Partagez | 
 

 Etaine Arryn • La Harpie du Val

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Etaine Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Les Eyriés, le Val.
MessageSujet: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Dim 6 Déc - 19:38


Etaine Arryn

feat. Katie MacGrath

Courageuse ♦ Obstinée ♦ Maternelle ♦ Orgueilleuse ♦ Spirituelle ♦ Méfiante ♦ Déterminée ♦ Rancunière ♦ Protectrice ♦ Bipolaire ♦ Pieuse ♦ Ambitieuse ♦ Spontanée ♦ Entière ♦ Fière ♦ Belliqueuse


VALAR MORGHULIS

◮ Titre(s) :
Princesse déchue de Dorne, Dame des Eyries, surnommée la Colombe du Val.

◮ Âge :
28 ans.

◮ Lieu de naissance :
Les Eyries, dans le Val d’Arryn.

◮ Situation :
Veuve répudiée du prince Tristam Martell, fiancée à Eoden Veneur.

◮ Statut :
PV.

◮ Groupe :
Val d’Arryn.

VALAR DOHAERIS

◮ Maison :
La Maison Arryn est l'une des lignées les plus anciennes et les plus pures de la noblesse des Andals. Pendant plus de six-mille ans, ils régnèrent sur le Val en tant que Rois de la Montagne et du Val jusqu'à la Conquête d'Aegon Targaryen qu'ils reconnurent comme leur souverain. Depuis, ils portent traditionnellement les titres de Défenseur du Val et Gouverneur de l'Est.

◮ Famille :
Etaine est la fille cadette de Jace Arryn et Tyene Arryn, née Stark. Elle est de ce fait la soeur de Leandra Tyrell, née Arryn et de Martyn Arryn, actuel Gouverneur du Val.
Elle est également la nièce de Elbert Arryn et d'Alyssa Arryn, née Veneur, et donc la cousine de Catelyn Rougefort, née Arryn

Par les alliances maritales, elle est la belle-sœur de Oberyn Tyrell et de Roslinn Arryn, née Tyrell. Elle est donc la tante de Jeyne Tyrell, Brynden Tyrell et Loreleï Arryn.

Par les liens du sang, elle fut la nièce et pupille de Jeor Stark et de Selena Stark, née Arryn. Elle est, de ce fait, la cousine de Jorah Stark, Theon Stark, Ashara Stark et Freyja Stark. Elle est également la grande cousine de Aidan Stark et de Cathan Snow.

Enfin, elle fut l'épouse de feu le Prince Tristam Martell et de leur amour sont nés deux jumeaux, Jace Stone et Abel Stone.

◮ Informations complémentaires & faits divers :
Contrairement aux autres membres de la famille Arryn, Etaine ne croit plus en les Sept, mais a tourné sa foi vers les Anciens Dieux, communiquant avec eux en cachette de son frère. Elle est très croyante et se sait écoutée et entendue dans ses prières.
Etaine a tout d'une fille du Nord, plus qu'une véritable Valoise. Elle tient son physique de sa mère, Tyene, née Stark. Elle fut également la pupille de Jeor Stark. Ainsi, elle se sent plus proche du loup que du faucon. C'est également auprès des loups qu'elle a appris quelques passes à l"épée. Elle n'est guère une vaillante combattante, mais sait défendre sa vie quand il s'en fait sentir.
Elle porte autour de son cou un pendentif aux armoiries des Martell : un soleil fendu d'une flèche. Ce fut un cadeau de Tristam, seul bijou qu'elle ait pu garder de son périple Dornien.

DIS-MOI TOUT...

Comment vivez-vous l'instabilité politique et les guerres qui enflamment Westeros ? Comment le supportez-vous au quotidien dans votre région ? ✒ Etaine a longtemps été victime de tous ces conflits politiques. Son emprisonnement à Lancehélion est une plaie qu'elle a du mal à refermer, repoussée par sa belle-famille quelques heures après ses noces. Mais dans l'ensemble, ces conflits n'est qu'une manière de se venger des uns et des autres pour la jeune femme. Sa colère, longtemps tournée vers Dorne, s'est désormais recentrée sur Port-Réal et le Cruel qui y gouverne. Le Val s'est retiré du conflit mais la jeune femme n'a de cesse de tenter de persuader son frère de prendre les armes contre l'Usurpateur qui lui a causé du tord et souillé leur nom.

Les Rebelles sont désormais arrivés aux portes de Port-Réal. Avec la bataille qui s'annonce, comment vous positionnez-vous ? Soutenez-vous Maegor ou Jaehaerys et comptez-vous agir ? ✒ Etaine est clairement défenseure de Jaehaerys. Cependant, son statut de femme, qui plus est souillée par la naissance de bâtard, lui font perdre toute crédibilité et les regards qui la toise sont généralement hautain et méprisant quand elle ose intervenir sur les sujets que son la politique. Pourtant, la Colombe du Val n'en démord pas et espère voir son aîné se réveiller pour réclamer réparation à la Couronne pour le mal causé à la jeune femme.

Quelle est votre ambition personnelle ? ✒ Etaine est avant tout une mère. Plus que ses propres intérêts, elle se bats pour la légitimation de ses deux fils qui devraient porter un jour la couronne de Dorne. Et puis, cet avantage aura tout de même le mérite de la placer en princesse régente et elle serait enfin respectée et écoutée par tous. Mais avant toute chose, elle espère recevoir le pardon des Dorniens qui l'ont jetée aux oubliettes sans la moindre forme de procès ou la moindre espèce de preuve.
Enfin, elle espère retrouver le respect de ceux qui osent se dire les siens et surtout, convaincre Martyn de ne pas la revendre comme un vulgaire morceau de viande à un simple cadet de famille Valoise. Pour cela, elle est prête à se tourner vers ses cousins du Nord qui lui ressemblent d'avantage et chercher leur appui.


