Partagez | 
 

 ne me réveillez pas (erryk grandison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
MessageSujet: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Ven 22 Avr - 16:15


Erryk Grandison

feat. Isaac Hempstead-Wright

sévère ♌ juste ♌ aventurier ♌ calme ♌ loyal ♌ froid ♌ honorable ♌ rancunier ♌ fier ♌ exigeant ♌ indépendant ♌ possessif ♌ jaloux ♌ intransigeant ♌ observateur


VALAR MORGHULIS

◮ Titre(s) :
par le passé héritier de Grandvue, j'ai récemment hérité de la place de mon père, devenant de ce fait Seigneur de la maison Grandison. Depuis ma plus tendre enfance que l'on me surnomme le lionceau noir, et si je trouvais cela flattant dans le temps, cela me plait de moins en moins. Après tout un lionceau peut-être être craint alors que les Dragons volent ?

◮ Âge :
je suis né il y a de cela dix-sept ans, d'après mes parents par une sombre nuit d'été. Je me suis toujours imaginé que c'était un privilège de naître sans lumière, le côté mystérieux de l'obscurité et de la nuit m'attirant.

◮ Lieu de naissance :
conformément au statut et au rang de ma maison, j'ai vu le jour dans le château familial, dans le fief de Grandvue. Dans la chambre seigneuriale pour être plus précis, entouré de ma famille et de quelques femmes de chambre sachant s'occuper de faire sortir un rejeton.

◮ Situation :
j'ai récemment épousé Lyane Horpe, non pas par obligation familiale, après tout ce n'est nullement un mariage arrangé, mais plus par obligation morale. Nos aventures résultant en un enfant grandissant dans le ventre de la demoiselle, demander sa main à son père était la seule option qui me restait afin de maintenir mon honneur, et le sien, intacts.

◮ Statut :
inventé.

◮ Groupe :
les Terres de l'Orage.

VALAR DOHAERIS

◮ Maison :
la maison Grandison est une maison mineure des Terres de l'Orage. Si ses membres se sont toujours montrés fidèles et loyaux envers Accalmie, jamais non plus ils ne se sont spécialement démarqués, que ce soit en politique ou en guerre. Préférant réfléchir et observer avant d'agir, ils passent pour des vassaux paisibles et agréables à vivre. Leur fief de Grandvue est constitué de forêts et de champs traversés par de petits ruisseaux, des terres propices à la croissance. Le château des Grandison, bâtit sur une grande colline contrôlant le tout, permet de surveiller les environs, notamment la ville s'étant construite tout autour, dont les murailles sont en train d'être terminées.

◮ Famille :

➝ Edmyr Grandison (5;47), père, mort au combat †.
➝ Eléana Grandison (12), mère, veuve.
➝➝ Erryk Grandison (31), seigneur.
➝➝ Lyane (Horpe) Grandison (31), épouse, enceinte.

➝ Armon Grandison (6), oncle, au service d'Oswell Connington.
➝ Lyse (Grandison) Connington (3;47), tante †.

◮ Informations complémentaires & faits divers :

Erryk ressemble énormément à son père, un homme sévère mais appliquant des principes de justice et d'honneur, règles selon lesquelles il a régit sa vie. Ce fut donc pour le jeune homme une perte énorme lorsqu'un corbeau annonça la mort du Seigneur Edmyr Grandison lors de la Bataille du Loup-Griffon. Mais étant élevé dans l'optique de prendre un jour la tête de sa maison, Erryk sait qu'il ne peut pas se permettre de pleurer son père, sans quoi le blason du Lion Noir en pâtirait.

On le décrit comme quelqu'un de mature, chose étonnante peu étonnante pour un garçon devant se montrer méritant s'il voulait, dans son enfance, obtenir quelque chose. C'est d'ailleurs un trait qu'il conserve encore aujourd'hui, celui de ne jamais prendre quelque chose comme gagné d'avance.

Il adore chevaucher. Lorsqu'il se sent débordé par la colère, la tristesse ou tout autre sentiment négatif, Erryk disparaît dans les écuries, ou après avoir sélectionné et préparé lui-même une monture, il s'enfuit dans les plaines et forêts entourant Grandvue. C'est dans ces moments de solitude qu'il reprend peu à peu le contrôle de lui-même. D'ailleurs, les palefreniers trouvent étrange que leur Seigneur puisse passer autant d'heures à s'occuper des chevaux.

