Partagez | 
 

 Une dernière volonté ? [Martyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ashara Stark
NORD
■ Localisation : Winterfell, Terre du Nord
MessageSujet: Une dernière volonté ? [Martyn]   Mer 4 Juil 2018 - 21:25

Plateau à la main, Ashara arpentait les couloirs de Winterfell dans le silence nocturne de la forteresse. Il faisait nuit depuis longtemps et le sommeil avait déjà emporté la majorité des habitants. La Louve songea à son frère qui dormait à poings fermés, alors qu'elle s'apprêtait à comploter avec leur cousin dans les prochaines minutes, peut-être même les prochaines heures. Elle se sentait mal d'agir comme ainsi, sa culpabilité ne la quittait plus depuis qu'avec Martyn, ils avaient énoncé la possibilité de quitter Winterfell, depuis qu'avec Gudbjoern, elle préparait en douce l'enlèvement de son aîné. Lorsqu'elle se retrouvait seule avec elle-même dans son lit, les sombres pensées l'assaillaient comme autant d'assassins sans scrupules et plantaient en elle les poignards de la perfidie. Traîtresse à sa famille, bientôt considérée comme traîtresse envers son pays, elle savait pertinemment que son départ serait sans retour et que si on la rattrapait en route...ce dernier serait définitif. Elle ne craignait pas véritablement pour sa propre vie, mais pour celle de sa fille.
En agissant de la sorte, elle mettait sa fille en danger. S'il arrivait quelque chose à Cathan, Edric ne le lui pardonnerait jamais. S'il arrivait quoique ce soit à Cathan, Edric n'aurait plus qu'à venir la maudire sur sa tombe, car Ashara ne laisserait pas sa fille mourir sans y perdre elle-même la vie.
Peut-être que cela serait une raison suffisante pour que Edric se déplace jusqu'à elles, lui qui ne l'avait jamais fait de leur vivant ?

La rancœur était devenue une amie du quotidien au moins autant que cette part d'ombre, qui petit à petit rongeait sa conscience, sa confiance en elle. Elle se sentait glisser au fil des jours dans un état d'esprit second et paranoïaque qui l'épuisait. Faisait-elle les bons choix ? Et si tout échouait ? Et si la Guerre avait quand même lieu ?
Tant de questions qui semaient le doute au fond d'elle quand elle avait au contraire, besoin de croire et d'espérer que l'avenir leur réservait des jours meilleurs.
Ses yeux s'étaient bordés de cernes violets et son teint avait encore pâlit. On aurait cru voir un cadavre et cette vision l'horrifiait. Elle ne s'était plus regardé dans un miroir depuis plusieurs jours.
Heureusement, on ne lui prêtait guère d'attention. Qui se préoccupait de Ashara Stark la déchue ?L'enfant souillée enfermée au château qui passait ses journées à lire ou à prier dans les bois ?
Personne ou plutôt tout le monde. Qui ne lui jetait pas un regard oblique la désapprobation affichée sur le visage ? Qui ne murmurait pas sur son passage des horreurs ou du harcèlement moral ?
Ils pensaient tous qu'en l 'état, elle était faible, justement mis à bas par ce comportement quand au contraire, elle avait grandit dans les ombres, elle avait aiguisé son plan et avait usé de cette invisibilité pour ses propres desseins.

Cette nuit en était le parfait exemple. Nul ne se souciait de Ashara Stark quittant les cuisines, un plateau et deux tasses fumantes à la main. On avait ignoré ce qu'elle pourrait bien en faire et même où elle irait les porter.
Ses pas l'avaient alors menés jusqu'à la chambre prêtée à son cousin. Martyn lui avait demandé de réfléchir au plan qui se mettait en place dans sa tête. Il avait décidé de lui apporter son soutien, bien qu'il essaya souvent de la faire changer d'avis.
Sa réponse était demeurée la même : elle ne le pouvait pas tout simplement.

Après s'être assurée que personne ne l'avait suivie, ni ne l'avait vue dans cette aile de la forteresse, elle avait frappé doucement à la porte. Martyn n'avait pas tardé à lui ouvrir. Après un sourire timide, elle était entrée dans la chambre et avait posé le plateau sur le bureau de son grand cousin. Se saisissant d'une tasse, elle tendit l'autre à Martyn puis s'installa sur un des fauteuils, croisant les jambes avec délicatesse sous sa robe longue et grise.

