Partagez | 
 

 L'invitée innattendue [Isaline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Janna Cerwyn
NORD
■ Localisation : Castle Cerwyn
MessageSujet: L'invitée innattendue [Isaline]   Mer 31 Jan 2018 - 16:44

Combien de temps a-t-elle tergiversé ? Combien de fois a-t-elle pesé le pour et le contre ? A-t-elle basculé entre raison et envie, cherchant les arguments pour se convaincre que ce dont elle a envie est aussi ce qu’il y a de mieux à faire ? Elle ne sait plus, trop longtemps sans doute, le temps nécessaire pour que la chaleur ambiante fasse fondre les derniers sages arguments, sans doute aidés par son désir de fuir l’ennui mortel qui menace de l’ensevelir complètement si elle reste ici plus longtemps.

Là est bien le problème. Janna s’ennuie et elle en viendrait même à regretter les reproches de sa sœur sur son manque de maturité et sur ses moults bêtises qui sont la seule échappatoire que Janna ait trouvée pour que sa vie sorte de l’ordinaire, ou pour éviter le moule de la parfaite petite lady. Oh elle a essayé de tenir la promesse faite à sa sœur, elle s’est même fait un point d’honneur à veiller sur la bonne marche du domaine, pour une fois qu’Isaline lui confie une tâche importante. Mais n’était-ce pas là que de la poudre aux yeux pour tenter de camoufler les véritables intentions d’Isaline ? Participer sans avoir sa petite sœur sur le dos à une assemblée des plus beaux partis de la région ? C’était une ruse de renard pour faire croire à Janna qu’elle avait aussi un rôle à jouer en restant au château Cerwyn ! C’est ce terrible argument qui a définitivement fait pencher la balance en faveur de ce qu’elle s’apprête à faire.

Et si Isaline proteste, Janna lui fera valoir ses arguments à elle. Pourquoi l’avoir désignée comme responsable du domaine alors qu’on ne lui confierait même pas un âne ? Personne ne lui fait assez confiance pour lui accorder la moindre responsabilité. Le complot va très loin, des cuisines jusqu’aux chambres, des écuries jusqu’au Mestre qui pensait la consoler en lui confiant la tache de trier de vieux parchemins poussiéreux dans la bibliothèque du château, de peur qu’en lui confiant une tâche trop importante, elle ne fasse s’écrouler le château tel un château de carte. C’est dire le peu de crédit qu’on accorde à ses capacités.
Pourtant des capacités elle en a ! Mais on va vous éviter la liste qui serait très longue et trop fastidieuses à lire.

Alors voilà, Janna a pris sa décision. Elle va rejoindre Isaline à Winterfell et lui prouver qu’elle aura tout autant son utilité, sinon plus là-bas à cette fameuse assemblée, qu’ici dans ce château qui s’est endormi comme dans les contes, sous la chaleur écrasante d’un soleil qui lui-même semble se moquer d’elle.

Les préparatifs ont pris un peu de temps, parce que naturellement, elle n’a demandé à personne son avis pour se lancer dans cette expédition. Il lui a fallu tout d’abord choisir le moment propice pour s’en aller. A la faveur de la nuit, cela aurait été idéal, mais Janna a eu peur de faire des mauvaises rencontres et lui a finalement préféré la journée, au risque d’être reconnue. Pour parer à ce problème, elle s’est dit que la tenue d’une domestique serait une bonne idée, avant de songer qu’elle ferait une bien mauvaise impression aux seigneurs du Nord, en arrivant à Winterfell ainsi vêtue. Elle a aussi dû songer aux toilettes à emporter et en coquette accomplie, l’exercice fut ardu pour sélectionner le peu de vêtement qu’un sac de voyage peut contenir.

Une fois cela fait, elle a écrit une lettre expliquant les raisons de son départ, arguant que sa sœur aurait besoin d’elle à Winterfell. La lettre signée a été finalement abandonnée sur la table de chevet, sachant qu’il faudrait un peu de temps pour qu’elle soit découverte par la femme de chambre. Puis elle s’est glissée jusqu’aux écuries pour y harnacher sa jument. L’exercice d’ordinaire est exécuté par l’un des palefreniers du domaine, mais pour une fois elle s’en est chargée, seule, au prix de pénibles efforts qui ont amené des couleurs sur son visage et quelques gouttes de sueur sur son front et sur ses tempes. En conclusion, cela l’a aussi poussée à prendre une nouvelle résolution, celle de s’entraîner à le faire seule plus souvent !

Mais elle a fini par y arriver, et quand le chemin s’ouvre sous les sabots de sa monture, c’est le sourire aux lèvres que Janna la lance au galop en direction de Winterfell. La récompense à ses efforts se trouve au bout de cette route, participer pour la première fois à un évènement d’importance dans le Nord, en tant que Lady Cerwyn, si toutefois elle réussit à convaincre sa sœur du bienfondé de sa présence, un autre défi de taille !
Le trajet est rapide et exaltant pour la jeune femme qui se dit que même le soleil écrasant ne lui gâchera pas sa joie. Mais son arrivée à Winterfell a tôt fait de doucher son allégresse. Les gardes ne laissent pas entrer n’importe qui, malgré l’annonce du nom, car après tout, la jeune femme n’a pas été invitée. L’orgueil de Janna n’en est que plus égratigné. Elle proteste vivement face aux gardes qui lui barrent encore le passage vers la haute porte et sa herse.

