre car, logiquement, même au sein des Terres de l’Ouest, certains sont rétifs à prendre les armes contre celui qui est encore le Roi des Sept Couronnes. Garett vit donc comme il peut ces mois très compliqués pour lui, alors qu’il est de plus en plus exposé et qu’il continue de s’approcher de Port-Réal. Concernant les Terres de l’Ouest, elles sont désormais hors de danger, puisque les dernières armées loyalistes refluent vers Port-Réal.

Suite au Jugement des Sept et ses révélations qui ont ébréché la toute puissance de Maegor, comment vous positionnez-vous par rapport au règne du Cruel ? Soutenez-vous Maegor ou Jaehaerys et comptez-vous agir ?

Cela devait finir par arriver. Maegor a agit en despote dès le jour où il est revenu d’Essos, en usurpant la Couronne de son neveu et en exilant sa nièce dans le Nord. Il était donc inévitable que son règne sanglant s’achève. Et il incombe à Garett de mener une révolte armée pour restaurer la pleine légitimité de Jaehaerys. Pour l’heure, il est impossible de détruire l’unification entreprise par Aegon. Le temps que le contexte soit plus favorable à un retour aux royaumes d’antan ou à un Roi Lannister, autant être du côté d’un souverain plus juste et plus malléable que ne le sera jamais Maegor.

On dit partout que suite à la mort de son mari, la Princesse Daenys Targaryen gagne les faveurs du peuple comme de la cour et semble décidée à agir. La pensez-vous assez forte pour modérer les fureurs du Cruel et influencer un retour au calme ?

Que les choses soient claires : il n’y aura pas de retour au calme avant que le Cerf et le Lion n’en ait décidé autrement. Les masques tomberont et les capes se tourneront lors de la prise de Port-Réal. Garett n’a absolument aucune confiance en les courtisans du Donjon-Rouge. Si la princesse Daenys prend tant d’ampleur dans son rôle de membre de la famille royale, où était-elle pour empêcher la crise de se déclencher ? Où est-elle encore aujourd’hui, pour demander à Maegor d’arrêter les frais ? Non, il ne serait décidément pas convenable de faire confiance à une Targaryen, femme qui plus est, pour résoudre cette guerre civile.

Quelle est votre ambition personnelle ?

Westeros n’a que trop souffert de tous ces seigneurs-dragons. La première ambition de Garett est donc de mettre un terme définitif au règne de Maegor et à la guerre civile. Ceci fait, il n’a nullement l’intention de dissoudre son ost qu’une autre bataille attend, plus personnelle. Garett se l’ai juré. Il aura la vie de tous les Wynch et les Iles de Fer brûleront après qu’il ait recouvré son fils unique et héritier, Tommen.
Après quoi, il ne sera toujours que trop temps de songer à un Lannister sur le Trône de Fer…


DERRIERE LE MASQUE
• Âge |
écrire ici
• Prénom ou pseudo |
Valou’
• Sexe |
HOMME (ceci est à lire de manière virile)
• Comment as-tu connu le forum ? |

• Autre chose ? |
C’est reparti pour un touuuur \o/

image by icapturetheperiodpieces et lilday # code by shiya.


















Garett Lannister

« Un Lannister paye toujours ses dettes... »


BUT FIRST WE LIVE



    Garett était inconsolable.


      Garett était seul.


Il était seul, dans le septuaire de Castral-Roc, face à l’autel central sur lequel était déposé sur un lit de roses rouges, le corps sans vie de Lorelei, recouvert d’un grand drap écarlate au lion d’or Lannister.

Il était seul, totalement seul maintenant que Lorelei l’avait quitté. Il pleurait. Des spasmes secouaient sa gorge et ses épaules, tandis qu’il ne pouvait s’empêcher de garder les yeux rivés sur la délicate silhouette dissimulée par les armoiries Lannister. Il se força à inspirer grandement, pour se dominer. Il était un lion. « Un lion ne pleure pas, un lion ne s’apitoie pas sur son sort. » voilà ce qu’aurait dit son grand-père Godric. Sans doute était-il un lion, oui. Il sécha ses larmes. Le sang allait couler, il vengerait sa femme. Sa rose dorée. Il sentit son menton trembler tandis qu’il fondait de nouveau en pleurs, tombant à genoux devant la dépouille de Lorelei Tyrell. Sa rose dorée…

« Pardon, pardon, pardon… Oh pardonne-moi, Lorelei. Pardonne-moi de ne pas avoir été à la hauteur… Ma rose… »

Ses deux mains agrippèrent le voile rouge et le firent glisser du visage de sa femme. Elle avait toujours eu ce visage paisible, qui avait tant charmé Garett. Elle avait été sa femme, ils s’étaient aimés. Il se rappelait encore la naissance de Tommen, la joie qui avait transporté le jeune couple, transformant la journée en jour de fête dans toutes les Terres de la Couronne ainsi qu’au Bief. Désormais tout était fini. Les Fer-Nés tenaient Garett et tante Elenei, tandis que Lorelei était morte.