- Je me suis dit que l'alcool ne nous aiderait pas à garder les idées claires, commença-t-elle doucement. J'ai réfléchi Martyn...beaucoup.

Elle but une petite gorgée du breuvage chaud, un lait infusé avec une touche de miel de sapin sans le quitter des yeux. Son regard fatigué semblait pourtant lucide et sûr de lui au moment où elle prononçait les mots :

- Je n'ai pas changé d'avis. Je quitterais Winterfell avec Cathan et emporterait mon frère avec moi. Il est temps de mettre un terme à tout cela. Puis-je toujours compter sur ton aide ?

Sa tête s'inclina légèrement sur le côté et ses lèvres s'étirèrent dans un sourire plein d'espoir.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Ashara's theme - Edric & Ashara lover's song - Brandon's Theme
"No matter where you are, or what you're doing or who you're with.
I will always, honestly, truly, completely love you..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   Jeu 5 Juil 2018 - 12:43

Les derniers jours n'avaient pas été fort reposants pour Martyn. Il avait à nouveau tenté de convaincre Jorah d'arrêter là ses préparatifs de guerre, mais il restait sourd à ses arguments. Le suzerain du Val avait laissé ses montagnes loin derrière lui, avait laissé Catelyn encore plus loin, afin de pouvoir tenter de raisonner ses cousins du Nord et d'éviter une guerre. Tout cela en vain. Et il était plus que probable qu'il doive rester dans le Nord encore un bon moment, entouré de potentiels ennemis. Les lords du Nord ne le connaissaient guère, il avait été leur commandant lors de la guerre quand ils avaient servis Maegor, mais depuis de l'eau avait coulé sous les ponts et il n'avait jamais été leur lord, juste le connétable des armées royales. Leur loyauté ne lui était nullement acquise. Et ce qu'il s'apprêtait à faire relevait de la trahison pure et simple. Il était loin d'etre à l'aise avec sa conscience. Le Nord et le Val avaient été alliés depuis des générations, et ce que lui et Ashara prévoyaient allait coûter cette paix centenaire. Il aurait voulu que Theon soit présent à Winterfell, afin de lui parler. Peut-être ce dernier se serait-il montré plus raisonnable que ses deux autres frères. Ou peut-être les Nordiens étaient-ils tous des têtes de bois et que seule la hache parviendrait à faire entrer quelque chose dans leur crâne...

Ashara débarqua à l'improviste dans la chambre qui lui avait été allouée, le réveillant alors qu'il venait à peine de s'endormir d'un sommeil agité. Au bout de quelque coups sur la porte, il finit par se lever et chercher ses vêtements à tâtons avant de s'habiller prestement, d'une tunique et de braies bleues. Redoutant une catastrophe, ou l'annonce du départ d'Ashara,il se dépêcha d'aller ouvrir. Heureusement, il ne s'agissait que de sa cousine, chargée d'un plateau. Martyn ne put s'empêcher de regarder dehors afin de vérifier que personne ne l'avait vue entrer avant de refermer la porte derrière elle. Il sortit allumer sa bougie à une torchère et la déposa sur son bureau à coté du plateau, avant d'aller tirer les rideaux épais de sa chambre. Il ne voulait pas que quelqu'un puisse regarder et voir deux silhouettes dans sa chambre, avec une lumière allumée... Cela fait, il revint au bureau et se saisit de la bougie dont il se servit pour en allumer d'autres, afin de leur donner un peu d'éclairage. Il la laissa prendre place sur un fauteuil, s'emparant d'un autre et le plaça pour lui faire face.