- Mais je suis Lady Cerwyn !
proteste-t-elle encore.
- Nous avons déjà une Lady Cerwyn qui est arrivée hier.

Janna soupire, lèvres pincées d’indignation et précise.

- Oui, je le sais, c’est ma sœur, Lady Isaline Cerwyn, je suis Janna Cerwyn sa cadette !

Les deux hommes semblent hésiter.

- Un instant, nous allons vérifier.


Et l’un des deux s’en va, sans doute faire parvenir un message à l’intéressée. Super ! La voilà coincée aux portes du château ! Elle qui pensait être accueillie avec les égards qui se doivent à une lady. Et bien voilà la preuve qu’on ne voit pas assez son visage pour ne même pas la reconnaître. Zut, elle n’est pas une vulgaire inconnue tout de même !

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isaline Cerwyn
NORD
■ Localisation : Castle Cerwyn actuellement
MessageSujet: Re: L'invitée innattendue [Isaline]   Mer 31 Jan 2018 - 19:27



L'invitée inattendue Janna la peste & Isaline Prise entre l’enclume et le marteau, c’est tout à fait le sentiment éprouvé quand j’essuie les conséquences des pourparlers auprès de Roderik. Il balaie en quelques mots et expressions mes bonnes intentions. N’a-t-il pas vu que j’étais la seule à aller dans son sens ? Soutenir la voie de la diplomatie !! Je ne suis pas naïve au point de croire que les heures de plénitude passées ensemble, m’offre ses entières faveurs mais que diable, je ne lui tourne pas le dos pour autant. Je ne lui ai jamais caché l’allégeance de Cerwyn pour les Stark. Je fulmine. Le masque de ma belle éducation se craque mais je ne m’abandonne pas pour autant à cracher de viles paroles. Toutefois, Roderik aura prochainement de mes nouvelles, je m’en fais la promesse. Je déteste avoir subi sa mauvaise humeur alors qu’elle était tournée sur Jorah.

Abandonnée, ravalant cette défaite car c’est ainsi que je ressens. J’essuie d’un geste brusque les plis de ma robe, en serrant la mâchoire. J’en viens à détester cette robe, qui symbolise bien trop ma féminité, rappelant à tous ces seigneurs qu’après tout je suis probablement sans cervelle et dénuée de finesse en matière de politique et de diplomatie. Hé bien prouvons-leur qu’ils ont bien torts de sous-estimer une femme.

Je m’apprêtais à retourner vers la salle de réunion lorsqu’un soldat se présente devant moi, légèrement essoufflé. Allons-bon, que se passe-t-il ? Serait-ce Roderik qui changerait d’avis en m’envoyant ce soldat ? J’en doute également, ce n’est pas vraiment le genre de l’homme de faire demi-tour une fois qu’il a tourné les talons.

– Lady Cerwyn ? J’acquiesce de la tête, étonnée. Nous avons une autre lady Cerwyn qui insiste pour entrer…
J’ouvre plus grands mes yeux, retenant un : QUOI ? Janna ! La petite peste.
– Vraiment ? Je vous accompagne.

Comment ose-t-elle désobéir ? Son irresponsabilité est exaspérante. Mes talons martèlent le sol, marquant mon énervement. Tout comme mes doigts tiennent fermement le tissu de ma robe pour la soulever de quelques centimètres. Quelle audace !! Il ne manquerait plus que sa désobéissance offre l’occasion de mettre à mal mon autorité. Imaginez les conséquences si je ne suis pas capable de tenir ma propre sœur, qu’en sera-t-il quand il s’agira d’entrer en guerre.
Non, vraiment Janna exagère.
La lueur des mauvais jours traverse mes pupilles noires quand je la vois grimpée sur sa jument. De plus seule sans le moindre soldat pour l’accompagner. Puis c’est quoi cet accoutrement !!

– C’est cette demoiselle qui prétend être Lady Cerwyn…
Un sourire malicieux se dessine sur ma bouche. J’ai bien envie de lui donner une leçon en disant qu’ils peuvent la renvoyer, que c’est une usurpatrice. Mais contrairement à ma petite sœur, je suis responsable, moi. Et je ne veux pas prendre le risque de la mettre en danger sur le chemin du retour. Comment pourrais-je la marier sinon et servir les intérêts de Cerwyn ?
– Et Janna, je suppose que tu as une bonne raison pour t’être déplacée jusqu’à Winterfell. Mon ton est aussi sec que l’air. Aux soldats : Il s’agit de Lady Janna Cerwyn. Ma sœur.

Sa jument est récupérée pour être menée aux écuries. Je me demande comment je vais expliquer sa présence au suzerain. Pfff, cette petite peste n’a même pas conscience des enjeux qui se jouent en cet instant.

Dans le couloir qui conduit à la chambre octroyée par notre suzerain, je ne me gêne pour la réprimer :
– Es-tu née pour me compliquer la vie, Janna ? Mais regarde -toi, on dirait une servante. J’ose espérée que tu n’es pas partie sans dire où tu allais à notre mestre ?

Je la fais rentrer dans MA chambre.

– Ta venue n’était pas prévue, tu me mets dans l’embarras…Change-toi. Et dépêche-toi. Ma langue claque. As-tu eu au moins la présence d’esprit d’emporter quelque chose qui te fera ressembler à une lady ? Il ne manquerait que tu ne fasses pas honneur à ton rang.


