Partagez | 
 

 (FLASHBACK) Old friendships, New allies ♦ Tahyna & Agnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Agnes Crane
BIEF
■ Localisation : Froide Douvre, avec Andrew Osgris
MessageSujet: (FLASHBACK) Old friendships, New allies ♦ Tahyna & Agnes   Jeu 27 Juil 2017 - 14:45




Old friendship, new allies

« Lady Crane… Nous arriverons chez les Caswell d’ici peu de temps. » Elle hocha la tête tandis que le capitaine dérobait son regard de celui de la grue noire. Les murmures avaient commencé. Doucement, les ragots s’étaient colportés. Celui d’une jeune noble au cœur aussi dur que la pierre et aussi froid que la glace, aux cheveux noirs comme la mort et au regard dur comme l’acier de l’épée qu’elle portait à sa ceinture. Quand le nom d’Agnes Crane accompagnait ces dires, beaucoup avaient ri. Quelques jours plus tard, on apprenait qu’ils ne riraient plus jamais car la Grue était aussi vengeresse et belliqueuse. Certains disaient qu’elle avait offert son âme à l’Enfer quand d’autres venaient leur dire qu’elle avait, au contraire, lavé son âme et son corps de ses pêchés pour retrouver la Foi et qu’elle serait leur guide dans la lumière. Qu’elle serait leur guide pour briser leurs chaînes et faire parler la vérité, celle qui mettrait à mort tous les pêcheurs. A cette pensée, Agnes sourit doucement avant de flatter l’encolure de sa nouvelle monture, un étalon noir à la longue crinière ondulée. Les choses étaient en marche et Alester Osgris tomberait bien bas après qu’elle s’en serait pris à lui, aux côtés d’Andrew Osgris. C’était lui qui lui avait ouvert les yeux, lui qui avait su la mettre devants les responsabilités qui étaient les siennes. Sous couvert d’un simple désir de vengeance, elle avait découvert des objectifs plus grands et qui lui permettraient de devenir une leadeuse, laissant définitivement derrière elle sa carapace et sa peur. Maudite, elle l’était. Maudite, elle survivrait.

*****

« Agnes, je t’en conjure, regarde-moi. » Alvyn porta les mains sur le doux visage de sa fiancée, caressant ses joues de ses doigts fins. La terreur se lisait dans le regard clair du jeune homme. Ce qu’elle venait de lui annoncer n’avait rien de bon et il ne savait comment lui dire sans la blesser et la repousser. « Mon cœur t’est dévoué dès le premier regard que j’ai porté sur toi. Agnes, je t’aime comme le plus fou des hommes et je peux t’assurer que tu n’as nul besoin de te lancer dans cette folle entreprise pour t’affirmer. Regarde autour de toi, tu as su gagner le respect de bien des seigneurs, tu as gagné MON respect. N’est-ce pas le plus important ? Si tu fais tout cela, il n’y aura nul moyen de faire machine arrière et j’ignore si je saurais te suivre… » Le cœur de la brune se brisa devant ces mots. Sa confiance, son respect… Mais visiblement, la seule chose qu’elle n’aurait pas de la part d’Alvyn était ce qu’elle recherchait le plus : son soutien. Lui ne prendrait pas part à ce conflit et pourtant, Andrew l’avait averti. Si les gens ne sont guère avec eux, c’est qu’ils étaient contre eux et avec ce fou d’Alester. Pinçant les lèvres, elle se saisit de ses mains pour les dégager de son visage. Cette conversation, elle l’avait déjà eue quelques temps auparavant avec les membres de sa famille. Seule Ida était prête à la suivre dans cette folle aventure qui visait à purifier leurs terres, qu’importe le prix à payer. Leur père avait menacé de la déshériter mais Agnes lui avait rappelé qu’elle était bien la seule à même de pouvoir diriger cette maison une fois que sa mort serait venue. Et aujourd’hui, elle n’espérait que les voir hors de son chemin sans quoi… Sans quoi elle devrait prendre des décisions fortes qu’elle aurait du mal à se pardonner. « Alvyn… Je comprends tes doutes et tes choix… Permets-moi seulement de te dire… Ne te mets pas en travers de ma voie. » Alvyn l’observa d’un air interdit. Ainsi donc, elle l’avait repoussé, lui aussi. Lui qui avait sauvé son âme de la solitude et qui semblait être désarmé devant de telles décisions. Elle poussa un soupir avant de venir déposer ses lèvres sur la joue du jeune homme blond. « Merci. Merci d’avoir su briser mes chaînes et de m’avoir libérée. » « Aujourd’hui, il n’y a rien que je regrette davantage que cela. » Elle déglutit avec difficulté avant de tourner les talons et de sortir de la pièce. Quand la porte s’était refermée, elle avait pu entendre son cri de désespoir et le vacarme terrible d’une table qui vient rencontrer le sol de pierre.