Il se saisit de la tasse et en huma les arômes, avant de la déposer sur l'accoudoir de son siège. Du lait chaud ! Voulait-elle l'endormir, alors qu'il venait à peine d'être réveillé ? Il soupira de lassitude, mais trouva un sourire pour Ashara. Elle avait l'air de ces fantômes dont sa mère disait qu'ils hantaient les terres au nord du Mur, avec aussi peu de substance que le vent, mais des yeux vous transperçant l'âme. Il était clair qu'elle ne dormait plus guère, ni ne prenait soin d'elle. Il vint à se demander si Cathan était dans le même état de négligence que sa mère. Si tel était le cas, la petite n'aurait pas la force de faire le voyage jusqu'à Port-Réal. Ashara avait un but fixé dans sa tête, une idée pour la tirer en avant ; Cathan était trop jeune pour qu'une idée suffise à la maintenir en vie et à surmonter les dangers du trajet. Elles seraient pourchassées comme des nuisibles, et si elles étaient capturées, au mieux, elles retrouveraient leur prison, au pire... Il préférait ne pas y penser. Et elle n'avait toujours pas changé d'avis, ni réalisé dans quel danger elle mettrait la petite...Il lui demanda d'une voix douce,      

« Cathan est endormie ? » Il attendit la réponse avant de continuer,
« Et j'ai réfléchi moi aussi. Pour ne pas changer d'opinion, non plus. Je crois toujours qu'emmener ton frère avec vous est une très mauvaise idée. Traverser le Nord  par les bois et les champs ne sera pas une promenade de santé, et si tu dois gérer à la fois un prisonnier et une enfant... Ton rythme va s'en trouver fort ralenti... » Elle devait savoir si à ses yeux la vie de sa fille valait plus ou mins que celles des soldats qui combattraient dans la guerre. Sachant que les soldats risquaient tout de même de devoir se battre, qu'elles arrivent mortes ou vivantes.

Il avait été chasser deux fois depuis leur première rencontre une semaine plus tôt, et il avait appris à apprécier le nez des limiers Nordiens. Les dames n'auraient pas une évasion facile. Il faudrait qu'il s'arrange pour que les bêtes soient de sortie au moment de la fuite d'Ashara, ainsi, ils auraient une plus grande distance à parcourir, et seraient fatigués de leur course de la journée au moment de se mettre à leur poursuite.

Il regarda Ashara dans les yeux, las suppliant du regard d'accepter enfin ses paroles, « Quel est ton but premier ? Échapper à ta vie ici et rejoindre ton époux pour lui présenter votre enfant, ou bien maintenir la paix ? Qu'est-ce qui a le plus de valeur à tes yeux ? » Elle devait se décider, car pour Martyn elles avaient très peu de chance de survie seules.

« Tu kidnappes Jorah pour arrêter une guerre. Mais quand tu seras partie avec lui, tu en déclencheras une autre. Pas entre la Couronne et le Nord, mais entre le Val et le Nord. Je peux t'envoyer au Val avec Cathan, en sécurité, et de là à Port-Réal sans que Jorah ne puisse me déclarer la guerre, car il sera trop occupé par celle qu'il veut déjà lancer ; mais si tu enlèves Jorah, Theon sera obligé de se venger. Les seigneurs du Nord l'exigerons. Et cela, sans que tu puisses être certaine qu'il ne continue pas sur la lancée indépendantiste de Jorah, tu me l'as dit toi-même. Tu risques la vie de ta fille pour un espoir. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ashara Stark
NORD
■ Localisation : Winterfell, Terre du Nord
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   Sam 7 Juil 2018 - 11:36

Les yeux clairs comme le givre d'Ashara rencontrèrent ceux, couleur de l'océan de Martyn.
Avec une impatience contenue, elle attendait sa réponse, espérant qu'elle serait positive. Elle doutait cependant, pour de multiples raisons. La première et pas la moindre, était qu'elle savait que Martyn s'était absenté, Mestre Howland lui avait révélé qu'il était parti rencontrer Theon.
La seconde s'exprimait à travers le comportement de Martyn. Il paraissait calme mais noyé sous la lassitude. Tous deux s'engageaient dans une impasse.

Ashara changea de position, appuyant son menton avec nonchalance dans la paume de sa main dont le coude tenait en équilibre sur l'accoudoir.
Elle n'était pas restée inactive durant l'absence de Martyn, un corbeau était parti pour Port-Réal contenant le message que lui seul pourrait comprendre, du moins, elle l'espérait. En dehors de cela, elle avait également peaufiné son plan et donné des directives à Gudbjoern au cas où, elle venait à disparaître avant le jour consacré.
Martyn lui demanda si Cathan dormait et Ashara eut un moment d'hésitation avant de répondre. Elle ne s'était pas attendu à ce qu'il lui parle de but en blanc de sa fille.