DERRIERE LE MASQUE
• Âge |
23 ans.
• Prénom ou pseudo |
Enaira.
• Sexe |
Je suis une geek.
• Comment as-tu connu le forum ? |
Mes enfants, je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître…
• Autre chose ? |
Choubidoubidouwah !

image by Ted Nasmith # code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

The Fallen Princess
Winter was Coming and then, I've been on the top, Unbent, Unbowed and Unbroken. Now, I just wanna be as High as Honor
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Etaine Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Les Eyriés, le Val.
MessageSujet: Re: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Dim 6 Déc - 19:38


Etaine Arryn

« Croyez-le ou non, Martyn, mais j'ai aimé cet homme et ces enfants qui sont à mes côtés ne sont que le fruit d'un amour vrai et sincère. Un jour, c'est vous qui ploierez le genou devant moi et devant eux, car nous retrouverons la place qui est nôtre. »


BUT FIRST WE LIVE

De l’AN 20 à l’AN 26
Naissons aussi haut que l’Honneur.

Toute vie commence par la naissance de l’être. Etaine est née en l’an 20, dans des cris qui indiquaient déjà la force de la jeune fille à prendre la parole et à s’exprimer sur les choses. Cadette de Jace et Tyene Arryn, elle était la parfaite enfant pour venir compléter cette famille. Ses cheveux noirs corbeau et ses yeux clairs dans un parfait mélange de bleu et de vert lui offraient une ressemblance troublante avec ses cousins du Nord. Ressemblance qu’elle devait à sa mère, Tyene, de qui elle était le portrait craché sur bien des points. Mais heureusement pour elle, Etaine n’a pris que le meilleur de sa mère.

Tyene Arryn, née Stark, était atteinte d’une bien étrange maladie, la rendant folle, irresponsable, et parfois impossible à contrôler. Dès son plus jeune âge, l’enfant fut détachée de sa mère pour son bien. Ce fut alors son aînée, Leandra, qui prit soin de la brunette du mieux qu’elle le pouvait. Elle n’avait de cesse de raconter, à elle et à Martyn, des histoires de chevalier, tous droits sortis de son imagination. Il n’était alors pas rare de voir les enfants Arryn finir par se lancer leurs oreillers ou jouant avec des bâtons afin d’imiter les combats contés dans les histoires rêveuses de Leandra.

Mais une sœur ne remplace pas une mère et, aujourd’hui encore, Etaine regrette l’absence de cette figure qui aurait due la guider à travers les ans pour la rendre plus sage et plus respectable. Etaine devint alors une petite fille farouche, s’aventurant seule à l’extérieur de la demeure familiale afin de livrer bataille à des ennemis tout droit sortis de son imagination. Un jour, Jace la ramena lui-même aux Eyriés après que la disparition de l’enfant n’ait durée toute une nuit. Elle s’était réfugiée dans le terrier d’un renard afin de se protéger du froid et ne cessait de le raconter avec une certaine fierté à tous ceux qui voulaient l’entendre. Beaucoup lui donnèrent alors le surnom de l’aiglon sauvage car rien ne semblait mettre des barrières à la jeune enfant qui n’était guère plus âgée de six ans.

Mais celui pour qui elle devenait réellement sauvage, c’était Martyn. Raillé par les autres jeunes garçons à cause de son côté chétif, elle n’hésitait pas à défendre son frère en toutes circonstances, que ce soit à l’aide de mots ou non. Elle était également là pour lui assurer, encore et encore, son soutien et leur erreur. Un jour, elle le savait, il serait leur Suzerain à tous et ces imbéciles devraient plier le genou devant lui. Lui qui sera devenu un fier chevalier du Val. La proximité entre le frère et la sœur était forte et il semblait impossible que leur relation ne devienne autrement que celle-là. La forte amitié entre Catelyn et Martyn renforça également les liens entre Etaine et sa cousine. Ajoutez à cela une Leandra en chef de meute et la jolie ribambelle d’enfants Arryn pouvait vous mener la vie bien dure. Ce fut peut-être d’ailleurs le point de départ de tout le reste.


De l’AN 26 à l’AN 32
L'Empire des Loups.

La maladie de Tyene n’allait guère en s’arrangeant et Jace Arryn commença alors à craindre pour le futur de ses enfants. Aussi, il prit plusieurs décisions. Dans un premier temps, il envoya Martyn auprès de son oncle, Elbert, afin d’en faire un véritable chevalier. Ce fut dans la plus grande impuissance que les deux sœurs virent leur seul frère partir. Mais le Suzerain du Val ne s’arrêta pas là. Etaine fut la prochaine victime de ses décisions radicales et fut envoyée au Nord en tant que pupille. Ses adieux avec son aînée furent brefs, d’autant plus qu’elle eut l’étrange sentiment de ne plus jamais la revoir. Pourtant, les deux sœurs se jurèrent de s’écrire et de se maintenir au courant des différentes nouvelles qu’elles auraient.

L’arrivée au Nord fut bien rude pour l’aiglon sauvage qui eut autant de mal à s’accommoder au climat plus rude, plus humide que celui du Val. Les nuits étaient effrayantes et la solitude entourait sans cesse la jeune femme qui se sentait perdue au milieu des loups. Et pourtant, au sein de cette maison, il y eut une présence chaleureuse, celle de sa tante, Selena Stark. La mère accomplie était enceinte de quelques mois et Etaine ne put que l’identifier en tant que telle, elle qui n’avait jamais pu connaître cette amour d’une mère pour ses enfants. Elle observa longtemps la relation qui les liait tous, passant la plupart de son temps aux côtés d’Ashara, qui n’avait que deux ans de moins. Et puis, l’aiglon se transforma doucement en louve.

Jorah était sur la défensive avec cette cousine qui n’était pas tout à fait l’une des leur. Une véritable intruse dans leur maison qui essayait pourtant tant bien que mal de se faire accepter par ceux qui l’entouraient. La retenue qu’il eut à son égard s’expliquait d’avantage par l’écart d’âge qui les séparait. Lui s’apprêtait à entrer dans l’âge des hommes quand Etaine ne faisait que regarder le monde de ses yeux d’enfants. Pourtant, le cœur du jeune homme finit par accepter la jeune fille à leurs côtés et leur relation demeura des plus cordiales. Les loups qui furent ses véritables compagnons furent Theon et Ashara. Le premier, véritable représentant de sa maison en soif de connaissances militaires ne manqua pas de montrer à Etaine la manière dont elle devrait tenir une épée et se défendre. Si Jace avait appris une pareille chose, il y avait fort à parié que ses cheveux se seraient dressés sur sa tête. Le maniement de l’épée était un jeu comme un autre pour la jeune fille qui aimait plus que tout passer du temps avec son cousin. Quant à Ashara, ce fut elle qui apprit à Etaine le culte des Anciens Dieux. D’abord curieuse des pratiques réalisées dans le but de plaire à des divinités qui lui étaient inconnues, Etaine finit par l’imiter sous l’œil ravi de Selena.