©️ Justayne

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



~ Aiguisé et prêt ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Janna Cerwyn
NORD
■ Localisation : Castle Cerwyn
MessageSujet: Re: L'invitée innattendue [Isaline]   Ven 2 Fév 2018 - 15:20


Voilà, elle doit attendre à présent. Et en plus, il y a fort à parier que c’est sa chère sœur qui va venir pour l’accueillir. Vous parlez d’un accueil ! Janna commence à être plutôt nerveuse, malgré le beau discours qu’elle a préparé. Rien y fait, elle sait que sa sœur ne va pas apprécier sa venue, c’est le moins qu’on puisse dire. Et ses craintes se confirment quand Isaline surgit d’un pas énergique qui ne présage rien de bon, autant que l’expression qu’elle arbore. Janna met rapidement un pied à terre, histoire de dissuader sa sœur de claquer la cuisse de sa jument pour la renvoyer aussitôt chez elles.

Tout en la regardant franchir les derniers pas qui les séparent encore, Janna arrange inconsciemment sa toilette qui ma foi a fort souffert de la poussière mêlée à la chaleur, ajuste une mèche de ses cheveux qui a glissé hors de sa coiffure qui pourtant à la base, était impeccable. Le soldat la désigne comme si c’était une vulgaire inconnue. Pourtant elle lui a dit son nom. Quel crétin celui-là ! Elle lui lance un regard mauvais avant de se composer une expression avenante et un sourire de miel pour sa chère sœur dont l’accueil est aussi sec que les terres du sud. Allez courage ! Le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

- Absolument, ma chère sœur !
Avant d’ajouter pour le soldat désormais confus. Je vous l’avais dit !

Et Janna redresse fièrement le menton en abandonnant les rênes de sa monture à l’un des palefreniers. Elle suit désormais Isaline dans les couloirs du château dont elle admire les arcades et les hautes fenêtres. Du sol au plafond, elle ne manque aucun détail, de toute évidence conquise par le décor, et ayant oublié momentanément le sermon qu’Isaline ne manquera pas de lui faire. C’est imparable ! Isaline est très douée pour ça ! Et elle n’attend pas d’être arrivée, où Janna l’ignore encore pour débuter la litanie des reproches. Elle fait la moue à la première pique. Ca ce n’est pas très gentil.

- A toi et au reste de la famille, c’est évident. Si je n’étais pas née, les choses auraient été différentes n’est-ce pas ?
Il y a du regret dans sa voix. Combien de fois n’y a-t-elle pas pensé ?

Mais elle chasse d’un haussement d’épaule, le sujet qui revient trop souvent entre elles pour jeter un œil sur sa tenue.

- Ma foi, les routes ne sont pas pavées d’or mais de poussière et la poussière n’a pas la réputation de garder les vêtements propres ! A ce propos, sais-tu où je pourrais me rafraîchir ? Je suis harassée ! Ajoute-t-elle en soupirant exagérément. Et je ne voudrais pas que notre seigneur me voie dans une tenue aussi peu avantageuse.

Après un nouveau soupire et une nouvelle remarque, elle dévisage Isaline.

- Bien sûr que je leur ai laissé un mot, pour qui me prends-tu ?


Janna la suit alors dans une chambre très spacieuse et richement décorée, déposant son sac après quelques pas. Elle observe les différents meubles et ornements avec un regard appréciateur et avant même de répondre à sa sœur, elle s’exclame.

- C’est très beau ! Le seigneur Stark sait recevoir ses invitées ! Il y a une note moqueuse dans la voix, et plein de sous-entendus. Mais le ton change et c’est au tour de Janna de rouspéter. Bien sûr que tu n’avais pas prévu ma venue ! Pourquoi aurais-tu fait en sorte que ta chère petite sœur puisse t’accompagner ? Ca n’aurait pas été bien pratique pour se faire remarquer de ces seigneurs, moi la petite sœur si encombrante que personne ici n’est capable de me reconnaître. C’est sûr qu’il vaut mieux me garder honteusement cachée dans notre château.

Janna se laisse tomber sur le lit de sa sœur.

- Ce n’est pas comme ça que je vais trouver un mari ! Mais…..je comprends, fait-elle tristement. Tu mérites plus que moi de trouver un homme qui saura prendre soin de toi.
Le ton triste disparait en un clin d’œil tandis que le regard brillant de curiosité, Janna lui demande.

- Dis-moi soeurette, y’a-t-il de beaux partis à cette assemblée ?


Elle se redresse comme un ressort, oubliant la fatigue du voyage.

- Me changer ? d’accord, où va-t-on ?


Et elle file récupérer son sac, en extirpant quelques robes qu’elle a essayé de plier au mieux.

- Bien sûr ! j’ai pris mes plus belles toilettes ! Enfin celles que je suis arrivée à mettre dans ce sac ! J’espère qu’elles ne sont pas trop froissées. Regarde !

Et elle exhibe les robes à sa sœur.

- Laquelle préfères-tu ? La rose ou la bleue ?



