Partagez | 
 

 (Martyn & Roslinn) - Aussi hauts que l'honneur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
MessageSujet: (Martyn & Roslinn) - Aussi hauts que l'honneur.   Lun 5 Fév - 22:19

Leur interlude à Port Real avait été spécial. L’interrogatoire qui suivit le mariage, l’avait été d’autant plus. Bien que la position de Roslinn avait fait qu’elle n’avait rien eu à craindre, elle ne pouvait clairement avouer qu’elle n’avait pas eu peur pour son époux. Elle avait craint pour sa vie, pour sa place, pour son règne. Elle aurait été détruite intérieurement si elle n’était pas repartie de la capitale avec Martyn. L’idée lui avait même été inconcevable. Alors, lorsqu’elle aperçut son mari sur le navire reliant Port Real à Geoville, un sourire apparut sur ses lèvres. La satisfaction de constater qu’ils étaient ressortis ensemble de cet épisode déplaisant au possible. Ils n’en n’étaient pas ressortis victorieux, mais libres. Et ce n’était déjà pas si mal. L’opération n’avait pas été un franc succès, loin de là.

L’air marin balayait ses cheveux qui se soulevaient dans l’air. Roslinn n’avait guère le pied marin et se prétendait être une femme de la terre. Et pas de la mer. Elle était loin, en cela, d’être une fer-né. Elle observait celui qui était son époux. Droit, le regard au loin, pensif probablement. La Arryn décida de rejoindre cet homme bien trop seul à son goût. Elle posa une main sur son avant-bras.

« A quoi pensez-vous, mon cher époux. Vous semblez songeur… »

Martyn avait probablement besoin de parler. Elle sentait qu’il n’était pas à son aise, dans son état normal. Il n’avait pas apprécié l’épisode post-mariage. Elle non plus. Ils avaient laissé Catelyn à Port-Real et même Roslinn avait un pincement au cœur en l’imaginant seule. Même elle, s’en voulait terriblement de l’issue de l’histoire. Elle s’en voulait de l’avoir laissée. Et pourtant, ils n’avaient eu guère le choix. Catelyn avait ses torts, certes, mais la laisser là-bas n’était pas ce qu’elle avait voulu. Oui, Roslinn parlait bien de Catelyn Arryn, celle à qui elle en voulait toujours. Mais, dans le huis-clos du donjon rouge, elles avaient eu une sorte de trêve. Elle se souvenait encore du regard qu’elles s’étaient échangé. Ses yeux hantaient encore son esprit. La reverrait-elle un jour ? Roslinn serra sa main sur son bras, en guise de soutien. C’est tout ce qu’elle pouvait faire pour l’instant. Que pouvaient-ils faire ?

« Je suis heureuse de rentrer chez nous. » déclara la jeune femme le regard lointain. « De retrouver Lorelei. Elle m’a terriblement manqué. J’ai tellement crains, l’espace d’un instant, de ne plus la revoir. »

La rose du Val savait que jamais, elle n’allait être retenue en otage au Donjon rouge. Néanmoins, l’espace d’un instant, elle avait pensé à sa fille et avait imaginé qu’elle puisse ne plus la revoir. Inimaginable.

« J’ai eu peur de vous perdre, Martyn… que serais-je devenue sans vous à mes côtés…»

Elle soupira et ressenti un pincement au cœur en imaginant ne plus être aux côtés de son époux. Elle l’aimait, c’était une certitude. Plus encore aujourd’hui que la veille. La jeune Arryn eut un sourire affectueux, et triste à la fois. C’était une hypothèse qui aurait pu, malheureusement se révéler réalité. Elle ne le réalisait que maintenant. Au donjon rouge, la fleur du Val aurait pu tout perdre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: (Martyn & Roslinn) - Aussi hauts que l'honneur.   Mer 7 Fév - 10:55