La vie dans le Nord finit alors par avoir un autre gout que celui qu’elle avait eut jusqu’ici. Elle n’avait plus à s’aventurer hors des sentiers battus car les sentiers étaient libres à chacun. Bientôt, subissant les pertes et les festivités de la région, la jeune femme finit par devenir un véritable loup dans son cœur. La mort de Jeor Stark la bouleversa autant que la naissance de Freyja. Le plus bel événement à ses yeux restera le jour où Jorah devint le seigneur Suzerain de la Région. Jamais elle n’avait connu de pareilles festivités et une joie aussi conviviale. Elle racontait tout ceci à Leandra dans ses écrits, n’hésitant pas à lui faire part de toutes ses humeurs et émotions, des échanges qu’elle avait avec les loups et des relations qu’elle tissait. Mais cela contrasta rapidement avec l’annonce du mariage de sa sœur qui allait s’en aller au Bief. Une autre décision prise par Jace. Au fond d’elle, Etaine commença à nourrir une haine terrible pour son père. Si elle avait eu de la chance dans son propre destin en tombant chez les loups, elle ne pourrait lui pardonner la distance qu’il avait mise entre tous ses enfants.



De l’AN 32 à l’AN 36
Quand l'Oiseau perd son nid.

Âgée de douze ans, Etaine fut rappelée au Val pour le mariage de Leandra. La revoir fut la chose la plus formidable que les Dieux surent lui accorder et les retrouvailles fraternelles ne s’arrêtèrent pas là. Martyn fut également de retour aux Eyriés. Mais, bien vite, quelque chose fit tiquer celle qui était devenue louve durant toutes ces années. Son frère semblait changé et cela ne lui plaisait guère. Plus affirmé, plus dur, loin était désormais le chétif Martyn qui semblait attristé par la moindre parole d’un autre garçon de son âge et qui avait pu compter sur la force de caractère de ses sœurs pour le défendre. Il ressemblait soudainement bien trop à leur père pour qu’Etaine ne puisse l’apprécier autant qu’elle ne l’avait fait dans le passé et son cœur en fut presque brisé. Durant les quelques jours précédent le mariage de son aînée, Etaine resta d’avantage avec elle, essayant de rattraper le temps perdu de toutes ces années d’éloignement.

Les membres de la maison Tyrell arrivèrent alors au Val. Leur richesse exposée et leur regard méprisant ne faisait que grimacer encore et encore Etaine. Et pourtant, elle se tint telle une lady durant ces douloureux jours à la fin desquels Leandra quitterait leur demeure à jamais. Le mariage fut à l’image de la maison qui était désormais celle de son aînée. La richesse exprimée dans les cadeaux et les mets servis répugnaient grandement la demi-louve et le nouveau regard de son frère l’effrayait. Ce fut avec un grand soulagement qu’elle retourna dans le Nord, auprès de ceux qui semblaient être d’avantage les siens que sa famille biologique. Les courriers échangés avec Leandra continuèrent mais la teneur des lettres de sa sœur n’avait rien pour la rassurer. Elle aurait aimé pouvoir lui venir en aide et lui rendre visite mais le Nord était un cocon qu’elle ne souhaitait plus quitter, un nid duquel elle ne voulait plus jamais s’envoler. Le seul réconfort dans les mots de sa sœur fut d’apprendre la naissance successive de sa nièce et son neveu qu’elle souhaitait véritablement rencontrer.

Les loups étaient devenus sa famille, ceux pour qui sont cœur battait à chaque instant. Elle se serait d’avantage battue pour eux que pour les Arryn, de qui elle portait pourtant le nom. De temps à autres, elle se rendait dans le Val afin de rendre des visites de courtoisie à son père qu’elle défiait encore et toujours, ainsi qu’à son frère qu’elle ne reconnaissait plus à chaque moment. Mais surtout, elle retrouvait Catelyn, sa bien-aimée cousine, celle qui ne l’avait jamais trahie en changeant sa nature. Au contraire, les deux cousines se livrèrent d’avantage l’une à l’autre, partageant leur avis respectif sur Martyn. Ce fut ainsi que la jeune Etaine découvrit l’amour de Catelyn pour son cousin. Elle lui promit alors de l’aider du mieux qu’elle le pouvait et malgré la distance dans cela.

En l’an 37, Selena perdit la vie. Durant de longs jours, Etaine fut inconsolable et ce fut auprès de frères et sœurs loups qu’elle trouva le réconfort. Mais son statut de pupille n’avait plus lieu d’être désormais et cela n’annonça qu’un retour certain pour elle dans le Val, à sa plus grande tristesse. Elle eut néanmoins le droit de rester auprès des loups pour le mariage de son plus proche allié, Theon. Les aurevoirs qu’elle partagea avec sa famille d’adoption furent particulièrement durs, mais elle leur jura de revenir les voir, un jour ou un autre et de leur écrire régulièrement.


De l’AN 36 à l’AN 41
Cohabitation Valoise

Le retour chez elle fut dur, plus que jamais. Sa mésentente avec son père et sa méfiance pour son frère ne fit que renforcer l’aspect solitaire de la jeune femme âgée de dix-sept ans. Toutes ces années passées dans le Nord avait creusé un fossé entre elle et ses origines et il semblait s’agrandir à chaque jour qui passait plutôt que se reboucher de lui-même. Contrairement aux siens, elle ne priait plus les Sept mais bien les Anciens Dieux, s’exécutant en cachette afin de ne pas subir le courroux des Aigles. Elle prenait toujours bien soin de ne pas laisser paraître ses émotions et ses véritables pensées. Sa solitude fut source d’une culture sans limite, les livres lui permettant de s’évader par la pensée.

Mais elle n’était pas non plus seule. Sa cousine Catelyn ne fut jamais aussi proche d’elle. Ensemble, elles se plaisaient à refaire un monde meilleur. Plus que tout, Etaine craignait subir le même sort que Leandra et se voir envoyée là où son père jugerait bon de le faire afin de consolider les alliances avec d’autres régions. Son cœur était au Nord cependant et elle ne pouvait concevoir épouser un autre seigneur qu’un de cette région. Mais elle savait très bien que tout ceci ne se passerait pas selon ses envies, mais bien selon celles du lord du Val.