- Bien sûr, répondit-elle toutefois. Depuis longtemps.

Elle ne précisa pas en revanche, que Cathan dormait à poings fermés dans sa chambre à elle.
La prenait-il pour une mauvaise mère ? Malgré tout ce qu'elle fomentait dans l'ombre, elle n'avait eu de cesse de s'occuper de son enfant et surtout de la préparer. Elle avait choisi les bons mots, elle avait expliqué et si Cathan n'avait pas entendu toute la densité de la situation, au moins en avait-elle comprit l'important.
Comme elle s'y attendait, Martyn aussi campait sur ses positions, il argumenta même pour l'inciter à fléchir et à se ranger à son avis. Elle devait bien avouer que cela était fort tentant. La sécurité avait toujours eu cet attrait de promesse d'une vie paisible et sans accroc. En théorie bien sûr, car en pratique, il n'y avait nulle sécurité nulle part. Elle qui avait passé huit années enfermée à Winterfell le savait bien.
Ce que lui proposait Martyn sonnait comme un nouveau cycle : la sécurité en échange du sang d'autres.

Ashara soupira, déçue que Martyn ne puisse comprendre son point de vue. Elle savait pertinemment qu'il agissait dans leur intérêt à toutes les deux et une part d'elle-même lui en était même reconnaissante. Mais ce n'était pas juste, ni pour lui ni pour elles.
Elle secoua la tête à la négative et prit une nouvelle gorgée de lait chaud.

- Si tu me demandes ce qui a le plus de valeur à mes yeux de femme alors je te réponds sans hésiter : la vie de ma fille. Mais si tu me demandes ce qui a le plus de valeur à mes yeux de Stark, alors là encore, je te réponds sans hésiter : Winterfell et le Nord.

Après un nouveau soupir las, elle poursuivit :
- Aujourd'hui, je dois concilier les deux Martyn. Je suis consciente des risques que je prends, pour Cathan, pour toi, pour le Nord et le Val. Aujourd'hui, je ne kidnappe pas Jorah pour empêcher une Guerre, je kidnappe Jorah pour que le Nord puisse vivre au lieu de survivre. Je ne le décide pas de gaieté de coeur, je le décide car c'est mon devoir en tant que Stark et en tant que Lady de Winterfell. Je le décide parce que aujourd'hui, notre sœur se retrouve placée en otage à Port-Réal, par ton biais, je le décide parce que aujourd'hui, notre frère obéit aveuglément quand bien même il est contre les idées de notre Seigneur. Je le décide parce que personne ne veut justement prendre de décision !
Bon sang ! S'il faut faire des sacrifices, alors je préfère qu'ils soient fait sur ma personne que sur les têtes de mes gens !


Ses mains tremblaient sous la colère et l'exaspération. Elle reposa la tasse sur le bord du plateau de bois, puis mêla ses doigts les uns aux autres afin d'apaiser les tensions qui l'assaillaient. Le manque de sommeil se faisait sentir, l’anxiété et la peur qu'elle conservait depuis trop longtemps aussi.
- Je sais que tu as vu Theon mais j'ignore ce qu'il s'est dit entre vous.

Beaucoup de sujets avaient pu être abordés. Ashara avait besoin de savoir si elle devait s'inquiéter pour son plan, si Martyn avait avoué à son aîné ce qu'elle prévoyait, si le retour anticipé de Theon était lié à leur rencontre et si de ce fait, elle devait lancer le second plan qu'elle avait élaboré.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Ashara's theme - Edric & Ashara lover's song - Brandon's Theme
"No matter where you are, or what you're doing or who you're with.
I will always, honestly, truly, completely love you..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   Lun 9 Juil 2018 - 13:31

La question de Martyn concernant Cathan avait eu pour but de rappeler à cette mère que c'était la vie de sa fille qu'elle mettait en jeu... Mais cela ne semblait guère avoir d'influence sur elle. Etait-ce parce que la fille était une bâtarde et donc avait moins de valeur à ses yeux ? Ou bien était-ce un signe supplémentaire d'un début de folie, tout comme son apparence négligée et sa fatigue visible en étaient d'autres ? Ou bien n'était-ce là qu'une façade pour tromper la maisonnée, lui compris ?