Chaque vague, chaque coup de vent claquant dans les voiles les éloignait un peu plus de Port-Réal la maudite. Martyn était heureux d'être ressorti vivant de cet endroit et se demandait combien de temps encore le Donjon Rouge avait avant que la population ne se rebelle, que les provisions ne soient plus acheminées jusqu'au castel. Si Catelyn n'y était pas détenue, il aurait presque souhaité de voir une émeute dans les rues de la ville. La suffisance de ces gens ! Ah ! Martyn avait espéré que Jaeherys soit un meilleur roi que Maegor, mais il semblait qu'il partait dans la même direction que son oncle. Une nouvelle guerre à l'horizon, des Valois innocents accusés d'empoisonnement et de trahison, tout cela lui laissait un goût amer en bouche, une impression de déjà vu.

Le Suzerain du Val observait les Montagnes se rapprocher, trop lentement à son goût. Trop rapidement aussi. Il allait devoir expliquer la situation à ses sujets, et surtout, à son oncle. Il espérait que Ser Elbert ne tomberait pas mort à l'annonce de la nouvelle de l'emprisonnement de Catelyn pour trahison. Il espérait pouvoir être en mesure de calmer ses vassaux, ceux qui étaient du côté d'Etaine... Quand il leur apprendrait ce que sa soeur avait dit au sujet du Chaton du Val... S'il osait seulement en dire autant à qui que ce soit d'autre que le vieux Prince... Non.

Martyn n'avait pas adressé plus de trois mots au capitaine du vaisseau, l'enjoignant à rejoindre Goeville au plus vite. L'équipage se faisait discret, et travaillait sans les chants habituels. Sans doute avaient-ils senti l'humeur de leur suzerain, ou bien les rumeurs d'arrestation de Catelyn. Il ne pourrait le garder secret. Mais il pourrait peut-être l'exploiter afin de ressouder le Val. Il le faudrait. Il ne pouvait empêcher Etaine de comploter de tout son saoul et de se vendre comme la dernière des catins auprès du Cerf, mais garderait le cap qu'il s'était fixé. Au moins, elle n'était plus dans le Val, et n'était pas près d'y remettre les pieds. Il lui avait dit qu'elle n'avait plus sa place aux Eyriés, et c'était vrai. Elle avait trahi sa famille, pour un peu plus de pouvoir. Il l'avait protégée et voilà comment elle le remerciait. En causant dissension et malheur pour eux tous. Il n'avait pas cru qu'elle se retournerait ainsi contre Catelyn, qui l'avait soutenue contre lui face à toute la cour valoise. Sa cousine devait s'en mordre les doigts jusqu'au au sang en ce moment. Martyn n'avait pas demandé à voir Catelyn avant son départ ; la requête lui aurait sans nul doute été refusée et il avait assez pris de refus dans le visage ces derniers temps pour ne pas y ajouter un nouveau.

Il ne resterait pas les bras croisés néanmoins. Et s'il ne pouvait obtenir la libération de Catelyn, il obtiendrait au moins justice. Elle n'était pas coupable d'empoisonnement, il le savait. Mais cela arrangerait fort bien le Cerf de se trouver en possession de deux Arryn, une otage et une volontaire ; et bientôt d'une Stark également. Il s'en voulait énormément pour cela. Pire, il n'avait plus aucune foi en la parole de Robb, mais ne pouvait renier sa parole. Il n'avait aucune garantie qu'elle ne serait pas maltraitée. On lui avait refusé une escorte avloise. La seule chose qu'il était parvenu à faire était d'empêcher les Targaryen de mettre un pied plus profondément dans le Val que Goêville. Il ferait surveiller la ville et ses alentours, afin qu'aucun mouchard ne reste en arrière quand le bateau serait reparti pour Port-Réal. Il ne pouvait laisser un ennemi s'approcher de Roslinn et de Lorelei.

Roslinn serait seule pour gouverner en son absence, seule pour la première fois depuis longtemps. Martyn espérait que cela aide à asseoir son autorité, mais avait peur de retrouver le Val aux mains de sa soeur une fois revenu de Winterfell. S'il en revenait un jour. Ser Elbert aurait été de bon conseil, mais il ne savait s'il pourrait encore compter sur son oncle, une fois le choc reçu.