Peu à peu, dans le silence du septuaire seulement troublé par les sanglots du Seigneur Suzerain de l’Ouest, le chagrin se mua en colère. Une colère qui se dirigea contre tout le monde. Contre les Wynch, qui avaient sans doute tout orchestré. Contre Godric Lannister en personne, car il n’était pas parvenu à sauver Tommen ou Elenei. Contre les gardes, morts ou vivants, qui avaient été incapables de défendre Port-Lannis. Il se releva, l’air désespéré. Avec une infinie douceur, il se pencha lentement, tremblant, vers celle qu’il avait aimé de toute son âme, de tout son corps, et à jamais. Il déposa un ultime baiser sur les lèvres gelés dans la mort de sa rose dorée.

Puis, cet adieu fait, il replaça le voile sur le visage de son aimée.

Il se tint coi, calme, glacial. Un adieu, vraiment ? Pourquoi pas un simple au revoir ? Quel raison de vivre avait-il sans Lorelei ? Il soupira. Aucune, il ferait mieux d’en finir, comme son arrière-grand père, le Roi du Roc Tommen II, parti perdre la lame valyrienne des Lannister.

    Non.


Il n’était pas du genre à baisser les bras. Jamais Lorelei ne l’aurait accepté, elle non plus. Alors, il prit la ferme résolution de venger sa femme, son fils et son honneur. Les Iles de Fer brûleraient, il ferait des Fer-Nés ses vassaux, et marcherait enfin sur Port-Réal. La porte s’ouvrit doucement, tandis que quelqu’un approchait dans son dos, d’un pas mesuré, respectueux et courtois.

Une main amical se posa sur son épaule.

« Garett. »

La voix immensément triste d’Oberyn Tyrell fit se retourner Garett. S’il avait perdu une femme, Oberyn avait lui perdu une soeur. Le Seigneur Suzerain du Bief, ancien beau-frère de Garett, et allié de valeur dans la révolte qui les opposait tous deux, avec l’Orage, au Roi, avait le visage renfermé, et le jeune lion devinait sans peine la tristesse qui devait déchirer le coeur d’Oberyn. Il se décala pour se placer à côté de son beau-frère et lui administra une tape réconfortante sur l’épaule.

« Nous voici bien seuls, Oberyn.

- Oui… Pauvre Lorei, elle était si joyeuse.
 »

Se contenant pour ne pas fondre en larmes de nouveau, Garett se contenta d’hocher vivement la tête.

« Tu sais, Garett. Votre mariage avait beau être politique, je crois que c’est la plus belle chose qui lui soit arrivé.

- Non. C’est Tommen la plus belle chose qu’il lui soit arrivé. Moi, je ne lui ai apporté que la mort, dans ma propre cité de surcroît…
 »

Oberyn le regarda d’un air sévère, se tournant vers lui. La politique et la famille se fondaient en ces deux personnages.

« Tu dis n’importe quoi, Garett. Reprends-toi, jamais je n’ai vu ma soeur si heureuse qu’à Castral-Roc. Tu l’as rendue heureuse, jusqu’au bout, et pour cela, je t’en suis reconnaissant. »

Garett baissa les yeux. Oberyn était son ainé de huit ans. Il avait lui aussi ses problèmes à régler, et pourtant il était venu. Le jeune lion se sentit stupide. Il avait raison, bien sûr. Il se força à se concentrer de nouveau mais la vue de la dépouille de sa femme lui brisait le coeur. Il finit par détourner le regard, et il tourna ostensiblement le dos à Oberyn.

« Les Terres de l’Ouest ont été humiliées et souillées. Ma femme est morte, mon héritier et ma tante enlevés.

- Où veut-tu en venir, Garett ?

- Je vais prendre Pyke, vieux Wyk et toutes les forteresses fer-nées. Je vais tout brûler, leurs châteaux, leurs maisons, leurs navires maudits, et leurs peuple. Je récupèrerai les miens et ferai des Îles de Fer mon domaine. Mais avant tout, je récupèrerai les miens. Je les libèrerai. »

Et avec l’énergie du Lion, il s’avança vers la sortie du septuaire. Il sentit la main du suzerain du Bief l’attraper par le bras, calmement mais fermement.