N'ayant jamais trop apprécié le tir à l'arc, il ne maîtrise que peu cette facette des arts de la guerre. Il préfère l'épée et le bouclier, domaines où il se montre relativement talentueux, même si inexpérimenté.

DIS-MOI TOUT...

Comment vivez-vous l'instabilité politique et les guerres qui enflamment Westeros ? Comment le supportez-vous au quotidien dans votre région ?
✒ Je vis l'instabilité régnant dans la région de manière très proche, puisque mon père, feu Seigneur Edmyr, a envoyé la moitié des forces Grandison suivre notre Suzerain, Theodan Baratheon, faisant le lion noir dormant sur champ jaune voler aux côtés du cerf noir couronné sur champ d'or. Mon père a malheureusement perdu la vie au cours de la bataille du Loup-Griffon. Si l'arrivée du Seigneur Oswell Connington a permit à notre camp de remporter la victoire, j'ai après cette journée été coiffé du titre de Seigneur. Retiré depuis quelques temps à Grandvue pour mener le deuil, je m'apprêter à partir rejoindre Port-Réal afin d'apporter mon soutien, et tous les hommes disponibles, pour l'assaut sur la capitale. Vous voyez donc bien que je vis toute cette instabilité de manière très proche, impliqué mais ayant peur de toutes les responsabilités que cela implique.

Les Rebelles sont désormais arrivés aux portes de Port-Réal. Avec la bataille qui s'annonce, comment vous positionnez-vous ? Soutenez-vous Maegor ou Jaehaerys et comptez-vous agir ?
✒ à mon avis c'est le Prince Jaehaerys Targaryen qui possède le droit de monter sur le Trône de Fer, et donc de devenir Roi. Suivant les idées de feu mon père, c'est donc tout naturellement que je soutiens le Prince Jaehaerys, espérant avoir la chance de voir Maegor le Cruel tomber de mes propres yeux. Les forces Grandison, la moitié du moins, se sont depuis quelques années maintenant, battues aux côtés des hommes Baratheon. Si j'ai dû, par mon statut d'héritier, rester cloîtré à Grandison pour des questions de sécurité, je dois maintenant rejoindre la guerre, emmenant avoir la totalité des forces du lion noir. J'espère seulement arriver à temps pour participer à l'assaut sur la capitale du Royaume.

Quelle est votre ambition personnelle ?
✒ voir mon enfant à venir grandir dans la paix, tout simplement. Je sais que mon épouse, Dame Lyane, devrait mettre au monde d'ici quelques mois. J'espère donc revenir à temps pour voir, je l'espère un petit garçon, pleurer et rire, lui apprendre à dire mon nom, à monter et à tenir une épée. Mais pour cela il faut que Maegor le Cruel meure, que Jaehaerys monte sur le Trône de Fer et sache se montrer généreux envers ceux l'ayant fait devenir Roi. Mon ambition est donc que la maison Grandison perdure, que ma lignée perdure, en se montrant loyale et respectée, non seulement dans les Terres de l'Orage et aux alentours, mais également par les Baratheon d'Accalmie, nos Suzerains. Après tout ils se sont toujours montrés justes et généreux avec les Grandison.


DERRIERE LE MASQUE
• Âge |
vingt-quatre ans.
• Prénom ou pseudo |
lionly.
• Sexe |
homme.
• Comment as-tu connu le forum ? |
ralala je l'ai depuis longtemps dans ma ligne de mire.
• Autre chose ? |
merci pour le superbe accueil ♥

image by Ted Nasmith # code by ATC.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Ven 22 Avr - 16:15


Erryk Grandison

« un jour quand tu seras grand ... »