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isaline Cerwyn
NORD
■ Localisation : Castle Cerwyn actuellement
MessageSujet: Re: L'invitée innattendue [Isaline]   Dim 4 Fév 2018 - 15:34



L'invitée inattendue Janna la peste & Isaline Aussitôt prononcées, aussitôt regrettées. Mes paroles dépassent mes pensées et Janna ne manque pas de le souligner. Dieu sait pourtant que je l’adore mais si je lui passe tout, elle ne grandira jamais.

– Ne dis pas de bêtises. Tu sais que ce n’est pas vrai. Tu n’es pas responsable…mère n’a jamais été d’une constitution solide… Il a fallu que cela tombe sur Janna, c’est ainsi, elle devra en supporter un sentiment de culpabilité longtemps, mais peut-être pas à vie, je le lui souhaite en tout cas. Dis-toi que c’est probablement mieux ainsi. Au moins les labeurs d’un accouchement se sont arrêtés après Janna, c’est ainsi que je vois les choses. Que je veux les voir même si nous avons dû vivre sans notre mère. …puis j’ai pu jouer à la poupée comme ça. Dédramatisais-je.

Pendant qu’elle se pavane et exagère son éreintement, je redresse les fleurs disposées sur une commode. Bien que ce cher Jorah se soit défendu d’avoir pris les dispositions nécessaires pour loger tous ses invités à la même enseigne, je ne pense pas qu’il est demandé à ses gens de fleurir les chambres des seigneurs présents. Je me fais peut-être des idées. Il y a sans doute la même attention pour ceux accompagnés de leur épouse. Dans tous les cas elles sont magnifiques et elles me ravissent, j’aime les fleurs. Le Nord en est dépourvu la plupart du temps mais avec cet été interminable, c’est bien plus coloré. Sec mais coloré et ….poussiéreux.

– Je devrais peut-être faire paver la route entre Winterfell et Cerwyn pour que ma petite sœur désobéissante ne soit pas trop défraichie quand elle débarque fortuitement. Je lui sers un verre de vin, que je lui tends immédiatement. Si tu continues à ne pas m’écouter, tu pourrais bien rester dans cette chambre enfermée. Bois ça. Tu as de l’eau ici pour te rafraichir avant de te changer.

Je lui désigne un paravent derrière lequel se trouve le minimum vital pour une toilette. J’espère qu’elle ne fantasmait pour autre chose, comme un bain.
J’arque un de mes sourcils quand je sens du sarcasme dans sa voix au sujet de l’hospitalité du suzerain.

– Qu’insinues-tu ? Il est évident et normal que le Seigneur de Winterfell reçoive comme il se doit ses invités. Du reste notre maison occupe une place importante dans le Nord. Faire le contraire serait mal approprié et indélicat même si Cerwyn reste fidèle à la maison Stark.

Je lève les yeux en l’air en soupirant. Nous y voilà. Mademoiselle rouspète parce que je ne l’ai pas trainée avec moi. C’est une gamine même vingt ans passés…
Pendant qu’elle passe derrière le paravent pour son dépoussiérage, je jette un œil aux robes qu’elle a emportées avec elle. Mes doigts défroissent, inspectent la perfection qui doit être irréprochable. Souris en l’écoutant tout en tentant de choisir la robe qu’elle devrait porter.

- Ne soit donc pas si pressée d’épouser Janna, je n’ai pas encore décidé quel seigneur fera un bon parti pour notre Maison. La grande question et surtout difficulté serait de pouvoir garder notre nom…hélas nos frères ne peuvent plus perpétuer cette tradition. Il me faut soit accepter de le perdre….soit de trouver un pigeon qui voudra bien effacer le sien pour nous permettre de garder notre nom.

Autant dire que ça ne se trouve pas sous les sabots d’un cheval. Je choisis la rose et la lui apporte.

– Celle-ci me semble parfaite. Le rose est une couleur qui te met en valeur. Je lui souris en la lui tendant pour m’occuper de ses cheveux. J’ai toujours aimé la coiffer bien qu’elle soit toujours en train de râler quand elle doit se prêter à l’exercice mais je ne pourrais pas la laisser les cheveux fous pour la présenter. Rassure-toi, il y a de beaux partis…je regrette que Lord Bolton soit partis …précipitamment, tu aurais fait sa connaissance. Un peu bourru mais son fils Poderik est bien plus avenant…

Je lui laisse miroiter une pseudo intention de mariage, mais j’avoue, ne pas avoir encore réfléchi à tout cela à la vue des difficultés pour préserver notre nom. Quelle galère je vous assure.

– Ha…il y a ce jeune Seigneur qui m’a fait grande impression de la maison Mormont. Bel homme, peut-être un peu impétueux mais c’est doute à cause de sa jeunesse…il me rappelle Lord Whitehill, mon dernier mari. Je ne lui souhaite de finir comme lui en tout cas.

Je démêle les longs cheveux de ma sœur. Natte. Epingle et ordonne sa coiffure.

– Voila tu es parfaite. Tu souhaitais marcher dans mes pas et bien tu vas pouvoir t’initier aux jeux de la politique …tout en restant dans mon ombre petite sœur. N’oublie pas que nous restons des femmes aux yeux de ces seigneurs, hélas.

Je la crois assez intelligente pour comprendre cela.