« Garett. Je n’ai pas d’ordres à te donner, mais écoute-moi, en ma qualité de beau-frère. Nous sommes en guerre contre Maegor, n’as-tu pas oublié ? Le Roi ne laissera rien passer. Tes forces sont parties affronter les siennes on ne sait où. Tu ne peux pas risquer la sûreté de Castral-Roc et de Port-Lannis pour assouvir ta vengeance. »

Garett cligna des yeux de surprise, partagé entre l’ébahissement de la réaction paternaliste d’Oberyn et sa fureur de se voir ainsi contredit. Pourtant, force était de constater qu’il n’avait pas tort pour autant. La majorité des troupes de l’Ouest étaient parties avec le seigneur Byron Reyne, faire jonction avec le reste des rebelles à Harrenhall, au coeur du Conflans. On était toujours sans nouvelle d’eux depuis plusieurs jours, ce qui laissait craindre le pire. Soupirant de dépit, résigné et calmé par son beau-frère, Garett se dirigea vers la sortie, accompagné du seigneur suzerain du Bief.

Une fois hors du septuaire, il remarqua le nombre de personnes présentes dans la cour du septuaire de Castral Roc. Ils étaient des dizaines, pour la plupart des nobles ou de grands bourgeois venus témoigner leur soutien à leur suzerain. La plupart des personnes présentes ne l’étaient que par pure obséquiosité mais toutefois, certains avaient le regard chargé d’une sincère tristesse. Des hommes d’armes Lannister et Tyrrel se trouvaient disséminés un peu partout, figé comme des statues attendant ordres et directives. Une grande masse se plaça devant le seigneur suzerain à peine adulte : son grand-père, et grand-oncle, Godric. Comme à son habitude, ce dernier le toisait d’un air sévère mais affectueux.

« Garett, sache que je te présente, une fois de plus, toutes les condoléances de notre maison. »

Le jeune homme hocha la tête d’un air triste, comme pour oublier ces instants du septuaire. Désormais, il était temps de redevenir celui qu’il était : le Lion de l’Ouest, le seul, l’unique et le véritable. On pouvait comparer les couleurs, mentionner l’or ou le rouge, mentionner que les griffes d’un lion sont tout aussi longues et acérées que celles d’un autre, rien n’y ferait. Il était un Lannister, et il ne s’apitoierait plus sur son sort.

Il fendit la foule droit vers les écuries où l’attendaient son cheval, Calicot. Une splendide bête qui portait décidément mal son nom puisqu’elle était d’un blanc immaculé. Mais qu’importait, c’était le cheval blanc du seigneur suzerain, et tous les connaissait. Ce dernier était déjà sellé. Il monta dessus et fit signe à Oberyn et Godric, qui l’avait suivi, interloqués.

« Suivez-moi, je compte voir de mes yeux la profanation des Fer-Nés. »

Et ce fut ainsi qu’en cinq minutes, une petite troupes de seigneurs et d’hommes d’armes Lannister prirent la route de Port-Lannis dont on pouvait apercevoir la fumée de certains incendies. Sur la route, Garett se ferma à toute émotion alors qu’il descendait vers le lieu où sa femme avait été tuée. Mais quand ils pénétrèrent dans la cité, il se rendit compte de sa vanité, et il s’en voulut. De nombreux morts étaient à déplorer, car le sac de la ville avait été fait dans les règles de l’art Fer-Né. Plusieurs maisons achevaient de se consumer alors que les entrepôts et boutiques présentaient des façades et des portes éventrées ainsi que des intérieurs saccagés. Les survivants, occupés à se lamenter sur leur sort, à chercher des restes de leur vie antérieure, ou tout simplement à soigner un blessé - ils étaient encore nombreux dans les rues - ne remarquèrent pas tout de suite ce qu’il se passait. Puis, l’un d’entre eux leva les yeux vers le cortège qui avançait au pas, respectueux du silence et de la détresse des gens présents. Ce fut un armurier, dont l’échoppe avait été pillée puis incendiée qui s’avança le premier, délaissant un cadavre de femme égorgé, aux vêtements déchirés et souillés, laissant peu de doute sur le sort subi. Aux côtés du cadavre de la jeune femme violée, trois petites silhouettes recroquevillées et carbonisée sur laquelle on avait jeté un drap ensanglanté. Ce fut cet homme, le premier. Il avança, titubant, vers le cheval de Garett. Le jeune homme le détailla alors qu’il approchait. Il devait avoir quarante ans, peut-être plus. Sa musculature trahissait son métier, physique et éprouvant, et ses traits laissaient voir un homme sans doute peu recommandable, avec une oreille coupée et de multiples balafres courant sur le visage. Et pourtant, cet homme qui semblait aussi solide qu’un roc s’effondra en sanglots lorsqu’il toucha le pied de Garett, s’y accrochant comme à une épave en pleine tempête. Et là, Garett comprit. Certains avaient tout perdu, d’autres s’en étaient bien tirés, mais tous étaient touchés de voir leur seigneur et protecteur, lui qui avait pourtant failli à ses devoirs, venir les voir et partager leur peine.