Mais Jace ne pourrait plus rien contre sa fille car, bientôt, la mort l’emporta au loin. Si elle pensait que cette finalité lui siérait et lui plairait, Etaine fut surprise de ressentir une profonde tristesse. Auprès des Stark, elle avait eu une mère. Mais c’était bien chez les Arryn que son père se trouvait. Longuement, elle pria pour son repos éternel et questionna à de nombreuses reprises les Dieux pour savoir quel serait son sort. Qu’adviendrait-il de cet aiglon, maintenant que son père n’était plus ? La maladie de Tyene ne faisait que s’aggraver et Etaine sut que sa mère rejoindrait bientôt son père et sa tante. Elle s’occupa alors de cette dernière, réalisant ce que sa mère n’avait pu faire avec elle, la maternant. Martyn, lui, ne daigna pas poser le regard sur cette femme qu’il ne connaissait que peu et devint Lord Suzerain du Val. Son sens des priorités firent de nouveau tiquer Etaine qui s’était habituée à l’élan familial dans lequel vivaient les Stark.

A la surprise la plus totale, Martyn décida d’épouser Roslinn Tyrell. Catelyn tomba des nues et put compter sur sa cousine pour l’épauler et l’aider à se relever de cette terrible chute. Pour ça aussi, Etaine en voulu à son frère. Il avait connaissance des sentiments peu cachés de Catelyn et la repoussait d’une manière peu galante, se tournant de nouveau vers le Bief pour renouer une nouvelle alliance avec Oberyn Tyrell. Etaine suivit son frère jusqu’à Hautjardin, découvrant un pays empli de verdure et non inquiété par une quelconque chose. L’opulence du Bief n’était plus une chose qu’elle découvrait mais cela la dégoutait toujours autant. Sa seule consolation fut ses retrouvailles avec Leandra. De nouveau, elle passa d’agréables journées en la compagnie de son aînée, s’entretenant avec elle sur son propre avenir et lui faisant par de ses craintes. Roslinn devint une Arryn et rentra alors avec eux aux Eyriés.

La rancœur d’Etaine pour le Bief se transforma en véritable conflit entre elle et sa belle-sœur. Martyn, aveuglé par cette Rose qu’il disait douce et inoffensive se braqua à son tour contre Etaine. La cohabitation fut rude et la jeune femme ne pouvait que trouver du repos auprès de sa mère mourante à qui elle parlait sans être réellement écoutée. Mais la vie est bien courte et Tyene Arryn finit, à son tour, par se retirer, là où sa folie ne saurait l’atteindre. Seule face à son frère, Etaine tenta de lutter pour ses droits et son avenir. Mais ce fut sans aucun soupçon qu’elle se vit forcée de quitter de nouveau sa demeure. Martyn l’avait fiancée au Prince Tristam Martell afin de renforcer une alliance entre Dorne et le Val. Elle chercha l’appui de ses cousins du Nord et de Catelyn pour essayer de changer d’avis, mais ce fut vain. Montant sur son palefroi, elle prit la route de Lancehélion accompagnée par quelques gardes. Sur la route qui la menait à Dorne, plusieurs personnes lâchèrent des colombes en espérant qu’elles amènent la paix avec la jeune femme. Ainsi, Etaine devint la Colombe du Val.



De l’AN 41 à l’AN 42
Le Prince du Désert et son bel Oiseau.

Le voyage fut bien long entre le Val et Dorne. La jeune femme, future princesse, découvrit de merveilleux paysages autour d’elle. Et finalement, ce furent les sables désertiques qui l’entourèrent. Elle fut présentée à Lancehélion et découvrit l’homme qu’elle devrait épouser avec surprise. Loin de ressembler à un rustre, il s’agissait là d’un homme charmant, poli et distingué. Lui-même décida que le mariage serait reporté car il espérait pouvoir connaître la femme qui serait sienne avant de l’épouser devant les Sept.

Les deux promis passèrent alors énormément de temps, l’un avec l’autre. Etaine avait beau tout faire pour essayer de repousser le Prince de Dorne, c’était elle qui tombait dans ses bras. Tristam lui fit découvrir la région qui était sienne, les coutumes qui étaient propres aux Dorniens et n’avait de cesse de la couvrir de nombreux cadeaux. Sans qu’elle ne puisse rien y faire, Etaine finit par tomber amoureuse de celui qui avait été un inconnu pour elle plusieurs mois auparavant. Sa surprise fut d’autant plus grande quand elle apprit que lui aussi avait de nombreux sentiments à son égard.

Tristam avait une bâtarde, Elia Sand. Si Etaine aurait pu la considérer comme un obstacle, un parasite à éliminer, elle n’en fit rien. Elia était une jeune enfant qu’elle appréciait et qu’elle aimait avoir auprès d’elle. En revanche, ses relations avec le reste de la famille de Tristam étaient très conflictuelles. Myrcella, sa future belle-mère, ne pouvait rien lui offrir d’autre qu’un mépris le plus grand voire une indifférence la plus totale. Marier son fils à une étrangère lui était insoutenable et la décision de Tristam quant à vouloir concilier Dorne à d’autres Régions ne lui plaisait guère. Nymeria semblait plus mesurée, mais n’avait pas moins de retenue à l’égard de la Valoise qui ne faisait que rendre la relation qu’on lui offrait. Cependant, il y avait aussi Quentyn et son fils Manfrey qui, eux, l’appréciaient grandement et lui offraient une hospitalité des plus grandes.

Les sentiments qui la liaient à Tristam étaient très grands. Le mariage fut alors annoncé. Etaine resplendissait d’une joie qui l’irradiait. Jamais elle n’avait pensé pouvoir épouser un homme qu’elle aimerait et c’était pourtant ce qu’elle ferait d’ici quelques mois. Trop peu impatiente, les deux futurs mariés se firent plus légers et ce fut dans un consentement mutuel qu’ils s’offrir l’un à l’autre, n’attendant pas leurs noces pour se laisser à un plaisir charnel. Ils avaient de nombreux projets en tête, tous deux marchant sur la même longueur d’onde. Mais ces projets ne purent jamais voir le jour.


