Partagez | 
 

 Leandra Tyrell ; Agnes Crane ☽ une rencontre des plus intéressantes (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Leandra Tyrell
BIEF
■ Localisation : Haut-Jardin.
MessageSujet: Leandra Tyrell ; Agnes Crane ☽ une rencontre des plus intéressantes (flashback)   Ven 29 Sep 2017 - 21:42


❅ Leandra Tyrell ❅.
 


"Manipulating the pieces according to your strategy... That is what defines a Queen."



Il n’y a que quelques rares moments où elle a l’impression de laisser tomber le masque. Bien sûr, elle n’irait jamais jusqu’à prétendre que toute sa vie n’est qu’un tissu de mensonge –ce serait complètement faux. Mais elle n’est peut-être pas aussi simple qu’elle aime bien le laisser penser. En société, on ne brille pas que par son intelligence ; on étincelle de mille couleurs, de mille sourires. Paraître, c'est bien là la clé. Manipuler l'image que les autres ont de soi pour mieux servir ses desseins. Incrédule, Leandra fioritures toutes plus belles les unes que les autres. Engoncée dans sa robe, le corset lui comprime atrocement la poitrine en même temps qu’elle est outrageusement mise en avant. Jamais lui semble-t-il, l’air n’a mis autant de temps à rejoindre ses poumons. Chaque pas provoque de multiples douleurs dans les pieds, les jambes et le bas du dos à cause des chaussures qu’on lui a fait enfiler. Ses yeux s’attardent sur les motifs de la robe et ceux des lourds rideaux pendus aux fenêtres, et un instant, elle s’occupe à tenter de trouver des différences. Et, elle en compte trop peu à son goût.

Ca lui a pris un petit moment de s’habituer à le voir ainsi, maquillé : elle n’a pas reconnu son reflet quand elle l’a croisé plus tôt. Ca lui demande toujours une drôle de gymnastique de l’esprit pour assimiler que le reflet devant elle est bien le sien. Que ce visage fardé qui l’observe et qu’elle dévisage est bien le sien, et que c’est elle qui se tient là, dans cette pièce trop grande, trop chargée, dans ce palais trop grand pour elle. Dans cette tenue, il lui semble que l’oxygène est rare. Son regard se perd dans le miroir ça longue chevelure s'abat sur sa robe bleue azure, cette robe ornée de bijoux, de dentelle dorée sur l'entièreté de sa robe la porte s'entrouvre, une servante entre difficilement dans la pièce, elle ne fait aucun bruit, aucun mot ne sort de ça bouche, elle s'avance vers sa suzeraine avant de sortir quelques mots de ça bouche, ma Lady, j'espère ne pas vous déranger, votre invitée sera bientôt-là il serrait temps de descendre pour se préparer à son accueil. Elle tourne la tête difficilement la tête sa robe l'empêche de se tourner entièrement.

Bien, prévenez-moi lorsqu'elle sera arriver, elle se retourne, son regard posé sur le visage de sa servante, elle avance pour rejoindre la porte qui l'amènera dans la salle ou elle retrouvera son invitée. Derrière cette souveraine flânait un garde aux courbes complètement impressionnantes. Une véritable turbine calfeutrée dans une armure en plate. La suzeraine continue ça démarche traversé ses couloirs qu'elle connaît par coeur, les couloirs de Haut Jardin tous orner de tapisserie toutes plus belles les unes des autres.Suzeraine, disait-il lorsqu'elle arrive, au milieu d'un silence draconien. La porte était déjà entrouverte, elle fit quelques pas avant de s'asseoir sur un large siège en bois dorée. Ses ongles aiguisées étaient reposées sur le bois du siège, gratuitement offert par l'humidité de la pièce. Elle plaqua instinctivement, avec un léger sentiment d'hésitation, son dos contre l'arc de plusieurs mètres. Observant le vide de la pièce, bien j'espère que je ne vais pas attendre une éternité dans cette pièce que je hais tant. Si j'ai bien compris, Agnes Crane soutien la foi militante, ça venue à Haut-Jardin à donc un sens, le garde ne dit aucun mot il ne fait que tourner en rond avant de prendre position à l'entrée de la porte. Je ne fait plus confiance à personne, assurez-vous de protéger mes enfants si un événement t-elle que la rébellion Hightower arrive, ses traits faciaux ce durcissent à la suite de la prononciation du nom des Hightower, ses traîtres, qui ont osez enfermer les enfants de la suzeraine, elle aimera voir la tête de chaque membre de cette famille accrocher à une pique ornent l'entrée de Haut-Jardin, Oberyn c'est montrer clément après cet trahison, Leandra n'aurais pas eu la même réaction.

La porte s'entre ouvre provoquent un courant d'air dans la pièce une servante prise position à l'entrebâillement de la porte avant d'avancer d'un pas, elle s'arrête rapidement à la vue du garde positionner à sa droite, elle prie peur et tourne rapidement ça tète pour poser son regard dans celui de Leandra. Quelle est la raison de votre présence ici, cette simple phrase provoque des frissons sur la peau basanée de la servante essouffler par la distance qu'elle a parcourue. Il me semble vous avoir posez une question, doit-je me répéter, elle la fixe d'un regard froid, autrefois elle aurait état plus clément mais depuis la rébellion Hightower son comportement à changer, lady Crane est arrivée ma dame, elle se lève rapidement reculent son siège de quelques centimètres pour rejoindre la porte d'entrée, la servante recule de quelques pas pour laisser passer sa suzeraine. Bien, je n'ai pas eu le temps de me renseigner comme j'aurais aimez-le faire sur la demoiselle, refermez-la porte derrière moi, le garde qui se trouve à quelques centimètres de la servante suit les pas de la suzeraine pour rejoindre le hall d'entrée là où Agnes Crane est attendue. Bien, allons découvrir cette "lady", disait-elle en continuant sa route. Il est l'heure pour elle d'aller à ses devoirs. Une démarche impériale s'imposait alors à la suzeraine qui arrive au bout de quelques minutes de marche dans le hall d'entrée de Haut-Jardin, elle n'a pas eu le temps de réfléchir au multiple possibilités de la visite d'Agnes Crane. Lady Crane, je suis heureuse de vous accueillir à Haut-Jardin j'espère que votre voyage depuis le Lac-Rouge ses bien passer, d'une démarche gracieuse la tête haute la suzeraine du Bief s'avance vers son invitée positionnent ses yeux marron noisette dans les yeux de l'invitée. Elle était rarement confrontée à des Lady, la discussion risque d'être plus intéressante que prévue.

(c) made by panic!attack modified by deus eques


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


⋆ I'm a princess cut from marble
smoother than a storm. and the scars that mark my body, they’re silver and gold. my blood is a flood of rubies, precious stones, it keeps my veins hot, the fire's found a home in me.
Revenir en haut Aller en bas
 

Leandra Tyrell ; Agnes Crane ☽ une rencontre des plus intéressantes (flashback)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Agnes Crane • What is a curse... Except a Curse ?
» Daix Tyrell
» Île au crane + Maudit Graal
» Agnes DISPARUE
» WALTER CRANE (1845-1915)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Bief :: Hautjardin
-