Il se mit en colère lui aussi. Ses yeux flamboyaient d'une lueur froide. Ne comprenait-elle pas ?!

« Quand le corps sans vie de Cathan reposera à tes pieds, prise par un carreau d'arbalète Nordien ou par une chute de cheval dans votre fuite, penseras-tu donc toujours avoir fait le bon choix ? Continueras-tu vers la capitale, Jorah en croupe et Edric qui n'aura jamais connu sa fille ? Pourras-tu seulement le regarder en face ? Si tu fais cela, tu vivras pour le regretter, j'en suis convaincu. » Sa voix se fit plus douce et il soupira, prenant une gorgée de lait chaud pour se calmer. « Ashara. Je veux t'épargner ça. Je ne souhaite qu'une chose : éviter la guerre et faire en sorte que les Stark survivent à cette épreuve. S'il te plait, ne fais pas cela. Tu penses qu'enlever ton frère apportera la paix. Qu'ainsi tu épargneras votre peuple. Mais si tu te fais prendre, Jorah ou à défaut Theon sera obligé de te juger. Et quand les Baratheon l'apprendront, il n'y aura plus aucune paix possible, ce sera une guerre qui durera jusqu'à l'anéantissement complet de l'une de vos deux familles, si pas des deux. Ce n'est pas la façon d'agir. Robb vient de perdre ses héritiers. Edric le redevient donc. Tu es sa douce amie, tu as sa fille. Vous êtes autant l'avenir de l'Orage que celui du Nord. Votre union sera célébrée dès que tu atteindras Port-Réal, n'en doute pas, et Cathan pourrait même porter le nom de son père. Laisse-moi t'emmener à Port-Réal. Jorah n'aura d'autre choix que d'accepter ton départ. Il risque sa tête, et celle de ses vassaux, c'est vrai ; mais Theon pourra s'en sortir, lui. S'il ne fait pas l'idiot. Et Lyanna et leur enfant aussi. Cathan, toi et Feyja serez déjà en sécurité. Et vous pourrez influencer Robb afin qu'il se montre indulgent envers vos frères. Ton avis pèsera bien plus lourd que celui de Freyja dans la balance. Edric tient toujours à toi, sinon, Robb n'aurait pas mis comme condition ton union officielle à son frère. Il aurait bien plus de facilité de lui faire épouser une dame de l'Orage, ou encore du Bief, de l'Ouest... Le temps presse, la couronne rassemble ses troupes ; Robb veut la tête de Jorah, pour l'empoisonnement de Lady Rohanna, même si vous êtes innocents de ce crime. Et tant que tu es ici, cela non plus tu ne peux pas lui prouver... La voie des dames est celle de la paix, laisse donc la guerre aux hommes. » Il se mit à rire doucement, d'un rire un peu aigre, « Nous ne savons rien faire d'autre. »

Il soupira à nouveau, avant de lever les yeux sur elle. Elle était bien trop fatiguée pour entreprendre le genre d'escapade qu'elle planifiait. Elle n'en aurait pas la force. Cela éprouverait déjà n'importe quel soldat entraîné, que dire d'une dame ayant perdu la moitié de ses esprits et l'entièreté de son sommeil? Et si elle mourrait durant son entreprise, il en serait responsable. Vis à vis de Robb et vis à vis des Stark. Si elle refusait de voir raison, il serait obligé de l'aider. Afin qu'elle vive. Même si cela lui répugnait et l'emplissait d'angoisse.