Comme si penser à elle l'avait invoquée, elle vint s'accrocher à son bras, et il trouva un sourire pour elle, sa Rose éclatante, avant de se tourner à nouveau vers leurs terres. Il posa sa main sur celle de Roslinn et la serra légèrement pour la rassurer. Pour elle, il était prêt à tout. Pour elle, il affronterait tous les Cerfs bouffis d'orgueil et les serpents venimeux.

Il était soulagé, plus qu'heureux de rentrer. Soulagé de revoir sa patrie, sa compagne à ses côtés, et leur fille en sécurité. Cela, on ne le leur avait pas encore pris. Il aurait préféré voir sa soeur morte plutôt que d'avoir à entendre ce qu'elle lui avait dit dans le Donjon, plutôt que de la voir se ranger aux côtés de leurs ennemis. Au moins, il aurait pu la pleurer décemment. Là... il ne trouvait plus aucune pitié ni aucun amour pour elle. Elle lui était devenue étrangère, une bête sauvage sans honneur ni loyauté. Pas même un poil de reconnaissance. Si ses larmes n'avaient été brûlées par la colère en son coeur, il aurait pu en pleurer.

« N'ayez crainte, ma mie. Quels que soient les dangers, je ne vous abandonnerai pas. » Mais s'il voulait conserver son titre, afin de protéger sa dame, il lui faudrait convaincre Jorah de renoncer à ses idées indépendantistes. Il n'était pas certain que son cousin le laisse repartir du Nord une fois qu'il aurait détaillé les termes de la proposition de la Main. Il avait pensé envoyer Etaine pour cette mission ; un échange, une soeur contre une soeur, mais cela n'était plus possible. Etaine s'était rangée aux côtés du Cerf, contre sa famille d'adoption et de naissance. Il ne ferait pas un bon otage pour les loups, il n'avait aucune valeur aux yeux du Roi, Etaine était bien plus proche du pouvoir central que lui, restait à espérer que Jorah ne défouraille pas trop vite quand il apprendrait. Dans l'état actuel des choses, s'il venait à mourir, Robb confierait sans doute la régence du Val à Etaine, en attendant la majorité de Lorelei... Ou de son bâtard. Combien de temps la petite resterait-elle en vie avec sa tante derrière son trône ?

C'était une des seules motivations pour qu'il reste en vie. Sa femme, sa fille, et son héritage, déjà presque parti en lambeaux. Cela le fit penser à une chose... Jorah avait un frère, tout comme Martyn avait une soeur. Se pouvait-il qu'Etaine complote avec Theon pour que ce dernier prenne les rênes de Winterfell et elle celles du Val, en montant Jorah contre la couronne et en l'ayant fait accuser d'empoisonnement ? Les idées d'indépendance venaient-elles d'Etaine et de Theon, ou bien de Jorah lui-même ? Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait plus revu les Nordiens, il n'aurait su le dire. Mais il s'était porté garant pour eux, il en connaîtrait le fin mot de l'histoire.

« Pensez-vous que le Sunderland ira rejoindre Etaine à Port-Réal ? » S'il restait dans le Val, Roslinn devrait le surveiller de près. Ce n'était pas parce que le suzerain partait dans le Nord que ses ennemis feraient de même. Martyn avait fait envoyer un corbeau à peine embarqué sur le bateau, afin de convoquer Bryen et son neveu bâtard aux Eyriés. Elle avait pris sa cousine, il lui prendrait son amant, et un de ses fils. Pour commencer.
Revenir en haut Aller en bas
 

(Martyn & Roslinn) - Aussi hauts que l'honneur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Envoles-toi ! Aussi haut que l'Honneur !
» MAISON ARRYN ▲ aussi haute qu'honneur [0/5]
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Val d'Arryn :: Goëville
-