AN 42
Noces Funèbres.

Le jour du mariage fut annoncé. Tout Dorne s’était déplacé pour l’occasion, la Région prête à accueillir leur nouvelle Princesse consort qui était venue à leur rencontre lors de ses voyages avec Tristam durant l’an passé. La Colombe du Val n’était plus une étrangère pour eux et, bientôt, ils pourraient tous l’appeler la Colombe de Dorne. Le mariage promettait d’être grandiose. Etaine s’était longuement préparée à ce jour et ce fut avec plaisir qu’elle revêtit une robe crée par les meilleurs couturiers Dorniens, aux couleurs du Val, mais à l’apparence des robes de Dorne. De nombreux bijoux firent également partie de sa tenue. Bientôt, elle aurait une couronne sur la tête et ferait la fierté de toute sa région, ainsi que du Nord et de Dorne.

La cérémonie fut l’une des plus belle jamais célébrée dans le pays. Rares étaient les époux qui pouvaient se dire aimants l’un de l’autre et les sentiments de Tristam et Etaine n’eurent de cesse d’éclater un peu plus au grand jour à chaque seconde qui passait. D’un geste franc, Tristam avait déposé sur les épaules de sa nouvelle princesse le manteau aux couleurs de la famille Martell. Lady Etaine Arryne n’était plus, devenue la Prince Etaine Martell. Il plaça alors une couronne sur sa tête et ils scellèrent cette union dans un baiser des plus passionnés.

Ensemble, dans un carrosse approprié, ils firent le tour de la ville pour saluer la foule et leur montrer leur amour. Une fois cela fait, ils rejoignirent ensemble la grande salle de la demeure des Martell où tous les convives les accueillir par des applaudissements et un magnifique lâché de colombes. Le bonheur irradiait le couple princier qui prit place à la table d’honneur. Ensemble, ils remercièrent les invités de leur présence et lancèrent ce qui s’annonçait être de grandes fêtes. Ensemble. C’était ainsi qu’ils avaient décidé d’agir, d’être et de réfléchir. La native du Val avait trouvé sa place aux côtés d’un homme merveilleux qui l’écoutait et même auprès de sa fille qui voyait en la Valoise une grande sœur de substitution d’avantage qu’une belle-mère. Rien ne pourrait plus les séparer désormais et leur joie transcendait tout sur leur passage.

Le repas commença et la jeune femme conversa longuement avec son époux. Une mauvaise quinte de toux finit par prendre ce dernier et le silence tomba sur l’assemblée. La détresse respiratoire dans laquelle rentrait le Prince attira les regards et l’inquiétude d’Etaine se mua doucement en une panique sans nom. Tristam tomba sur le sol, la Colombe se jetant à sa suite pour essayer de l’aider, hurlant à tous qu’il nécessitait de l’aide, qu’il fallait agir. Mais c’était déjà trop tard. Le Prince de Dorne finit par ne plus respirer et la mort le frappa. Celle qui venait d’être couronnée princesse hurla alors sa rage, sa tristesse et son désespoir. Mais cela ne put la sauver. Myrcella, choquée de la mort de son fils, accusa les Valois. Tous les hommes présents autour d’Etaine furent froidement abattus et deux gardes se saisirent d’elle, l’arrachant du corps sans vie de son aimé. Myrcella lui ôta sa couronne, la Colombe n’en avait cure. Ses yeux restaient figés sur la dépouille de Tristam. Devant toute l’assemblée, la nouvelle princesse Régente de Dorne affirma la culpabilité de l’épouse du défunt et ordonna son enfermement.

Les cris s’élevèrent dans la grande salle. Désespérée, Etaine clama son innocence à travers ses larmes, croisant le regard de Quentyn et celui d’Elia. Elle fut alors enchaînée dans les profondeurs de Lancehélion et pleura. Elle ne put dormir avant plusieurs jours, quand le chagrin l’eut épuisée. Myrcella lui rendit visite et, de nouveau, elle clama son innocence, criant son amour pour Tristam. Mais la haine de sa belle-mère était trop profonde, trop ancrée. Elle répudia Etaine et lui assura le plus funeste des destins. Ce fut alors dans la plus grande peine que la Colombe du Val ne put assister aux funérailles de son époux, de son amant, de son aimé. La lady fut alors oubliée dans le cœur de Lancehélion, priant ses Anciens Dieux pour leur implorer de venir à son aide et de l’aider. Et c’était bien sans compter sur une étrange surprise. Au fil des semaines qu’elle passait dans sa geôle humide, enchaînée, elle put constater son ventre s’arrondir. Tristam était mort, mais avait laissé derrière lui le plus beau des souvenirs.



En 42
Au cœur de Lancehélion, la vie existe.

Etaine finit par penser que Myrcella souhaitait d’abord la voir se confesser d’un meurtre qu’elle n’avait pas commis. Attendant chaque jour son exécution, elle finit par croire que les Martell s’étaient décidés à la laisser pourrir dans cette cage qu’elle avait finit par craindre. Les quelques visites de Quentyn étaient, cependant, rassurantes et lui permettaient de se raccrocher à quelque chose de concret que sa propre solitude. Ce fut lui qui constata la grossesse de la jeune femme et fit venir une sage-femme pour la surveiller au fil des semaines. Quand il lui demanda qui était le père de son enfant, les larmes de la jeune femme ne purent que lui prouver sa sincérité quant à ses dires et il ne fit qu’accepter sa réponse dans un hochement de tête courtois.

L’épuisement et la faiblesse étaient un ennemi de taille pour la Colombe du Val qui était enceinte. Peu empathique à sa situation, Myrcella ne fit rien pour lui rendre la vie plus agréable et la jeune brune ne put que compter sur sa force mentale pour lutter et survivre. Sa sentence n’arrivant pas et les semaines s’étirant encore et encore, elle finit par ressentir de douloureuses contractions et perdre les eaux. Hurlant pour qu’on lui apporte de l’aide, ce fut la sage-femme qui l’aida dans un premier lieu. Ayant fait prévenir Quentyn, il vint également porter secours à la future mère et elle mit alors au monde non pas un, mais deux enfants. Le frère de Myrcella n’eut aucun mal à accorder à Etaine les origines de ceux-ci et il fit ce qu’il put pour essayer de faire entendre raison à sa sœur concernant la paternité des enfants de la Valoise. Mais rien n’y fit et les enfants furent confiés à une nourrice. Désireuse de mettre un terme à cette gêneuse de première, Myrcella fut alors prête à tout pour supprimer Etaine et n’hésita pas à condamner à mort cette dernière.


