Partagez | 
 

 Le bâtard et son seigneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Talbott Hill
OUEST
MessageSujet: Le bâtard et son seigneur   Sam 7 Avr - 17:14

Le bâtard et son seigneur

feat Talbott & Garett



Everyone has a price, the important thing is to find out what it is.


La sécheresse touche tout le monde. Riche ou pauvre. Elle est étouffante, suffocante, toujours présente. Dès que le soleil se pointe le bout du nez à l’horizon jusqu’à ce qu’il se couche, il y a cette chaleur horrible dont aucune ombre ne peut rafraîchir. Et la poussière… la poussière est partout. Elle vous saisie à la gorge, vous fait tousser jusqu’à ce que vos poumons soient plein de cette poussière. Un seul endroit semble à l’abri de tout ça. Du moins, en partie. Et vu la condition du moment, c’est le mieux que je peux espérer.

Comme tous les matins, je rejoins les plages près de la Mer du Crépuscule pour m’y baigner avant que l’eau ne devienne trop chaude. Un instant de fraîcheur avant que la chaleur ne s’installe pour de bon pour une autre longue journée. Je me laisse flotter sur les eaux, les yeux fermés, profitant simplement du moment pour réfléchir. Il faut que je prépare mes prochains mouvements. Je pourrais peut-être profiter de la capture de Tommen pour y arriver. Après tout, je suis certain que Garett voudra aller le récupérer tôt ou tard. Si mon aide permet d’obtenir son stupide lionceau, il voudra peut-être me récompenser. Me faire un vrai Lannister… Je serais un peu plus près de ce que je veux, un peu plus près de ce qui m’appartiens. Je souris doucement et rouvre les yeux. Il est temps d’agir.

Après m’être séché et rhabillé, je me dirige vers Castral Roc, Cendre sur mon épaule. Je passe comme une ombre, montant jusqu’au château. Une fois-là, je me mets à la recherche du seigneur des lieux. Où se cache-t-il? Où un homme désespéré peut bien se trouver? À prier des dieux qui n’écoutent rien? Pleurer sur la tombe de sa rose? Dans sa salle des Conseils, préparant déjà son plan de guerre contre les Îles de Fer? Après un moment d’hésitation, je me dirige vers le Jardin de Pierre, Cendre en éclaireur. Je reste à l’orée un moment, essayant d’entendre ou de voir si quelqu’un est présent. Je finis par entrer dans le jardin, me dirigeant lentement vers l’arbre-cœur où se trouve Cendre…. Et le seigneur du Roc. Je souris doucement et m’approche lentement. Je fais valoir ma présence en me courbant légèrement avant de prendre la parole.

-Mon seigneur… Justement, je voulais vous parler. Je sais que ça doit être pour vous. Savoir que votre fils, votre héritier, est entre les mains de ses brutes de Fer-nés. Mais rassurez-vous, mon cher seigneur. Je peux vous aider…

Je souris de nouveau, un sourire se voulant plus compatissant. Comme si l’avenir du lionceau m’intéresse. Il peut mourir. Parfois, je me demande si ça ne serait pas mieux. Un homme brisé par la mort est bien plus facilement manipulable. Mais aussi plus… imprévisible. Je ne peux pas me permettre ça. Pas maintenant. Il faut donc sauver cet enfant.

-Je peux vous aider à sauver le jeune Tommen, mais vous devez me promettre quelque chose en échange. C’est juste une toute petite chose…. Absolument ridicule comparée à la vie de votre fils. Si vous acceptez, je peux vous assurez que votre enfant sera à vos côtés avant la prochaine lune. Ne serait ce pas merveilleux de le revoir? De le chérir…?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Garett Lannister
OUEST
■ Localisation : Près de Port-Réal
MessageSujet: Re: Le bâtard et son seigneur   Jeu 12 Avr - 23:25

Le bâtard et son seigneur








La brise vigoureuse qui soufflait sur les Terres de l’Ouest faisait frémir la frondaison du petit barral des Jardins de Pierre alors que plusieurs goélands argentés cerclaient au-dessus de Castral Roc en poussant des cris joyeux. L’endroit était calme, et Garett aimait à s’y rendre pour y réfléchir loin des tracas du monde. Là, il était seul avec ses pensées, pouvant peser le pour et le contre de chaque décision importante, avec pour seul témoin le visage gravé dans l’écorce de l’arbre-cœur une éternité auparavant.