– Si tu as des questions c’est maintenant, Janna…

©️ Justayne

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



~ Aiguisé et prêt ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Janna Cerwyn
NORD
■ Localisation : Castle Cerwyn
MessageSujet: Re: L'invitée innattendue [Isaline]   Lun 5 Fév 2018 - 23:53


La moue sceptique de Janna parle pour elle. Les arguments d’Isaline n’effaceront jamais les faits, sa naissance a provoqué la mort de leur mère, c’est aussi simple que ça. Mais elle a autre chose en tête en ce moment que ce drame qui a façonné sa vie, leur vie à tous. Elle écarte donc les arguments d’un haussement d’épaule, jusqu’à la remarque de sa sœur sur le fait qu’elle lui ait permis ainsi de jouer à la poupée. Le regard de Janna s’agrandit, surpris, avant de froncer les sourcils en apercevant soudain son reflet dans le miroir. Et pendant un bref instant, elle se voit elle, poupée de cire, jolies anglaises, petits rubans sur la tête et joues maquillées d’un rond rose. Il ne manque plus que les petits souliers vernis et l’air béat de ces chers adorables petits jouets pour compléter le tableau ! Humpff ! Janna chasse cette vision en secouant la tête.

- Une poupée ! pfff….ça aurait été peut-être plus simple sans doute, si j’avais été aussi docile qu’une poupée.

Elle se tourne alors vers Isaline et ajoute avec un sourire de petite fille modèle.

- Mais toi et moi on sait parfaitement que c’est loin d’être le cas !


Et Janna se redresse pour aller admirer les fleurs que sa sœur manipule dans leur vase. A la réplique de cette dernière sur les rues du royaume, Janna sourit et répond du tac au tac.

- Pourquoi pas ? Mais j’ai une meilleure idée : la prochaine fois, ne me laisse pas derrière toi dans un château où de toute façon, personne n’a besoin de moi. Ainsi je ne serai pas obligée de te désobéir.

Janna toujours tout sourire, accepte volontiers le verre de vin dont elle avale quelques gorgées avant de le reposer. Après la chaleur de ce voyage, la poussière, le vin lui fait un peu tourner la tête, mais lui redonne de l’énergie pour la suite. Elle gagne ensuite sans rechigner le paravent et en un clin d’œil se débarrasse de sa robe, se contorsionnant pour défaire les attaches dans le dos, pour finir en culotte de dentelle et corset avant de déposer sa toilette de voyage sur un tabouret à côté d’elle. Janna se penche alors au-dessus de la bassine en céramique et verse sur ses mains de l’eau du broc assorti, pour se faire une rapide toilette. Bras, mains, visage sont rapidement dépoussiérés, et ses joues n’en sont que plus roses, une vraie poupée ! Tss, il faut qu’elle se sorte cette image de la tête !

Janna soupire et revient auprès de sa sœur qui poursuit son sermon et qui visiblement n’a pas apprécié ses sous-entendus sur le seigneur de Winterfell. Du coup Janna a eu droit à un de ses leçons préférées sur la politique du nord.
D’un signe de tête elle désigne les fleurs.

- C’est pour ça qu’il t’a offert des fleurs ?

Elle rit, d’un rire léger et insouciant, avant de commenter les spéculations d’Isaline concernant un éventuel mari pour elle ou pour Janna ? L’image du pigeon n’étant guère séduisante, elle espère que sa sœur parle de son propre futur époux.

- Non, je ne suis pas pressée ! C’est toi qui sembles pressée de te débarrasser de moi ! réplique-t-elle d’un ton taquin, du rire dans les yeux, avant de reprendre beaucoup plus sérieusement : ….mais… Le nom, est-ce si important ? Ce n’est pas un nom qui définit ce que nous sommes, mais nos actes. Je préfère épouser un homme séduisant et gentil, peu importe comment on m’appellera, plutôt qu’un pigeon idiot et laid, si c’est pour pouvoir garder notre nom. Notre maison continuera d’arborer notre bannière quoique nous fassions n’est-ce pas ? Et si vraiment, si tu tiens à ce que l’histoire de souvienne des Cerwyns, tu peux toujours faire en sorte d’accomplir de grandes choses pour qu’on se souvienne de toi en tant que femme, et non en tant qu’épouse.

Janna s’interrompt brusquement. Elle a peut-être un peu trop parlé là non ? Ca fait peur ! Elle n’aime pas avoir des conversations aussi sérieuses, et préfère laisser ça à Isaline, surtout quand on voit combien ça la rend……trop sérieuse….. bref ! L’air de rien, Janna récupère la robe que sa sœur a choisie, la rose et l’enfile avec son aide, avant de se laisser coiffer, sagement, observant leur reflet à toutes les deux dans le miroir. Et tout en la coiffant, Isaline lui parle du sujet qui l’intéresse le plus, les partis intéressants de la cour. Son intérêt semble s’animer quand sa sœur évoque la fougue de l’un d’eux. Voilà une qualité fort appréciable aux yeux de la jeune femme qui évite toutefois de faire des commentaires. Il est de toute façon trop tôt pour en faire, tant qu’elle ne les aurait pas vu !

Quand Isaline annonce qu’elle a terminé, Janna lui sourit :

- Merci !


Elle se relève mais quand sa sœur annonce la suite, elle fait une moue qu’elle ne parvient pas à cacher.

- Marcher dans tes pas ? Ce n’est pas vraiment ce à quoi je pensais… enfin je veux dire….je n’ai pas ton pareil pour parler politique. Et tu sais combien tout cela m’ennuie ! mais c’est encore plus ennuyeux de rester au château. Et j’aimerai que la prochaine fois que je me présente aux portes d’un château, les gens soient capables de me reconnaitre. C’était très gênant tout à l’heure, avoue-t-elle d’une moue boudeuse. C’est que Janna a sa fierté ! une sacrée fierté même.