AN 43
Fuir ou mourir.

La native des Eyriés se voyait déjà morte la veille de sa sentence, elle ne put fermer l’œil, priant les Dieux pour qu’ils lui accordent le droit de retourner auprès de son aimé tout en souhaitant le meilleur pour ses deux garçons. Et finalement, des bruits de pas l’interrompirent. La porte de sa cellule s’ouvrit et Quentyn Martell entra précipitamment dans la prison de la jeune femme, les clefs serrées dans sa main, une torche agrippée dans l’autre. Il ôta les chaînes de la jeune femme et aida la Colombe à sortir de sa cage. Quand elle le questionna sur ses agissements, il ne put lui expliquer ce dont il s’agissait.

Marchant dans les souterrains de la ville Princière, ils finirent par rejoindre un groupe d’hommes vêtus d’armoiries que la jeune femme ne connaissait que trop bien. Les Valois avaient finalement mis fin à son clavaire en venant la délivrer de ses chaînes. Devant sa robe défraichie, ils n’eurent aucun mal à la convaincre d’enfiler une tenue dans laquelle elle serait plus à l’aise pour chevaucher et se défendre, si tel devait être le cas. Quentyn, qui s’était absenté, revint alors en compagnie d’Elia Sand, chacun d’eux tenant dans leur bras un paquet remuant. Etaine fut plus que soulagée de constater qu’il s’agissait de ses enfants et jura à Quentyn de veiller sur la fille de Tristam qui la suivrait dans le Val. Elle placerait Elia à ses côtés en tant que dame de compagnie. Elle confia les deux enfants à Elia et le groupe Valois quitta les souterrains.

Leur sortie de la principauté de Dorne ne fut guère aisée. La nouvelle de l’évasion d’Etain fit rapidement le tour de la région et plusieurs embuscades furent tendues sur leur route. La consigne était de ramener Etaine morte ou vive à Lancehélion et la jeune femme dut parfois même défendre elle-même sa vie à coups d’épée, bénissant Theon pour les quelques leçons qu’il lui avait dispensé. Un passage fut ouvert aux Valois à travers les Terres de la Couronne et, enfin, la jeune lady, princesse déchue avait quitté sa cage. La Colombe du Val était enfin libre de ses mouvements et de ses pensées. Elle apprit alors l’entrée en guerre du Val contre Dorne qui avait été mise en place durant ces quelques mois d’emprisonnement qu’elle avait subi. La Couronne semblait avoir soutenu le Val dans ce conflit et Etaine ne put qu’être reconnaissante envers le Roi Maegor de ce soutien, malgré les quelques réserves qu’elle émettait sur ses motivations.

Après un repos bien mérité en terres de la Couronne, le convoi reprit la route du Val. Jamais Etaine ne fut si heureuse de retrouver les terres qui l’avaient vue naître. Et pourtant, elle ne les reconnaissait toujours pas comme son propre nid. Ce qu’elle avait su créer à Dorne avec Tristam lui laissait un gout amer. Son époux lui manquait et, bien qu’aux yeux de tous, elle demeurait lady Arryn, elle ne pouvait s’empêcher de se considérer comme une véritable membre de la famille Martell. Les retrouvailles avec Martyn furent compliquées. S’ils étaient ravis et soulagés de se retrouver, le frère et la sœur ne purent s’empêcher de hurler l’un contre l’autre. Martyn ne pouvait regarder ses neveux bâtards de travers et Etaine lui hurlait sa haine de ne pas avoir et ne pas vouloir pousser l’enquête sur la mort de Tristam. Jamais le nid de l’Aigle ne fut si mouvementé que durant ces quelques jours de cohabitation entre la Colombe et son frère.



De l’AN 43 à l’AN 47
Quand la Colombe se mue en Harpie.

Se reconstruire, repartir encore à zéro. Etaine aurait pu prétendre y être habituée, mais cela lui était toujours douloureux et compliqué. De quelques lettres envoyées au Bief, elle put mettre au courant sa chère Leandra de sa survie et de sa tristesse. La compagnie de la jeune Elia à ses côtés lui était des plus appréciables et elle seule pouvait comprendre les sombres heures qu’elle avait eu à traverser. La Colombe et la jeune fille passaient énormément de temps ensemble à discuter et à essayer de comprendre qui pouvait avoir commis ce terrible meurtre du jeune Prince qui faisait toujours autant vibrer le cœur d’Etaine.

La belle dame du Val passait énormément auprès de ses enfants, leur visage rappelant trop bien celui de Tristam. Elle les couvait de tant d’amour et de tendresse qu’elle devint une mère reconnue par énormément de ses servantes qui la trouvaient d’une passion tendre pour ses enfants absolument magnifique à regarder. Cet amour qu’on lui avait arraché en assassinant Tristam se transférait sur leurs enfants et elle les chérissait et les aimait plus qu’elle n’aurait jamais pu le faire dans d’autres circonstances. Les quelques visites de sa cousine Catelyn la rendait des plus heureuse et l’apaisaient un peu plus. Mais au fond d’elle, un feu sanguinaire prenait doucement naissance, prêt à tout irradier sur son passage et n’entraînant avec lui que la destruction.

Le conflit qu’elle nourrissait avec Martyn ne faisait que grandir, jour après jour. Etaine ne cachait plus ses contradictions avec son frère, entrant dans un conflit frontal, tête baissée. Elle n’avait de cesse d’essayer de lui faire comprendre que ses enfants avaient un avenir un Dorne. Martyn, lui, dénigrait ces enfants qui étaient, pour l’heure, les seuls héritiers potentiels. Ce n’étaient que de misérables bâtards qui ne méritaient que d’être traités en tant que tels, pas les futurs princes souverains de Dorne. Il n’était donc plus rare d’entendre le frère et la sœur monter sur leurs grands chevaux dans les couloirs de la forteresse des Eyriés. De plus, Roslinn était un sujet délicat et Etaine n’avait de cesse d’appuyer sur ce point pour faire plier Martyn. Après tout, son idiote d’épouse n’était même pas capable de mettre un enfant, un héritier, au monde, quand elle avait déjà donné naissance à deux princes.