Tels les Rois du Roc avant lui, Garett Lannister réfléchissait à la meilleure façon de diriger ses terres en arpentant seul les Jardins de Pierre. Quelques rosiers faisaient grimper leurs tiges sur la roche ocre, approchant du point où les jardiniers des Lannister viendraient les tailler pour les empêcher d’échapper au contrôle botanique stricte imposé par ces artisans de la verdure, pour qui chaque branche était une monture précieuse, et chaque fleur une pierreries unique nécessitant attention et soins permanents. De nombreuses décisions importantes pour l’Ouest avaient été prises ici, et cela continuerait d’être durant encore un moment. C’était face à ce même arbre sacré que le jeune suzerain avait pris la décision, six ans auparavant, d’entrer en révolte ouverte contre Maegor, aux côtés des Baratheon de l’Orage.

Un bruissement d’ailes lui fit tourner la tête. Un corbeau venait de se poser en croassant sur l’une des branches inférieures du barral, le dévisageant de son regard fixe d’oiseau, hochant la tête par saccades. Le Lion plissa légèrement les yeux. Aucun corbeau ne venait jamais ici, et il connaissait celui-ci. Talbott Hill ne devait pas être loin. Quelques instants plus tards, effectivement, le bâtard de Tommen II se montrait, avançant avec la sombre élégance qui le caractérisait depuis que Garett était en âge de se souvenir de lui. L’homme avait fait valoir sa compétence de maître-espion et avait longuement servi les intérêts de sa maison suzeraine. Il était le demi-frère de son grand-père Godric, mais n’était pas un enfant légitime pour autant. D’après la légende familiale, il était le fils illégitime de Tommen II avec une simple marchande d’épices du Conflans. Il avait fini par épouser la fille de l’un des orfèvres les plus en vue de Port-Lannist et il avait rapidement accumulé une fortune colossale, faisant la fierté de sa famille légitime. Depuis près de vingt-cinq ans, il servait comme maître chuchoteur auprès du conseil de l’Ouest. Il était l’un des derniers vestiges vivants du Royaume du Roc, et pour cela, Garett le tenait en haute estime malgré sa naissance illégitime pour laquelle il n’était pour rien. Toutefois, Godric lui avait répété de n’avoir aucune confiance en ce sinistre personnage, et le jeune suzerain restait donc vigilant avec une bienveillance sincère : Talbott aurait pu être l’un des derniers princes du Roc s’il n’avait pas eu cette mère étrangère au mariage de Tommen II. Le voyant arriver, Garett le salua d’un hochement de tête tandis que l’autre courbait l’échine en guise de salutations.

« Mon seigneur… Justement, je voulais vous parler. Je sais que ça doit être pour vous. Savoir que votre fils, votre héritier, est entre les mains de ses brutes de Fer-nés. Mais rassurez-vous, mon cher seigneur. Je peux vous aider… »

Garett hocha un sourcil circonspect mais se tint coi. Par les Sept, comment pouvait-il aborder ce sujet si délicat avec aussi peu de tact ? Et que diable pouvait-il y connaître de voir son enfant être enlevé ? Il lui proposait toutefois son aide, et cela méritait une écoute attentive.

« Je peux vous aider à sauver le jeune Tommen, mais vous devez me promettre quelque chose en échange. C’est juste une toute petite chose…. Absolument ridicule comparée à la vie de votre fils. Si vous acceptez, je peux vous assurez que votre enfant sera à vos côtés avant la prochaine lune. Ne serait ce pas merveilleux de le revoir? De le chérir…? »

Garett inclina la tête tout en jetant un regard stupéfait à son conseiller. Était-ce vraiment en train d’arriver ? Son plus ancien conseiller lui faisait-il l’affront de lui faire subir un chantage en utilisant la vie de son fils pour l’amener à ses fins ? Gardant son calme, le suzerain de l’Ouest lui répondit d’un ton froid.

« Messire, veuillez me pardonner, mais il m’a semblé mal entendre. »

Il regarda d’un air délibérément stupide autour de lui, comme s’il cherchait la source d’une quelconque perturbation ayant troublé son audition.