« Comment t’appelles-tu, forgeron?

Phellip, m’seigneur. Phellip. »

Garett hocha la tête et sauta à terre, et posa sa main gantée sur l’épaule de l’homme, se tournant pour que tous puissent le voir. Il plongea son regard triste dans celui, au moins aussi intense, de l’artisan.

« Je vais les venger, tous. Tu m’entends, Phellip? Je ne peux pas les faire revenir. A ses mots, l’homme fondit de nouveau en larmes. Je ne peux te les rendre, mais je peux châtier les chiens qui ont fait ça, et je le ferai. Je reviendrai te voir, Phellip, quand tout sera terminé, et je te commanderai un objet à la hauteur de ton talent. »

Sur ces mots, Garett remonta à cheval, et continua sa tournée dans la cité dévastée.

    Il était toujours aussi seul.



image by icapturetheperiodpieces et lilday # code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest   Mar 25 Aoû 2015 - 16:50

Rhaaa, Valou !
Tu m'as coupé l'herbe sous le pied pour Garett !

Mais je suis sûr que tu l'incarneras à merveille !
J'aime d'ores et déjà beaucoup ta fiche !

Bonne chance pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Targaryen
COURONNE
■ Localisation : Au Donjon Rouge, Port-Réal
MessageSujet: Re: Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest   Mer 26 Aoû 2015 - 10:51

(Re)Bienvenue très cher
Je te souhaiterais bien bon courage pour ta fiche mais il me semble que tu n'en ai plus grand besoin
Au plaisir de te voir jouer ce personnage génial

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

If I look back I am lost
I am the blood of the dragon. I must be strong. I must have fire in my eyes when I face them, not tears. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Faust
COURONNE
■ Localisation : Port-Réal
MessageSujet: Re: Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest   Sam 29 Aoû 2015 - 22:13

C'est que tu es en feu dit donc!
L'Ouest n'est pas prêt de s'ennuyer avec toi dans les parages. Tu n'as ni besoin de chance ou d'encouragement pour venir à bout de cette fiche - il ne me reste donc plus qu'à te souhaiter d'avoir beaucoup de fun, sous la bannière des Lannister

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me - Fallout
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Targaryen
COURONNE
■ Localisation : Au Donjon Rouge, Port-Réal
MessageSujet: Re: Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest   Dim 30 Aoû 2015 - 16:04



Félicitations !
« Bienvenue sur ATC »

Super fiche et super personnage, je suis ravie de valider enfin un Garett sur ce forum L'Ouest va rocker Bienvenue parmi nous !

Et c'est pour cela que le staff et moi-même sommes heureux de vous annoncer que votre fiche est validée ! Vous êtes désormais un habitant des Terres de l'Ouest. En tant que tel, vous êtes soumis aux lois de celle-ci ainsi que celles de Westeros. Au plaisir, donc, de vous croiser dans l'un ou l'autre des Sept Royaumes.

Cependant, pour finaliser votre inscription et votre intégration au sein de la communauté, il vous reste quelques petites formalités à remplir obligatoirement :

❥ Recenser l'avatar du personnage.
❥ Déclarer sa famille.
❥ Compléter le registre des multicomptes (si vous êtes un DC, TC, QC)
❥ Recenser les dates importantes de votre personnage dans les chronologies détaillées
❥ Créer et tenir à jour (impérativement) votre fiche de chronologie de personnage.
❥ Ouvrir une fiche de liens.
❥ Assortie à sa soeur, fiche de sujets.
❥ Et de venir prendre du bon temps avec nous !

crédits image : Black.Book ; code by shiya.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

If I look back I am lost
I am the blood of the dragon. I must be strong. I must have fire in my eyes when I face them, not tears. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Garett Lannister
OUEST
■ Localisation : Près de Port-Réal
MessageSujet: Re: Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest   Dim 30 Aoû 2015 - 16:10

Merci beaucoup, princese

Je vais faire de mon mieux pour rendre l'Ouest au centre de TOUT \o/

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
 

Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Garett Lannister, Seigneur Suzerain de l'Ouest
» Garett Lannister / The Masters of Lion's (Terminée)
» Garett Lannister - Sire du Roc, Suzerain de l'Ouest
» Lord Garett Lannister ♠ Un Lion qui imite un Lion devient un singe 
» Garett Lannister ♠ Hear me, i'm a Lannister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

It shall not end until my death

 :: Demandes de Citoyenneté :: Présentations Validées
-