Mais les alliés de la Colombe étaient rares au Val. Son oncle, Elbert, essayait tant bien que mal de la faire plier. Mais la force de caractère de la jeune femme ne pouvait être jetée à terre. La cage dans laquelle on voulait l’enfermer de nouveau n’était pas à sa goût et la Colombe ne tarda pas à se transformer en un oiseau agressif, aux crocs acérés tels ceux d’un loup et au plumage aussi doré que le soleil. Une véritable harpie avait pris sa place et rien n’aurait su la faire abandonner ses positions. Elle trouva cependant refuge auprès d’une oreille surprenante : celle de Kevan Veneur. Lord de la maison, il avait fait partie du petit convoi qui avait été créé pour la ramener en ses terres natales. Lui prenait le temps de l’écouter et cherchait à profiter de sa position auprès du seigneur du Val pour lui faire part de compromis entre lui et sa sœur qui lui permettraient de la calmer, pour un moment. Une véritable amitié naquit alors entre la Harpie et le Veneur. Son écoute et sa douceur eurent pour effet d’apaiser les maux de la jeune mère en deuil. S’il y avait eu un homme auquel Etaine aurait pu céder son cœur après la mort de Tristam, c’aurait peut-être été lui. Mais Kevan était marié et il n’avait rien d’autre pour Etaine qu’une profonde amitié.

Les années passèrent, dures et pourtant si douces quand Etaine posait son regard sur les deux seuls êtres qui semblaient mériter grâce à ses yeux. Puis, un nouveau coup de théâtre anima les Eyriés. L’amour de Catelyn pour son cousin, jusque là enterré dans le plus grand des silences, fut révélé au grand jour. Martyn décidé alors de marier Catelyn à Jace Rougefort, un ami de la famille. La colère de la Harpie se déversa alors sur lui et le faucon du Val n’eut d’autre choix que de menacer sa sœur afin de la faire taire. Le mariage eut alors lieu et Etaine ne put rien en redire. Mais ce n’était là que le premier événement qui réveilla la rancœur et la haine qui avait pris naissance au fond d’elle.

Le jugement des Sept fut annoncé et Etaine suivit son frère et sa belle sœur. Elle demeura auprès de sa cousine et de son oncle durant le combat, ne sachant plus si elle espérait la survie du jeune homme ou bien sa perte. Et finalement, l’annonce la plus terrible fut faite. Maegor avait orchestré la mort du Prince Tristam Martell afin de rallier le Val à ses côtés. Ce Roi fourbe et cruel avait manqué de la tuer indirectement et lui avait arraché le seul homme qu’elle n’ait jamais aimé. Se moquant des conséquences, Etaine s’était alors mise à vociférer de toutes ses forces sa haine pour ce Roi et avait tenté de prendre l’épée de son oncle pour mener son propre combat à terme. Mais elle fut retenue par les siens, laissant sa haine pour les Targaryen s’exprimer, hurlant à tous qu’ils étaient bien aveugles, que le Roi n’était que duperie. Un mestre dut même lui donner une potion pour la calmer, tant elle venait à s’exprimer avec une passion dévorante.

Le retour dans le Val fut placé sous de nombreuses accusations de la sœur pour son frère. Lui, il n’avait fait que suivre aveuglément un homme qui n’avait fait que se rire de lui. Elle exigea alors la tête de celle qui avait été responsable de la mort de Tristam. Une fois l’assassin trouvée, Etaine prit une certaine satisfaction à la voir mourir, la tête tranchée par une hache. Elle aurait rêvé pouvoir le faire elle-même et ne put que fermer les yeux en se soulageant du poids de cette vengeance. Mais elle ne devrait pas s’arrêter là. Innocentée, elle fit parvenir une lettre à la Princesse Nymeria, lui faisant part de son souhait de reprendre sa place à Dorne. Malheureusement, ce fut un échec qui fut à l’origine d’une nouvelle colère dirigée à l’encontre de cette usurpatrice. Etaine était prête à remuer ciel et terres pour que ses enfants soient enfin reconnus à la place qui était la leur. Mais Martyn ne vit pas encore les choses de la même façon qu’elle. Signifiant son amitié pour la maison Veneur, il fiança de force Etaine avec le frère cadet de Kevan, Eoden. La rage de la harpie ne faisait que croître et beaucoup savent qu’il ne faut guère se trouver sur sa route…


AN 48
Et Maintenant...

« Il pense qu’il me contrôle. Ils pensent tous que je suis étrange, que je ne fais qu’alimenter les conflits que pour les contrarier… Mais ils oublient que je pense, que j’ai mes propres envies et que je façonne mes ambitions. Martyn… Nymeria… Il ne sont que des obstacles à la cause qui est mienne. Un jour, je reprendrais la place qui aurait due être la mienne. Mon frère se berce d’illusions à penser que je vais simplement lui obéir. Il n’est plus rien pour moi qu’un étranger. Mon frère est mort quand je suis partie dans le Nord. Je ne suis pas plus Valoise aujourd’hui. Mon cœur a grandi au nord, auprès des loups, et il m’a été arraché à Dorne, sous le soleil, par un misérable dragon. La Colombe du Val n’est plus et ne saurait plus être, enterrée quelque part sous le sable et la glace.

Je n’épouserai jamais ser Eoden Veneur, pour la simple raison que ce n’est qu’un pion de plus dans les outils de mon frère. Il pourrait être aussi beau qu’un Roi, il n’en serait pas un pour autant. Je ne demande pas des châteaux ou une richesse abondante, seulement être reconnue et estimée par ceux qui se doive de le faire, mon frère y compris. Il me traite encore comme une enfant quand l’enfant que j’ai été fut laissée aux loups. Et quand bien même, c’était lui qu’il fallait protéger et réconforter, cela n’a jamais été moi. Mon frère n’a jamais été là quand j’eus besoin de lui et ce n’est pas aujourd’hui qu’il pourra se racheter en essayant de me vendre au plus offrant. Ce Veneur n’est rien de plus qu’un homme de second rang, plongé dans l’ombre de Kevan et n’aspirant à rien si ce n’est lécher les bottes de Martyn afin de les rendre plus brillantes qu’elles ne sont déjà…

Je suis certaine que cette idée ne vient pas de lui. Il n’est pas assez stupide pour ne pas se rendre compte que je vaux bien plus que cela. Ca doit être cette idiote de Roslinn qui lui a soufflé d’agir de la sorte quand elle a vu à quel point j’étais forte. Bien plus qu’elle, qui plus est. Elle n’est bonne à rien et le mariage de mon frère est voué à l’échec. La fille qu’elle lui a donné n’a aucun pouvoir et n’a même pas ébranlé l’héritage de mes fils. S’ils ne peuvent s’asseoir sur le trône de Dorne, ils peuvent toujours le faire sur le trône des Eyriés. Ma nièce ne mérite pas même une seule seconde de mon attention.