*****
Les chevaux ralentirent la cadence de concert et Agnes finit par s’arrêter dans la Cour de Pont-l’Amer. Flattant l’encolure de sa monture, elle mit pied à terre tandis qu’un serviteur s’avançait vers eux, s’adressant au capitaine de la garde de la jeune femme et demandant ainsi quelles étaient les raisons de cette intrusion. Le Capitaine allait répondre, mais Agnes lui coupa l’herbe sous le pied. « Je suis lady Agnes Crane, fille de Lennart Crane. J’ai longuement voyagé depuis Lac-Rouge pour venir rencontrer une vieille amie. Lady Tahyna Caswell est-elle ici ? » Le serviteur eut un moment d’hésitation avant de hocher la tête. « Faites-lui dire que je suis venue à elle afin de renouer avec elle les liens du passé. Si tel n’est pas son souhait, nous quitterons Pont-l’Amer sans nous retourner. » Il hocha la tête avant de se retirer dans la large bâtisse. Agnes était déjà venue ici, plus jeune. Une fois, peut être deux. Les Crane n’étaient pas le genre de personnes attendues à cause de cette malédiction que l’on disait planer sur eux, et pourtant, parfois, ils se rendaient à quelques festivités importantes pour leur image et pour les alliances qu’ils avaient su construire. Les Caswell entretenaient de bon rapport avec eux et Agnes et Danna avaient su se lier d’amitié avec la benjamine et seule fille de la famille, un peu plus jeune qu’elles. Pourtant, malgré la distance et le peu de rencontres, Agnes avait toujours pris soin d’entretenir cette relation par les envois de quelques missives et, finalement, Tahyna était devenue une véritable amie pour l’héritière de la maison Crane. Elle avait même appris ses fiançailles avec l’héritier de la maison Redwyne ce qui représentait un magnifique parti pour elle.

« Veuillez m’excuser, lady Agnes, mais je ne comprends pas le sens de votre démarche… Je croyais que nous venions… » « Vous pensiez bien, capitaine. Nous sommes ici pour rallier les Caswell à notre cause dans ce qui s’annonce, mais… Avant cela, permettez que je retrouve une amie de longue date et que je puisse converser simplement avec elle de choses plus légères. Ainsi, nous serons invités à rester et j’aurais le loisir de parler à lord Caswell plus tard. » Tout pouvait paraître planifié mais, en réalité, Agnes avait pensé cela juste avant d’arriver car, au fond d’elle, revoir Tahyna lui tenait fortement à cœur.

© Belzébuth

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

The Cursed Girl
Only you can bring me back to life. Only you can put me into right. Tell me when I can breathe again. Say you love me true.
Revenir en haut Aller en bas
 

(FLASHBACK) Old friendships, New allies ♦ Tahyna & Agnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» /!\ Grosse Quête ! Besoin de personnes [ FlashBack HRP ]
» RP flashback en 1623
» [Flashback] Les cicatrices d’un passé douloureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Bief
-