Et elle soupire à la conclusion d’Isaline tandis qu’elles quittent la chambre de sa sœur pour aller, peut-être à la rencontre de ces seigneurs de Winterfell et des dames qui forment leur cour, comme elles-mêmes.

- Hélas oui….mais avec toi, je suis sûre que les choses vont changer. Ne t’inquiète pas Isaline, je ne te ferai pas honte, lui assure-t-elle en s’avançant à ses côtés dans les couloirs du château.

Et non elle n’a pas de question, attendant de découvrir enfin par elle-même cette fameuse assemblée et les invités du seigneur Stark.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isaline Cerwyn
NORD
■ Localisation : Castle Cerwyn actuellement
MessageSujet: Re: L'invitée innattendue [Isaline]   Sam 10 Fév 2018 - 16:30



L'invitée inattendue Janna la peste & Isaline Je me contente d’un sourire léger et ne vais surtout pas lui dire, par peur de l’encourager dans ses débordements, mais il aurait été dommage qu’elle s’enferme dans le carcan qu’on attend d’une lady. Même si elle m’exaspère, je suis assez fière de voir que Janna ait son propre caractère…au grand dam de celui qui l’épousera.

– C’est certain. Mestre Edmond te dirait la même chose…le pauvre va passer l’arme à gauche avant son heure avec tout ce que tu lui fais endurer. Déjà avec moi auparavant…

Un point pour elle, j’aurais peut-être dû l’emmener avec moi. J’ai cru que tenir Cerwyn, le temps de mon absence, lui aurait donné l’impression d’être un peu mieux concernée. Sans oublier qu’elle aura à tenir ce rôle quand elle sera mariée à une autre grande maison. Je réitère : pauvre de lui. J’espère que Janna puisse s’épanouir dans un futur mariage, c’est tout le mal que je lui souhaite.

Décidemment j’ai toujours l’impression de parler dans le vide avec elle. Je fais écho à son soupire quand elle insiste sur les fleurs. J’aimerais pouvoir lui répondre qu’elles ne sont pas là par hasard mais parce que Lord Stark a des intentions en ce qui me concerne, seulement, c’est certainement trop tôt pour prononcer le mot “mariage”. Disons, que je m’efforce de faire en sorte, qu’il n’y voit que des avantages dans l’union de nos deux maisons. J’en souris, rougirais même si je n’avais pas l’expérience de l’âge, quand je me remémore ce qui s’est produit dans cette chambre. Du reste je ne saurais encore interpréter ce moment d’intimité. Petite vengeance du passé ou ferme volonté de sa part de marquer son intention propriété…mhm c’est vraiment difficile. En tout cas, il est à présent au courant de mes intentions. Je le veux lui.

– Savais-tu qu’autrefois, avant de devenir Lord Stark, Jorah s’était montré très entreprenant lorsque nous étions beaucoup plus jeunes. Déjà à cette époque il avait beaucoup de charisme et le savait malheureusement…j’étais promise à cette époque…peut-être que je lui aurais cédé sinon.

L’avenir de Cerwyn est entre ses mains ou de mes cuisses…souhaitons que cela ne se résume pas qu’à devoir pondre un héritier.

Les ablutions de Janna étant faites, il ne me restait plus qu’à la coiffer. J’éclate de rire.

– Désolée mais là tu remportes le prix des amuseurs. Je ne tiens pas à me débarrasser de toi, mais tu ne veux pas finir vieille fille quand même….enfin quoique de ce point de vue là j’imagine….non je ne veux pas imaginer d’ailleurs.

Une dernière touche avec une goutte de parfum derrière ses oreilles. Elle m’expose sa vision de l’héritage. Sa naïveté est presque rafraichissante. Le nom est-il important ! Mon Dieu…

– Je vais tenter de répondre par cette question : crois-tu que nous serions là si notre nom n’avait pas d’importance ? Mais je te rejoins, ce sont les actions liées à un nom qui font sa reconnaissance…tout comme une femme peut rivaliser sur bien des domaines régentés par les hommes…seulement il est difficile de faire entendre de telles idées novatrices quand notre monde est dirigé par eux. Il est important de garder son nom, Janna car il est le fidèle témoin de ce que nos ancêtres avant nous ont réalisé…et j’ose espérer pouvoir laisser mon empreinte dans notre histoire. Tout comme toi, après moi. Je me penche un peu sur elle, les mains posées sur ses épaules. …toutefois je ne suis pas naïve, je sais qu’il me faudrait faire des sacrifices pour nous élever mais sache une chose, petite sœur, et surtout garde le bien en mémoire car cela te servira également. Derrière chaque grand homme se cache une femme…nous avons l’intelligence et quelques atouts qu’il ne faut surtout pas ignorer.

Je crois qu’elle m’aura comprise quand je parle d’atouts car pour l’intelligence, c’est un trait de famille à n’en pas douter.

