Partagez | 
 

 The end has no end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
MessageSujet: The end has no end   Sam 26 Aoû 2017 - 20:58







A l'attention de la Princesse Régente, Rhaenys Targaryen,

Princesse,



En ce jour, je souhaite vous écrire et vous faire part des responsabilités qui sont les miennes puisqu'elles vous impliquent directement en tant que Princesse Régente du Royaume. Le Nord est éminemment humilié et blessé par la maison que vous honorez. Avant tout, Il n'est nullement question de revanche ou d'intentions belliqueuses. Le Nord sera toujours en faveur de la paix.

Mais, le Nord est aussi nostalgique d'une époque où il inspirait le respect. Ces blessures invisibles et humiliantes ne se guérirront guère avec le temps. C'est la raison pour laquelle j'ai convoqué les seigneurs du Nord. Nous rechercherons à panser nos plaies par nous mêmes et cela nécessitera peut-être la rupture avec Port-Réal. Votre départ a irrémédiablement fait vaciller l'allégeance des habitants du Nord envers la maison royale. En tant que Suzerain, il est de mon devoir de servir la maison royale mais aussi d'être le protecteur de mes gens. Ces deux responsabilités sont désormais concurrentes.

Je prie les Anciens Dieux pour éviter de nouvelles victimes et je sais que vous êtes en mesure de faire preuve de raison et de sagesse. Je souhaite que vous puissiez récupérer vous aussi des stigmates de la guerre à Port-Réal. Le destin de tant de vassaux et du peuple est entre vos mains désormais.





Lord Jorah Stark,
Sire de Winterfell.
© sobade.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Rhaenys Targaryen
COURONNE
■ Localisation : Au Donjon Rouge, Port-Réal
MessageSujet: Re: The end has no end   Sam 30 Déc 2017 - 12:34







A l'attention de Lord Jorah Stark, seigneur de Winterfell

Mon cher ami,



Que de temps écoulé depuis notre dernière entrevue... Il me semble que les mois et les années s'écoulent sans que nous ne puissions même en prendre la mesure. Les nouvelles venant du Nord et votre missive me confirment, en effet, que nous ne prenons guère la mesure de ce qui nous arrive et de ce que nous faisons.

Vous souvenez-vous comme moi du jour de mon arrivée au sein de la forteresse d'Hiver ? Il me semblait plus que jamais être une étrangère sur une terre hostile. Durant de longues années nous avons cohabité, nous méfiant l'un de l'autre mais nous accordant le respect le plus pur. Un respect que je conserve à votre égard car je connais la bonté de votre âme. Les années y faisant, je trouvais plus qu'un simple toit à Winterfell, et me plaisait à y trouver un foyer. De fortes amitiés sont nées de mon séjour à Winterfell, et je me plaisais à nous imaginer amis... nous avons été bien plus, l'espace d'un instant. Voilà donc que les amis d'hier se trouvent séparés par les événements et le devoir. Vous comme moi devons suivre les principes dictés par le devoir, et sacrifier nos ambitions et exigences personnelles sur l'autel de ce devoir impérieux. C'est pour cela que, fonçant vers un horizon incertain, je pris la décision de quitter ce foyer et de risquer ma vie dans un combat contre une bête dont votre imagination même ne pourrait percevoir le danger.

Mais qu'est-ce donc que le devoir, Jorah ? Ces règles incertaines et mouvantes qui nous obligent ? Il me plait à penser que ce devoir nous lie indéfiniment à ceux qui nous ont précédé. Alors que nous honorons notre devoir, nous rendons hommage à nos pères et ancêtres qui, par le passé, avaient eux-mêmes tant sacrifié pour rendre hommages aux leurs. Ce devoir de mémoire, de respect, de perpétuation, ne devrait-il pas toujours surpasser ce devoir personnel que nous estimons avoir envers nous-mêmes ? Nos vies et nos destins ne devraient-ils pas tendre vers l'éternel, dépassant ce qui nous semble être personnellement insupportable ? Je le crois, et je l'espère. Sans doute ce devoir envers nos ancêtres et nos descendants serait-il l'unique devoir permettant à nos Maisons de survivre et de conserver l'aura d'honneur et de gloire qui sont les leurs aujourd'hui.