BUT FIRST WE LIVE

• An 31 → naissance d'Erryk Grandison à Grandvue.
La naissance du premier rejeton du couple régnant, le Seigneur Edmyr et de son épouse, Dame Eléana, furent pour les habitants de Grandvue une grande source de joie, mais également de soulagement. En effet, déjà âgés de 26 et 19 ans, mais mariés depuis deux années, la rumeur courait dans les rues de Grandvue que le Seigneur Edmyr n'était pas capable de donner à sa lignée un héritier. Faisant donc taire les mauvaises langues, la venue au monde d'Erryk fut ressentie avec grand bonheur, un vent de fraîcheur semblant balayer Grandvue. Et même si la sombre nuit d'été, la lune cachée par d'obscurs nuages, l'on fait affubler du surnom de Lionceau Noir, jamais Erryk ne fut prit comme un mauvais présage, au contraire. Après tout n'était-il pas l'héritier de la bannière au Lion Noir, celui qui, son père l'espérait, brandirait le blason familial haut et fort, à l'instar des antiques chevaliers de Grandvue ?

• An 37 → château de Grandvue.
L'assemblée attendait le prochain plaignant. Depuis plusieurs générations maintenant, le Seigneur avait coutume d'écouter le peuple une fois toutes les quinzaines afin de régler leurs différents, et surtout afin d'y apporter une solution. Dans le grand hall du château de Grandvue, le Seigneur Edmyr regardait, confortablement installé sur son siège, les quelques cinq personnes qu'il lui fallait encore écouter. Quatre soldats armés faisaient office de garde rapprochée, le reste de l'assemblé constitué de quelques gens importants de la ville. S'avança alors le prochain plaignant, un fermier à en juger par ses habits crottés mais visiblement brossés. Ou du moins ce qui s'en approchait le plus. Se courbant légèrement en signe de respect pour son Seigneur, le paysan, un homme d'une quarantaine d'années au visage marqué par des années de labeur, parla d'une voix sûre et posée.

« Monseigneur, j'vous r'mercie d'prendre l'temps de m'écouter. Pas plus tard qu'hier, mon unique fils, ce crottin d'Gérold, menait nos cochons à la rivière, comme il l'fait chaqu'jour, lorsqu'sa seigneurie Erryk, a traversé le champ sur son grand ch'val noir. Prenant peur, nos bêtes se sont enfuies comme si l'Étranger voulait leur botter l'fesses ! Ne reconnaissant pas sa seigneurie Erry, mon fils l'a insulté, si bien qu'les deux s'sont j'tées l'un cont'l'autre ! Mon fils a l'bras cassé, et ne peut plus travailler correct'ment. J'invoque vot'bonté mon Seigneur, aidez-nous en ces temps difficiles. »

L'accusation fit tomber sur le grand hall un froid, personne n'osant prendre la parole pour murmurer avec son voisin. Tous savaient que dans beaucoup d'endroits dans Westeros, lever la main sur l'héritier de son Seigneur revenait perdre au moins le membre fautif, la vie dans beaucoup de cas. Mais tous savaient également que le Seigneur Edmyr possédait un grand sens de la justice, et au vu de la fougue naturelle dont faisait part son fils ...

« Très bien, nous allons faire venir Erry pour qu'il réponde de ses accusations. Mestre, allez-donc quérir mon fils. »

Hochant la tête, le vieux Mestre marcha aussi vite que possible, clopinant même, s'enfonçant dans les entrailles du château. Le temps qu'il grimpe les escaliers menant aux appartements seigneuriaux et que le jeune Erryk ne se présente, quelques minutes seulement se passèrent, pendant lesquelles l'assemblé resta muette. Le paysan se fit plus petit au fil du temps, sentant que le dénoué de cette histoire pouvait très mal se terminer pour lui. Après tout son fils avait frappé l'héritier du Seigneur de la maison Grandison ...

« Erryk, cet homme affirme que son fils et toi vous êtes battus après que ta chevauchée ait effrayé ses cochons. Peux-tu le démentir ? » Sa voix posée couplée au regard lancé à son fils n'exprimait aucune menace, simplement une demande de vérité.
« Oui ... oui Père. Il m'a traité de cul de porc et de coureur de remparts. »

Un murmure parcouru l'assemblée. Se tenant bien droit, ses habits noirs ouvragés de jaune lui donnant un air de noblesse, Erryk ne flancha pas, donnant ses explications d'une voix enfantine et sans détours. Fronçant les sourcils, le Seigneur Edmyr souffla une voix, comme pour se dégager les idées au moment de prononcer son jugement.