– La politique ennuyeuse ! Je ris. C’est un champ de bataille sur lequel nous pouvons rivaliser à armes égales avec les hommes, Janna. C’est ainsi que je la vois et m’en amuse, ça la rend bien moins ennuyeuse que tu le penses…mais un conseil ne montre jamais que c’est toi qui mène la danse…il faut toujours laisser croire aux hommes que l’idée vient d’eux-mêmes. Oui bien moins et plus séduisante surtout quand il s’agit d’affronter de grands hommes. …il ne tient qu’à toi que l’on se souvienne de ton nom Janna. Tu le dis toi-même on se souvient d’une personne par ses actes. Fais en sorte que les tiens soient digne de notre nom et fidèles à ton cœur.

Et bien puisqu’elle est prête et sans questions supplémentaires, il est temps de rejoindre les seigneurs de Winterfell et de la présenter au suzerain.

Reprenant la direction de la salle des pourparlers, il nous faut emprunter quelques corridors où il fait bon sentir la ra fraicheur. C’est là que nous tombons face à face de Lady Ashara Stark, une sœur de Jorah. Aussitôt à sa portée, nous nous inclinons pour la saluer. Je me souviens du regard que le jeune Mormont a posé sur elle. Des rumeurs circulent sur la jeune louve mais qui n’a pas son lot de rumeurs colportées sur son compte ?

– Lady Ashara, nous nous apprêtions à rejoindre la grande salle…et les seigneurs du Nord. Puis-je vous présenter ma sœur. l’interrogeais-je en me relevant. Lady Janna Cerwyn. Innocemment car je ne me fais pas d’illusion, je lui demande : Les pourparlers ont-il repris ?

J’aimerai connaitre son avis mais chaque chose en son temps.

©️ Justayne

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



~ Aiguisé et prêt ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ashara Stark
NORD
■ Localisation : Winterfell, Terre du Nord
MessageSujet: Re: L'invitée innattendue [Isaline]   Dim 11 Fév 2018 - 8:23

Finalement, sa discussion avec Jorah n'avait pas donné les résultats escomptés et Ashara avait décidé de rejoindre la salle des pourparlers afin de jauger un peu l'état des Seigneurs présents. Si tous s'étaient mis à clamer l'Indépendance du Nord, il ne lui avait pas échappé que certains s'y montraient vraisemblablement réticent. De ceux-là, elle devrait adoucir les humeurs et favoriser le terrain d'entente. Mais comment ? Elle n'était pas douée pour la politique, trop naïve et trop franche, ce genre de jeu ne l'intéressait que peu, pire, il l'effrayait par tous les faux-semblants qu'il utilisait.
Jorah avait ses raisons évidement, elle les comprenait pour la plupart, mais il ne s'agissait pas que de lui en l'état actuel des choses.
Pourrait-elle interférer auprès de certains ? Là encore, elle en doutait. Quel homme écouterait Lady Ashara Stark, la louve déchue, la mère de la bâtarde. Aucun ne lui accorderait un simple crédit.
Sauf Brandon...Mais Bran suivait Jorah contre les Dragons. Idiot.
Sans héritier et s'il devait décéder dans cette nouvelle Guerre, L'île aux Ours n'aurait plus que ses tantes et cousins. Beau gâchis que voilà, il fallait qu'elle lui parle et qu'elle refrène ses ardeur de combats et de batailles.

L'esprit totalement ailleurs, perdue dans ses pensées qui la travaillaient intensément suite à ces pourparlers ridicules ou finalement tout avait été décidé trop vite, elle ne vit pas immédiatement les deux femmes qui arrivaient dans le couloir.
Elle s'inquiétait trop, pour Jorah, pour Bran, pour le Nord et marchait tête légèrement baissée sur ses pieds. Son pas n'était pas assez rapide, ses jambes trop courtes alors que ses sombres pensées la poussait à accélérer, à rejoindre la salle avant que tous ne partent ou ne se perdent dans le repas qui suivrait.
Pourtant, lorsqu'elle releva la tête, elle reconnut immédiatement Lady Isaline Cerwyn en compagnie d'une jeune femme aux traits étrangement familiers.
Elle s'arrêta et hocha simplement la tête aux propos de la veuve.
Son regard détailla avec bienveillance celle qui était présentée comme la soeur d'Isaline, comme pour confirmer par l'oeil cet état de fait.

- Dame Isaline, Dame Janna, soyez les bienvenues à Winterfell, dit-elle d'une voix douce.

Bien consciente que ces salutations arrivaient un peu tard, après tout, Isaline avait participé aux pourparlers, pour autant, elle était certaine de ne pas y avoir vu Janna. Un choix peut-être de son aînée.
Malgré les rumeurs accablantes sur son état, Jorah l'avait laissé assister à cette réunion exceptionnelle, aussi, Ashara se demanda pourquoi la jeune Cerwyn n'y avait pas eu accès. Ses interrogations furent coupées court par la nouvelle question d'Isaline et la louve ne put que secouer lentement la tête.

- Je crains malheureusement que non, soupira-t-elle. Tout semble avoir été dit...

Dame Cerwyn n'était pas pour entrer une nouvelle fois en Guerre, elle prônait la diplomatie. En cela, Ashara ne pouvait que l'encourager et peut-être même s'y trouver une alliée.

- Même si affronter les dragons ne me semble pas la bonne solution...se risqua-t-elle.