« Il m’a semblé entendre que vous essayiez de me soutirer une promesse à l’aveugle en mettant en balance de potentielles informations sur l’héritier de la maison Lannister. »

Garett fronça les sourcils et s’approcha d’un pas rapide devant celui qui aurait pu être son grand-oncle. S’il était bien une chose qui était sensible chez le seigneur de l’Ouest, c’était le sort de son héritier. Il avait bataillé avec force et violence pour le faire libérer, en était venu à discuter de son sort devant le roi Jaehaerys et son conseil restreint. Cette absence lui gangrénait l’esprit sans qu’il ne perde le cap. Il avait récemment eu des nouvelles de son fils, et avec elles était venue une lueur d’espoir.

« Rassurez-moi, très cher oncle. Ce n’est pas ce que vous étiez en train d’essayer de faire ? »





• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Talbott Hill
OUEST
MessageSujet: Re: Le bâtard et son seigneur   Ven 13 Avr - 19:36

Le bâtard et son seigneur

feat Talbott & Garett



Everyone has a price, the important thing is to find out what it is.


Il a l’air d’un crétin. Ce qu’il dit, ce qu’il fait. Tellement idiot. Et ensuite l’Ouest se demande comment il a peut être attaqué par des Fer-nés. Le territoire est dirigé par le sang de Loren. Un seigneur qui n’écoute pas ceux qui ont plus d’expérience que lui. Je me demande s’il va finir comme Loren… Foncer dans une guerre contre des ennemis plus puissants que lui. Cette fois, par contre, aucune couronne à perdre, que sa tête. Il met vraiment la vie de son fils en danger simplement par honneur? L’orgueil d’un lion est le pire. Je le sais fort bien, j’en suis moi-même infligé.
Cesse de faire l’enfant. Arrête de vouloir défendre ton honneur quand de plus grands enjeux sont présents. Venges-toi, mais plus tard, quand tu auras ce que tu as obtenu. N’as-tu donc rien appris de la vie? Saisie ses sales opportunités et fais-en sorte de les transformer pour qu’elles remplissent tes désirs. Non pas l’inverse…

C’est ce que j’aurais dit si je n’avais pas été un bâtard. Si j’avais été légitime. Si nous avions été entièrement de la même famille. Des vrais conseils de vie que ni Loren, ni Godric ne peuvent lui offrir. Mais je ne dis rien. Je ne suis qu’un bâtard. Mes conseils ne seraient pas perçus ainsi. Je ne ferais qu’exacerber sa colère et je n’ai pas besoin de ça présentement. Je dois jouer finement. Je n’ai probablement qu’une chance pour obtenir ce que je veux. Je ne recule pas lorsqu’il s’approche de moi. Je soutiens son regard, soutiens ma position. Cendre nous regarde avec intérêt, prêt à me rejoindre au besoin.

-Mon seigneur… Je n’oserais jamais vous décevoir de la sorte. Je crois, qu’en effet, vous avez mal entendu ce que j’ai dit. Je ne souhaite que servir la maison Lannister du mieux de mes capacités.

Je souris doucement, pianotant mes doigts sous ma cape. Comme si je voulais vraiment servir une famille qui m’a traité comme un étranger toute ma vie… Je préfèrerais avoir à servir des sauvageons, mais nous n’avons pas ce que nous voulons dans la vie.

-Je veux sincèrement vous aider à récupérer votre fils… Mais comprenez-moi. Rapportez votre fils ne le sauvera pas. Deux ans, diront certains. Deux ans aux mains de Fer-nés qui l’auront élevé comme eux. Ils diront qu’il n’est plus lion, mais seiche. Ils diront qu’un enfant de votre nouveau mariage sera plus adapté. Ils diront qu’un accident est vite arrivé. Qu’un enfant peut si facilement mourir… C’est ce que murmurons les seigneurs au quatre coin de l'Ouest.

Cendre répète Ouest comme un écho tragique. Je contourne Garett lentement, me positionnant sous l’arbre-cœur. Je glisse ma main sur son visage gravé dans sa vieille écorce avant de reprendre parole, doucement, paternel.

-Si j’étais de votre famille. Si j’étais un Lannister, je m’occuperais personnellement de ces murmures gênants. J’irais moi-même écouter et détruire ceux qui menace notre famille. Je protégerais cette famille jusqu’à mon dernier souffle, parce que c’est ce que le lions font. Tout ce que je veux, c’est une famille à défendre. Vous comprenez, mon seigneur? N’est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le bâtard et son seigneur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bâtard et son seigneur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» le trone du seigneur demon!
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Un mod du seigneur des anneaux
» Mini Jeu le Seigneur des Anneaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Terres de l'Ouest :: Castral Roc
-