« Demain tu iras porter deux charrettes de foin à cet homme pour le dédommager pour le travail que son fils ne pourra effectuer le temps de sa récupération. Et quant à lui, je suppose que sa punition est déjà assez douloureuse comme cela. Maintenant sortez tous, les plaignants restant pourront se présenter cet après-midi à Mestre Rodrick. »

Remerciant en bafouillant son Seigneur, le paysan recula vivement, trop heureux du dénouement de cette histoire. En quelques minutes seulement la salle fut évacuée, laissant Edmyr et son fils seuls en tête-à-tête.

« Pourquoi c'est moi qui doit amener deux charrettes chez ce paysan ? Son fils m'a bien cherché ! » Le jeune garçon, serrant les poings, laissait sa colère s'exprimer.
« Penses-tu que ton statut t'autorise à frapper quiconque s'oppose à toi ? Après tout n'as-tu pas traversé son champ et fait ses cochons s'éparpiller ? A quoi t'attendais-tu ? Cet homme et son fils dépendant de cela pour vivre, et tu t'attendais à quoi ? A ce qu'il se courbe devant toi ? »
« Mais ce ... »
« Silence ! Réfléchis Erryk ! Que penserait le peuple si tu t'en sortais sans punition ? Que le fils du Seigneur est tout-puissant, qu'il peut faire selon ses envies ? Tu dois apprendre mon fils, apprendre à te montrer digne du Lion Noir. Sinon tu resteras lionceau toute ta vie. Tu peux disposer. »

Ne laissant pas le choix de parole à son fils, remarquant au passage sa pommette légèrement rougie par le combat de la vieille, le Seigneur Edmyr observa son héritier s'éloigner d'un pas furieux mais contenu. S’apaisant, il laissa échapper un sourire lorsque le silence retomba dans le hall ...

« Au moins c'est lui qui a gagné ... »

• An 47 → succession.
Les forces Grandison furent de celles levées par le Seigneur Theodan Baratheon pour contrer les troupes fidèles à Maegor Targaren, commandées par Theon Stark, s'enfoncèrent dans les Terres de l'Orage après être passées par La Meule. Malgré une résistance acharnée les hommes de l'Orage voyaient, au fil des jours, après tout la bataille en dura cinq interminables, la défaite approcher, jusqu'à que l'arrivée salvatrice d'Oswell Connington et ses hommes n'apporte la victoire. Durement touchées, les forces Grandison se virent amputer de leur Seigneur, tombé sous les coups d'un quelconque nordien. Touché par la mort du frère de son épouse, le Seigneur Oswell organisa le rapatriement du corps du défunt jusqu'à Grandvue, seules ses obligations militaires l'empêchant de le faire lui-même.

Cette funeste nouvelle fut pour le jeune Erryk un coup dur. Il voyait son père comme un idéal à atteindre, un modèle sur lequel calquer sa vie. Pendant deux jours l'héritier des Grandison resta enfermé, ne sortant que pour veiller auprès de son père, ne prenant pas le temps de manger. Puis sous les encouragements de sa mère, Dame Eléana, Erryk endossa son rôle de Seigneur. Et autant dire qu'en cette période de guerre, les premiers temps à la tête des Grandison ne furent pas de tout repos.

...

La tension était palpable, en suspension et menaçant d'éclater à tout moment. Debout devant le lit conjugal, le jeune Erryk Grandison observait son épouse d'un air sûr. Celle-ci, âgée de dix-sept ans seulement, tenant son ventre déjà bien arrondi, les yeux rougis par les pleurs. Elle savait que son époux se devait de prendre les armes et de partir rejoindre son Suzerain, le Seigneur Theodan Baratheon, à Port-Réal. Qu'il se devait de rejoindre les forces Grandison s'apprêtant à participer à l'assaut sur la capitale, à mettre fin au règne du Cruel, usurpateur n'ayant rien à faire sur le Trône de Fer.