« Oui, j'ai été à la rencontre de Theon. Parce qu'il le fallait. Pour pouvoir lui parler avant qu'il n'ait eu à nouveau Jorah face à lui. Parce que j'ai promis de faire de mon mieux pour vous sauver, toi et ta fille ; pour éviter une guerre. Parce que je sais que vous êtes innocents des crimes dont on vous accuse et que si Catelyn est accusée de trahison et enfermée, vous êtes encore libres, vous. » Une pensée vint l'assaillir, « Dis-moi, Theon et Etaine s'entendaient-ils bien ensemble ?  Ont-ils continué à correspondre après le départ de ma soeur de Winterfell? »  
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ashara Stark
NORD
■ Localisation : Winterfell, Terre du Nord
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   Mar 10 Juil 2018 - 9:17

Ashara avait bien remarqué la manière dont Martyn la regardait. Dans ses yeux aux couleurs de sa maison, elle reconnaissait l'inquiétude mais par delà, la déception puis la colère. Elle tressaillit légèrement lorsqu'il reprit la parole, les mots durs la frappèrent violemment et elle détourna le regard, affligée par l'image des propos que son esprit imaginait aisément, trop aisément.
Le corps sans vie de Cathan, combien de fois l'avait-elle vu à travers ses cauchemars endormis ou éveillés ? Le regard noir de Edric suite à son échec...elle savait que jamais il ne le lui pardonnerait.

Son cousin soupira avant de prendre une gorgée du breuvage, Ashara osa enfin le regarder. Après cet éclat, Martyn s'apaisait de lui-même. Lui aussi était écrasé par la tension qui régnait depuis son arrivée, lui aussi risquait gros, elle ne l'ignorait pas.
Tout dans son comportement lui prouvait qu'il cherchait à son tour des solutions pour le Nord et pour elles. Mais sa vision lui semblait flouée par son point de vue extérieur. Il n'était pas présent lors du Conseil mené par Jorah, il n'était pas là encore, lorsque Theon était parti recruter des soldats, il n'était pas là durant ces sept années où Ashara avait été enfermé dans cette prison dorée pour la punir du seul sentiment auquel elle s'était abandonné : l'amour.
Plongée dans ce mutisme si caractéristique lorsqu'elle observait, elle écouta les propos tenus par Martyn, toute sa bonne volonté et toutes les solutions qu'il avait envisagé. Jorah ne la laisserait pas partir. Il avait déjà refusé à Robb en personne, pourquoi se laisserait-il convaincre par Martyn désormais ? Parce qu'ils détenaient Freyja ? Ashara doutait très sincèrement que ce soit suffisant.
Quand à Edric...Elle savait bien qu'il l'aimait toujours mais où était-il passé durant ces années ? Pourquoi n'était-il jamais venu les chercher ?
Martyn le connaissait si mal...Évidemment que Edric ne lui pardonnerait pas s'il arrivait quoique ce fut à Cathan, au-delà de cela, il ne se le pardonnerait pas à lui-même et pour lui, ce serait pire que la mort. Pétris d'honneur, le chevalier devait fort mal dormir depuis sept années.
Elle aurait souhaité que Martyn ne prenne que Cathan et la ramène à Port-Réal...mais à cela Jorah n’accéderait jamais car il n'enverrait pas à la Couronne son dernier moyen de pression pour les Cerfs. S'il estimait justement que les Baratheon tenaient trop à la Snow et sa mère, alors il s'en servirait sans vergogne pour obtenir quelque chose en échange.

Le regard d'Ashara s'assombrit aux propose suivant. La voix des Dames est celle de la paix...il ne pouvait pas être sérieux n'est-ce pas ?? Était-ce la paix qu'avait apporté Rhaenys en quittant son époux et son pays ? Etait-ce la voix de la Paix que Catelyn avait choisi en décidant de ne pas ployer le genou ? Etait-ce encore pour la Paix que Etaine les avait tous vendus ?
Les hommes faisaient les Guerres semblait-il, mais les Dames pouvaient aisément en être les instigatrices pour des raisons plus ou moins obscures.
Alors oui, si Ashara se faisait prendre, la colère du Cerf serait violente et légitime. Mais si elle ne tentait rien, la Guerre s'abattrait tout de même sur son pays. Elle ne pouvait se résoudre à l'abandonner pour se mettre à l'abri.

