Partagez | 
 

 There is no glory in battle worth the blood it costs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Garett Lannister
OUEST
■ Localisation : Près de Port-Réal
MessageSujet: There is no glory in battle worth the blood it costs   Dim 16 Avr - 0:38

« Alors c’est décidé. Le seigneur Rhaegar Velaryon se verra proposer la fonction de Maître des Navires tandis que Valyron de Mantarys occupera le rôle de Maître des Chuchoteurs, à la demande de Son Altesse. Il nous faudra ensuite trancher, à la prochaine réunion, les dignitaires des postes de Grand Mestre et de Lord Commandant de la garde royale. »

La voix calme de Robb Baratheon résonnait tranquillement dans la salle du conseil restreint de Jaehaerys, premier du nom. Autour de la table, ils étaient sept, en tout et pour tout. Assis au centre de la table se trouvait le jeune roi, tout juste sorti de l’enfance. A sa droite se trouvait la Main du Roi, son premier conseiller, le puissant suzerain d’Accalmie. A gauche du jeune garçon couronné, sa sœur, régente désignée. Au bout de la table se faisaient face Godric Lannister et Harys Tyrell, tandis que face trois personnes les plus puissantes de Westeros se tenaient le prince Aemon, et lui, Garett Lannister, convié en tant que simple conseiller.

Cela faisait désormais plusieurs jours que Port-Réal était tombée aux mains des Rebelles, après un combat d’une journée, qui avait vu tant de morts et de destructions. La cité royale avait été défigurée par le feu des dragons et les projectiles des armes de siège. Depuis, le nouvel ordre édifié sur les cendres du règne de Maegor prenait forme, peu à peu. Tous les anciens soutiens de l’Usurpateur avaient été emprisonnés puis jugés. Certains avaient choisi d’accepter leur peine, d’autres avaient préféré remettre leur sort dans les mains des dieux. Tout était désormais terminé et la Cour semblait s’apaiser doucement.

La ville, toutefois, mettrait vraisemblablement des mois, voire des années, à se remettre complètement de ce qu’elle avait subi. Port-Réal était encore baignée d’une espèce de brume grisâtre qui semblait s’accrocher aux toits percés et aux murs en lambeaux. A l’extérieurs des fortifications malmenées et sur certaines grandes places, d’importants bûchers funéraires brûlaient sans cesse, rappelant à tous l’étendue du massacre et le prix que tous avaient payé pour voir les Sept Couronnes enfin libérées de leur tourmenteur.

« Fort bien, si c’est tout pour aujourd’hui, vous pouvez disposer. » déclara Jaehaerys de sa voix fluette mais étrangement calme.

Tous se levèrent avec déférence tandis que le Roi quittait la salle. Garett jeta un coup d’œil autour de lui. Ils étaient tous éminemment puissants. Harys Tyrrel respirait la richesse et se pavanait dans ses plus beaux atours tout en discutant avec le prince Aemon. Ces deux-là avaient beau être assez mal assortis, leur relation de travail semblait productive. On avait confié au jeune prince la tâche colossale de reconstruire le royaume, et il était donc logique de le voir travailler de manière quasi-quotidienne avec celui qui contrôlait l’état des finances du Trône. Godric terminait de rassembler ses papiers. Le seigneur de Castral Roc était heureux pour son grand-père, celui-ci avait enfin hérité d’un rôle à hauteur de sa compétence et de son parcours. Il méritait, plus que quiconque au sein de la maison Lannister, de siéger au conseil restreint. Son expérience serait d’une grande aide au Roi, et Garett était heureux de pouvoir compter sur une telle personne d’expérience pour défendre les intérêts des siens à Port-Réal. Robb Baratheon, penché à gauche, discutait à voix basse avec Rhaenys, par-dessus le siège désormais vide de Jaehaerys. Le nouveau suzerain de l’Orage semblait encore profondément marqué par la perte de son père. La mort de Theodan avait laissé un vide conséquent dans les Sept Couronnes, pour sa famille tout d’abord, mais également pour tous les autres. Garett avait perdu ce jour plus qu’un simple allié, c’était un ami qui avait disparu.

Enfin, restait la princesse. Rhaenys, sœur de Jaehaerys, fille d’Aenys, nièce de Maegor, petite-fille d’Aegon. C’était la première fois que Garett était véritablement confronté à un Targaryen. Le moins qu’il pouvait dire, c’est qu’elle l’avait impressionné. Elle était pourtant jeune, mains possédait une force d’esprit unique au monde. Son cœur semblait en permanence embrasé, et elle-même donnait l’impression de pouvoir exploser à tout moment. Et pourtant, malgré cette puissance qui transparaissait d’elle, Rhaenys Targaryen ne s’était que rarement énervée. Garett n’était cependant pas dupe. Jaehaerys avait beau régner en son nom propre, tant que sa régence ne serait pas terminée, ce serait Rhaenys qui dirigeait le pays. Il était donc curieux de savoir quelle dirigeante elle ferait. La façon dont elle s’était débarrassée de sa tante Daenys montrait en tout cas qu’elle savait ce qu’elle faisait et qu’elle ne se laisserait pas conter d’histoires.

Une fois Jaehaerys sorti, tout le monde se prépara à quitter la pièce, sauf la jeune femme qui restait en arrière. Personne ne s’en préoccupa, et le conseil restreint se forma en petit comité marchant vers la sortie. Assez naturellement, Garett se retrouva aux côtés de son grand-père. La voix mélodieuse mais décidée de Rhaenys se fit alors entendre.

« Seigneur Garett, un mot. »

Le jeune Lion croisa le regard acéré de son grand-père qui ne prononça aucun mot, se contentant de continuer sa route comme si de rien n’était. Garett pivota sur lui-même peu avant les portes, et se tint là, l’air respectueux. Les deux grands battants de bois ouvragé se refermèrent dans son dos, et ils se retrouvèrent seuls. En vérité, le jeune Lion avait certes du respect pour la lignée du sang des Targaryen, mais il n’oubliait pas que c’était par son armée – et celle des Baratheon qu’il avait trop souvent tendance à oublier – que Rhaenys et Jaehaerys avaient été réhabilités. Aussi jouait-il légèrement la comédie, considérant qu’on lui devait beaucoup, à lui et ses hommes.

« Votre Altesse ? » essaya-t-il, l’air dubitatif.

Il se demandait ce que pouvait lui valoir la fringante demoiselle qui n’avait été discuté au cour de la réunion qui avait duré une bonne partie de l’après-midi. Il avait été question de nommer certaines personnes de plus au conseil restreint, mais également de rapidement choisir quelle position adopter dans le litige au Conflans et de solliciter rapidement un délai auprès de la Banque de Fer concernant des emprunts effectués par Maegor au cours de son règne court mais désastreux.

« S’il s’agit de mon avis pour les deux personnes que vous souhaitez nommer au conseil, princesse, je ne partage pas la décision de votre assemblée, bien que je n’en fasse pas partie. »

Il laissa échapper un sourire. En dépit de tout ce qu’ils pouvaient être, ils étaient deux jeunes gens de grandes familles mais pour qui tout cela pouvait parfois être semblable à un jeu. Il dévoila ses dents blanches dans un sourire encore plus sincère, amusé par la bêtise de ce qu’il allait dire.

« Et si ce n’est pas ça, j’ai encore une fois parlé comme un damné idiot, Votre Altesse. »

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
 

There is no glory in battle worth the blood it costs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MARQUE BATTLE HONORS et OLD GLORY votre avis?
» Warhammer Battle
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» gobelins battle = grot's 40k ?
» People's Glory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest ::  :: Terres de la Couronne :: Port-Réal-