« Je sais que tu ne veux pas que je partes, mais je n'ai pas le choix. »
« Je ne veux pas que tu ailles à Port-Réal. Et si tu ne reviens pas ? Qu'adviendra-t-il de nous ? » Son regard plein de tendresse se porta sur son ventre grandissant, où un enfant prenait chaque jour un peu plus de place.
« Alors tu attendras que notre fils vienne au monde, et tu assureras la régence jusqu'à qu'il ne soit en âge de diriger les Grandison. »

Cette explication fit passer une lueur d'effroi dans les yeux bruns de la jeune femme. Cela voudrait dire que son bien-aimé reviendrait, tout comme son père, à Grandvue en tant que cadavre. Et si leur enfant n'était pas un garçon mais une fille ? Alors Grandvue ne serait plus jamais dirigé par un Grandison, puisqu'à son mariage l'héritière ferait un autre blason flotter sur les remparts du château. Sauf si Ser Armon, au service du Seigneur Oswell Connington, ne décidait de reprendre le flambeau ...

« Mais je serai attentif, je te le promet. Je reviendrais pour voir notre enfant naître. Et nos forces sont largement supérieures à celles de Maegor, nous ne pouvons perdre. C'est impossible. Je dois partir, mes hommes sont prêts. »

Ses hommes se constituaient d'environ 400 têtes, qui se joindraient au presque 400 restées auprès du Seigneur Theodan Baratheon. Le soleil se levait à peine, mais Erryk pouvait entendre le bruit produit par les soldats, leurs armures polies avant le départ, leurs lames affûtées en prévision des affrontements.

« En avançant rapidement nous arriverons à Port-Réal dans trois jours, peut-être quatre. J'enverrai un corbeau pour te prévenir. Ma mère et toi devrez diriger Grandvue pendant mon absence, et avec l'aide de Mestre Rodrick je suis certain que tout se passera bien. Et en cas de combats, c'est Ser Richard qui prendra le relais. » S'avança, il prit son épouse par les épaules, la serrant ensuite contre lui. Elle pouvait ressentir toute sa peur et sa détermination, lui qui devenait Seigneur si jeune ... tant de responsabilités. Dame Lyane se souvenait à présent des heures passées dans le lit conjugal à discuter de ses craintes de ne pas se montrer digne d'être l'héritier de son père, des choix difficiles à faire. Propulsé brutalement à la tête de sa maison, Erryk ne possédait aucune expérience. Mais sa volonté suffiraient-elles à le faire tenir bon ? Lyane ne doutait nullement de son époux. Il avait par le passé fait preuve d'une grande force mentale en demandant sa main au Seigneur Roose Horpe : après une soirée un peu trop festive, les deux jeunes amants s'étaient consumés dans une grange, d'où le ventre arrondi de la demoiselle. Ne voulant jeter de l'ombre sur la réputation des deux familles, et après discussion avec le Seigneur Edmyr, c'est accompagné de quelques hommes de confiance seulement qu'Erryk se présenta seul au fief des Horpe pour demander la main de Lyane. Autant en colère qu'impressionné par le courage et l'honneur de ce jeune homme, le Seigneur Roose, contre toute attente, accepta, voyant en Erryk un homme honorable qui aimerait sa fille comme personne.

« Je t'aime Erryk, et par la volonté des Sept, reviens-moi en vie. »

image by Ted Nasmith # code by ATC.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elinor Piète
COURONNE
■ Localisation : Port-Réal.
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Ven 22 Avr - 16:31

Bon, plus officiellement : Bienvenue à toi !

Si tu as le moindre doute, la moindre question, n'hésite pas à les poser aux staff via MP, sur la Chatbox ou bien dans la section question (mais inutile de te le préciser, ça )

bon courage pour ta fiche !