Mais y avait-il réellement une bonne ou une mauvaise solution ? Y avait-il seulement une solution ?
L'espoir s'amenuisait aux yeux de la rousse, si le Nord pouvait vaincre ce ne serait qu'au prix de grands sacrifices. Elle le savait prêt à cela, mais ne pouvait soutenir ce qu'elle considérait comme un suicide collectif.
Elle ne doutait pas un seul instant que Dame Cerwyn aurait un avis sur la question. Veuve, régente de son domaine, la Dame était d'expérience et comme beaucoup de femmes, possédait une vision éclairée trop souvent ignorée.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Ashara's theme
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Janna Cerwyn
NORD
■ Localisation : Castle Cerwyn
MessageSujet: Re: L'invitée innattendue [Isaline]   Mer 14 Fév 2018 - 20:35



Janna se renfrogne aux paroles de sa sœur. A l’entendre, sa petite sœur est un monstre… ou peut-être qu’il y a un peu de ça. Après tout, elle a déjà causé la perte de leur mère rien que par sa venue au monde. Il ne serait donc pas étonnant qu’elle puisse provoquer d’autres morts. Oui, d’accord, elle exagère un brin, beaucoup. Ce n’est pas ce que voulait dire Isaline. N’empêche que Janna fait la mine, vexée.

Mais elle ne fait pas longtemps la tête, retrouvant le sourire à cause des fleurs qui trônent en bonne place dans la chambre et de tout ce que ça sous-entend….y’aurait-il anguille sous roche entre Jorah Stark et Isaline ? Janna s’approche et observe l’expression de sa sœur tandis que cette dernière lui raconte l’histoire de sa première rencontre avec celui qui allume des petites étoiles dans ses yeux. Le sourire de Janna s’étire, moqueur.

- Que c’est romannntique ! Alors comme ça tous les deux, c’est une histoire qui ne date pas d’hier ? Hiiiii quelle cachottière tu fais !

Mais bon trêve de jacasseries, Janna doit se presser si elle souhaite paraître à son avantage devant les autres invités du seigneur Stark. Et elle est impatiente de les découvrir, de faire plus ample connaissance avec les seigneurs et dames du nord, et enfin pourquoi pas ? De découvrir la raison de cette assemblée.

Et en ce qui concerne le rôle de la femme dans cette belle société, après la leçon donnée par Isaline qui semble la connaître par cœur, Janna s’abstient de commenter, même si jamais elle ne se résoudra à vivre dans l’ombre d’un homme. Janna n’est pas faite pour l’ombre mais pour la lumière, quitte à déclencher quelques catastrophes au passage. Non pas qu’elle vise à détrôner ces messieurs dans leurs rôles si politiquement correctes, du moins en apparence, mais elle ne saurait s’astreindre à un rôle de… conseillère ? observatrice ? de la femme prête à satisfaire au moindre caprice de ces messieurs. Hm…non, elle ignore encore à quel rôle elle aspire précisément, mais celui-là n’est pas fait pour elle. Isaline se défend beaucoup mieux en la matière. En clair, Janna n’a pas envie de suivre des chemins tout tracés, bien qu’elle ignore encore lequel elle doit suivre. Voilà qui n’est pas simple !

Quand sa sœur en a terminé avec son sermon, Janna soupire.

- Moui bon, je tâcherai de suivre tes conseils. Bien que je doute que ça m’amuse autant que ça t’amuse toi, toutes ces discussions et………..enfin, peut-être parce qu’il serait temps que je m’y intéresse d’un peu plus prêt, marmonne-t-elle plus pour elle-même que pour répondre à sa sœur.

Elles abandonnent finalement la chambre d’Isaline pour tomber un instant plus tard sur une jeune femme qu’Isaline salue poliment et à laquelle elle présente Janna. Cette dernière imite sa sœur, en s’inclinant avec un sourire aimable, le regard curieux.

- Dame Ashara, merci ! Votre château est vraiment somptueux et c'est un plaisir de vous rencontrer, répond-elle poliment, avant d’échanger un regard avec sa sœur puis de revenir à la dame face à elle.

Et quand cette dernière annonce que la discussion est terminée, Janna ouvre de grands yeux se teintant d’une nette déception. Alors elle a fait tout ça pour rien ? La fête est déjà terminée ? Mais elle n’est pas au bout de ses surprises quand Dame Ashara enchaîne en annonçant la conclusion. Cette fois, Janna ne retient pas une exclamation étouffée.

- Affronter des dragons ? Mais qui a pu av…..aie !

Janna s’interrompt brusquement en jetant un regard courroucé à sa sœur et se frottant l’intérieur du bras qu’Isaline vient cruellement et très discrètement de pincer. Mais celle-ci lui lance un regard si sévère qu’elle préfère s’abstenir de poursuivre. Ok, elle a encore trop ouvert sa bouche. Janna adresse un sourire d’excuse à Ashara, et recule discrètement pour laisser les deux femmes poursuivre cette discussion.

N’empêche, s’en prendre à des dragons, c’est l’idée la plus suicidaire qu’elle ait entendue ! Tiennent-ils donc tous à finir en poulet rôti ? Et encore, à la fin, on le sait tous, il ne restera que des cendres, voilà donc le destin que les seigneurs réservent au Nord. …..Janna fait la moue. Elle espère bien qu’ils changeront d’avis !



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'invitée innattendue [Isaline]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'invitée innattendue [Isaline]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» Les Invités de mon père [DVDRiP]Comédie dramatique
» Isaline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Nord :: Winterfell
-