Lorsque je doute, lorsque je suis tentée de faire prévaloir ce devoir temporel envers moi-même, alors je me remémore de cette phrase d’une justesse confondante que m’avait adressé votre frère Theon, « nous ne sommes pas les Dieux, nous devons nous contenter d’être des êtres de chair et de sang, vulnérables et mortels. Nous ne sommes que de passage sur ces terres, mais notre héritage, notre nom et notre Maison, eux, sont éternels. ». Ainsi, je ne pu que penser à votre arrière-grand père, le roi Torrhen, et au choix qui fut sien. Pouvons-nous, aujourd’hui, imaginer l’épreuve qui fut la sienne lorsqu’il décida avec courage de mettre de côté sa fierté personnelle, son besoin de roi, pour protéger son peuple du feu dragon. Voilà un homme affublé par la suite du surnom de « Roi agenouillé », sans doute dans le but de rendre honteuse sa démarche et pourtant… Quiconque ayant posé le regard sur les ruines endeuillées d’Harrenhal ne peut que saluer l’abnégation de ce roi qui protégea son nom, sa Maison, son fief et son peuple, comme un véritable Père. Le Roi Torrhen Stark a sauvé le Nord, son unité, son avenir, et a ainsi assuré la continuité historique qui voulait que le Nord soit gouverné par la famille Stark. Il avait ainsi répondu aux devoirs qui étaient les siens, tant vers son peuple, qu’envers ses ancêtres et sa Maison.

Que d’enseignements cela aurait-il pu représenter pour le seigneur d’Harrenhal… Guidé, aveuglé dirais-je même, par ce qu’il pensait être son devoir, il mena sa maison à sa perte. Sa forteresse était imprenable, il s’était donc imaginé être dédouané de ses devoirs grâce à ces hauts murs… Mais un dragon ne s’embarrasse pas de remparts et de hautes tours. Pourtant, le roi Harren était un être tyrannique, aveuglé par ses rêves de gloire personnelle et ce qu’il imaginait être son devoir envers son peuple… Un être délaissant la diplomatie et la raison au profit de la passion. Ce que le seigneur de Winterfell n’a jamais été.

J’appelle de mes vœux, avec tout mon cœur, à un apaisement au sein de ce Royaume qui a déjà perdu tant d’âmes innocentes, et connu des heures bien sombres. Alors que nous avons finalement mis fin à la tyrannie d’un usurpateur, qui selon les lois des Dieux et des Hommes n’a jamais été roi, nous devons aujourd’hui panser nos plaies dans l’unité et la fraternité. Protégeons nos peuples, nos maisons et nos familles des ravages de la guerre et de l’emportement. L’heure n’est plus aux déchirements lorsque notre peuple souffre, ne pourrions-nous pas nous unir afin d’apporter au peuple du Nord et du royaume tout entier le soulagement et la paix qu’ils méritent ?

Recevez, Jorah, mon amitié,



Rhaenys, votre amie pour toujours.
©️ sobade.




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

If I look back I am lost
I am the blood of the dragon. I must be strong. I must have fire in my eyes when I face them, not tears. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
MessageSujet: Re: The end has no end   Ven 2 Fév 2018 - 22:28








A l’attention de la Princesse Régente, Rhaenys Targaryen


Rhaenys,,




C’est une étrange sensation de recevoir de vos nouvelles dans une période aussi trouble. Je concède que mes souvenirs ne vous dépeignent pas aussi durement que le Nord vous dépeint. Néanmoins, je suis surpris de vos interprétations du respect et du devoir. Votre départ de Winterfell est à l’origine de la crise que nous connaissons actuellement. Si vous teniez tant aux éventuelles victimes et à la paix en Westeros, vous ne seriez pas partie. Par ailleurs, vous ne pouvez me comparer au Roi qui a sauvé le Nord parce la situation était toute autre.

Pourriez-vous éventuellement vous rendre à Winterfell pour vous excuser de votre départ précipité pour calmer les ardeurs du Nord ?
Ce serait un point de départ pour tendre vers un éventuel apaisement.


Vous me proposez votre amitié Rhaenys mais j’ai déjà pris bien plus de vous.



Jorah, votre ami pour toujours.
©️ sobade.








Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The end has no end   

Revenir en haut Aller en bas
 

The end has no end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

It shall not end until my death

 :: Tour de la Main :: Corbeaux
-