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

The Beautiful Spider
The dangerous black widow encases her victims with silk, and then kills with poison from her fangs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Ven 22 Avr - 17:19

Rebonjour jolie Dame
Encore une merci pour ce joli accueil ! Et pour les questions ... mh, je vous bombarde déjà beaucoup, on va tenter de calmer cela héhé (ou plutôt vous avez déjà si bien répondu que je n'ai plus tellement de questions je crois).
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Ven 22 Avr - 21:45

Officiellement bienvenue parmi nous, jeune homme !
J'adore l'avatar choisi, Isaac est tellement adorable et il va tellement au personnage que tu souhaites incarner !
Par contre... C'est purement psychologique mais... Je ne suis pas très fan de l'amalgame entre le prénom du perso et celui de l'acteur... Surtout que "Isaac" ne fait pas franchement très univers de GoT quoi Désolé mais ça me perturbe énormément

Mais en tout cas, bon courage pour la rédaction de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Faust
NORD
■ Localisation : En route vers Port-Réal
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Sam 23 Avr - 12:59

Bienvenue à toi jeune seigneur
Voilà un personnage qui promet d'être intéressant!
Vivement que tu nous en dévoile un peu plus sur celui-ci

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •




I survived because the fire inside me burned brighter than the fire around me - Fallout
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Lun 25 Avr - 0:18

Illya : ton message m'a tout retourné, et effectivement après coup Isaac ne colle pas du coup le staff, pouvez-vous encore changer une fois pour Erryk ? Promis après je reste tranquille.


Merci en tout cas Faust et Illya pour votre accueil
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elinor Piète
COURONNE
■ Localisation : Port-Réal.
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Lun 25 Avr - 8:16

C'est fait !

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

The Beautiful Spider
The dangerous black widow encases her victims with silk, and then kills with poison from her fangs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Stark
COURONNE
■ Localisation : Sur la route de Port-réal...
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Lun 25 Avr - 16:52

Bienvenue parmi nouuuus
Je suis pressée de voir ce que tu nous réserve

Bon courage pour ta fiche !

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

If I look back I am lost
I am the blood of the dragon. I must be strong. I must have fire in my eyes when I face them, not tears. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Lun 25 Avr - 17:02

Oh merci ! J'espère qu'on pourra se croiser à Port-Réal
Du coup j'ai terminé, j'attends le verdict suprême
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Lun 25 Avr - 17:12

Han ! Mais c'est des Terres de l'Orage, ça ! Vient là que j't'attrape ! Il FAUDRA qu'on fasse un rp ensemble, obligé, c'est tellement logique !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elinor Piète
COURONNE
■ Localisation : Port-Réal.
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Mar 26 Avr - 17:38


Félicitations !
« Bienvenue sur ATC »

Une fiche très claire et bien écrite. Je lui trouve même une petite note mélancolique et mélodique. Bref, en clair, c'est très bien et je n'ai rien à redire. Bon jeu à toi sur ATC !

Et c'est pour cela que le staff et moi-même sommes heureux de vous annoncer que votre fiche est validée ! Vous êtes désormais un habitant de l'ORAGE. En tant que tel, vous êtes soumis aux lois de celle-ci ainsi que celles de Westeros. Au plaisir, donc, de vous croiser dans l'un ou l'autre des Sept Royaumes.

Cependant, pour finaliser votre inscription et votre intégration au sein de la communauté, il vous reste quelques petites formalités à remplir obligatoirement :

❥ Recenser l'avatar du personnage.
❥ Déclarer sa famille.
❥ Compléter le registre des multicomptes (si vous êtes un DC, TC, QC)
❥ Recenser les dates importantes de votre personnage dans les chronologies détaillées
❥ Créer et tenir à jour (impérativement) votre fiche de chronologie de personnage.
❥ Ouvrir une fiche de liens.
❥ Assortie à sa soeur, fiche de sujets.
❥ Et de venir prendre du bon temps avec nous !

crédits image : ATC ; code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

The Beautiful Spider
The dangerous black widow encases her victims with silk, and then kills with poison from her fangs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: ne me réveillez pas (erryk grandison)   Mar 26 Avr - 17:44

Bravo Erryk. et Félicitations !!! Et Bienvenue (officiellement) !!!
Revenir en haut Aller en bas
 

ne me réveillez pas (erryk grandison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» N'éveillez pas, non, ne réveillez pas l'amour avant qu'il ne le veuille [*]
» Les loups hurlent;bergers reveillez-vous.
» Le boudoir d'une favorite officielle - Amy of Leeds
» L'Union d'une Limace Démoniaque et d'un Âne Narcissique ? [Pv Yukai]
» Test de rorshach, réveillez le psychopathe en vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest ::  :: Demandes de Citoyenneté :: Présentations Validées-