Catelyn n’attends que de mes nouvelles et je suis certaine que Leandra fera son possible pour me soutenir. Le Val n’a guère plus besoin d’un aiglon à sa tête, mais bien de quelqu’un d’assuré qui saura se montrer fort. Martyn ne sait pas même ce qu’il doit faire depuis l’annonce de ce terrible mensonge qui a entraîné le Val et le Nord dans une guerre qui n’était pas la nôtre. Il devrait commencer par se montrer reconnaissant envers nos cousins en renforçant notre alliance avec eux, quand bien même Jorah est marié à un dragon. Ensuite, il faudra demander réparation au trône de Fer pour les horreurs que nous avons subit. »
Elle poussa un soupir tandis que la jeune femme qui lui faisait face la regardait avec des yeux ronds. La jeune servante, celle qui s’occupait d’Etaine de manière personnelle et qui ne l’avait jamais trahie eut alors l’occasion de poser la seule question qui lui trottait en tête depuis quelques minutes déjà. « Mais.. Que comptez-vous vraiment faire, lady Etaine ? » Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de la brune tandis que son port de tête se fit plus hautain. « Reprendre ce qui m’a été enlevé. De force s’il le faut. Aller plus haut que l'Honneur en restant Insoumise, invaincue et intacte... »



image by Ted Nasmith # code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

The Fallen Princess
Winter was Coming and then, I've been on the top, Unbent, Unbowed and Unbroken. Now, I just wanna be as High as Honor
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Dim 6 Déc - 21:24

Re-bienvenue sous la visage de ma charmante belle soeur
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Leandra Tyrell
BIEF
■ Localisation : Sur la route de Hautjardin
MessageSujet: Re: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Dim 6 Déc - 22:18

Ma soeur tant aimée
Bienvenuuuuuuuue... Enfin Re

Je suis trop pressée qu'on Rp enseeeeeemble

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Honor is what makes you strong
Any fool knows men and women think differently at times, but the biggest difference is this. Men forget, but never forgive; women forgive, but never forget.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Valyron de Mantarys
COURONNE
■ Localisation : Port-Réal
MessageSujet: Re: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Dim 6 Déc - 23:16

Des Arryn partout

Bienvenue à toi

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Des mes ordres, dépend le destin du peuple.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Faust
NORD
■ Localisation : En route vers Port-Réal
MessageSujet: Re: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Lun 7 Déc - 4:41

Tu as osée et ce n’est pas rien!
Je ne t’ai pas cru au départ et j’ai encore du mal à te représenter sous ce nouveau visage. Quel exploit tout de même, que de mettre la main sur un nouveau personnage. Je suis impressionné par cette audace et certainement envieux de cette passion qui bouillonne en toi. C’est également l’intrigue que soulève ce pseudo tout neuf – que j’ai toujours et simplement associé à ce smiley vert dansant la vie . Ton talent ne s’essouffle pas, il se multiplie et je suis curieux de savoir où tu nous mèneras cette fois. Je terminerais en disant ceci : Six comptes, six personnages forts, six raisons de plus pour aimer ATC .

Re-bienvenue chez toi! ;)

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me - Fallout
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Lun 7 Déc - 13:39

Quelle arrivée d'Arryn, ça vole bas dans le Val!

Re-re-re-re-re-bienvenue donc
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Mar 8 Déc - 19:33

Ah je ne ramène pas la brune ici, ne m'en veux pas, privilégions des souhaits de bienvenue pacifistes

Blague à part, bon jeu avec ce nouveau personnage, ça devrait mettre un peu d'animation!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Stark
COURONNE
■ Localisation : Sur la route de Port-réal...
MessageSujet: Re: Etaine Arryn • La Harpie du Val   Mer 23 Déc - 20:06


Félicitations !
« Bienvenue sur ATC »

Très belle fiche, et très belle Etaine. C'est génial de voir ce personnage à nouveau joué et je trépigne d'impatience de pouvoir RP avec toi et voir ce que tu fais de notre belle valoise .

Et c'est pour cela que le staff et moi-même sommes heureux de vous annoncer que votre fiche est validée ! Vous êtes désormais un habitant du Val. En tant que tel, vous êtes soumis aux lois de celle-ci ainsi que celles de Westeros. Au plaisir, donc, de vous croiser dans l'un ou l'autre des Sept Royaumes.

Cependant, pour finaliser votre inscription et votre intégration au sein de la communauté, il vous reste quelques petites formalités à remplir obligatoirement :

❥ Recenser l'avatar du personnage.
❥ Déclarer sa famille.
❥ Compléter le registre des multicomptes (si vous êtes un DC, TC, QC)
❥ Recenser les dates importantes de votre personnage dans les chronologies détaillées
❥ Créer et tenir à jour (impérativement) votre fiche de chronologie de personnage.
❥ Ouvrir une fiche de liens.
❥ Assortie à sa soeur, fiche de sujets.
❥ Et de venir prendre du bon temps avec nous !

crédits image : ATC ; code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

If I look back I am lost
I am the blood of the dragon. I must be strong. I must have fire in my eyes when I face them, not tears. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 

Etaine Arryn • La Harpie du Val

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let the crow meet the dove [Etaine Arryn]
» Harpie en charpie
» MAISON ARRYN ▲ aussi haute qu'honneur [0/5]
» [Val d'Arryn] Retrouvailles après tant d'années (PV : Ashara)
» Harpie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest ::  :: Demandes de Citoyenneté :: Présentations Validées-