Le regard vide, perdue dans ses pensées, elle croisa de nouveau les yeux de Martyn qui s'étaient fait plus doux. Ainsi, il avouait avoir rencontré Theon et l'espace d'un instant, Ashara en fut mortifiée. Lui avait-il expliqué ce qu'elle comptait faire ? Certainement pas, ou alors Theon serait déjà venu la voir.
Trahir Jorah...lui coûtait malgré tout ce qu'elle avait enduré, mais trahir Theon...cela lui semblait impossible.
Ses sourcils se froncèrent légèrement sous la question.

- Etaine et Theon étaient proches. C'est lui qui lui a appris le maniement des armes. J'ignore en revanche si après le départ de ta sœur ils ont continué à correspondre, je suppose que oui. Que lui as-tu dit ? Et plus important encore, qu'a-t-il répondu ?

Étrangement, la décision de Theon lui importait plus que tout le reste. Son mariage secret et sa grossesse non désirée avaient détruit leur lien ; depuis, Ashara n'avait eu de cesse d'essayer de se racheter à ses yeux de redevenir cette petite sœur qu'il aimait tant. Mais de cette sœur, il ne voyait plus que la souillure et cette responsabilité qu'il n'avouerait jamais. Elle le connaissait bien et savait qu'une part de lui-même ne pouvait s’empêcher de penser qu'il était un peu coupable puisqu'il était à l'origine de ces fiançailles. De cela elle pouvait peut-être tirer profit car Theon possédait encore cette vision d'elle, la jugeant inapte à bien des choses. Trop fragile, trop fantasque, trop douce et joyeuse. Incapable de faire le moindre mal. Comme elle avait changé alors et comme la solitude et le rejet des siens avaient éveillé en elle autre chose que ce à quoi il s'attendrait.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Ashara's theme - Edric & Ashara lover's song - Brandon's Theme
"No matter where you are, or what you're doing or who you're with.
I will always, honestly, truly, completely love you..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   Jeu 23 Aoû 2018 - 8:37

Ses mots n'avaient aucune influence sur elle. Il pouvait s'égosiller, rien n'y ferait. Il était las de cette situation, mais ne pouvait encore rentrer au Val. Pas tant qu'il n'avait pas vu ce qui se passerait à Winterfell une fois les dames en route.

Etaine et Theon ? Pourquoi les avait-il choisi par-dessus Jorah ? Parce qu'il savait que Robb ne le laisserait pas vivre, malgré ses belles paroles... Il avait eu un moment de faiblesse en voyant Ashara le premier soir, il avait crains pour sa vie et sa santé mentale. Aurait-il dû traiter Etaine différemment ? Il était trop tard pour le savoir. Sa lettre était-elle sincère, ou bien une simple manœuvre pour se permettre un retour éventuel dans le nid ? Quelle différence ?

Il revint au moment présent et arbora un sourire un brin amer, pour répondre à la question de sa cousine

« Je lui ai demandé son aval pour faire sortir les dames  Stark et leurs enfants et les emmener au Val... Il a été choqué par cette proposition... Il a ajouté qu'aucune dame de Winterfell ne s'abaisserait à fuir devant le danger, quel qu'il soit. » Martyn était heureux de s'en être sorti à si bon compte. Theon aurait pu se montrer beaucoup moins tolérant qu'il ne l'avait été. Même si désormais Theon devait s'attendre à quelque chose de sa part... heureusement, pas de celle d'Ashara. Il aurait tourner bride et rentrer au Val séance tenante... si la moitié de cette situation n'avait été de son fait.

Il n'ajouta pas combien cette situation l'irritait. Ashara devait s'en douter et si ce n'était pas le cas, il ne voulait pas ajouter à la tâche qu'elle s'était fixée. C'était peut-être le seul moyen de garder le Nord en paix avec lui-même... une autre solution aurait été d'éliminer Jorah, purement et simplement. Mais dès lors que le coupable serait identifié, aucun vassal ne lui ferait plus confiance pour gouverner, ce qui rendrait les efforts inutiles. Ashara avait trouvé une solution moins mauvaise, mais aussi fort périlleuse, pour elle-même et sa fille.

Quant au Val... Martyn devrait s'assurer qu'Elbert ou Roslinn ne feraient rien d'aussi stupide que de décider d'aller le secourir. Il prit une nouvelle gorgée de lait chaud, en en savourant la douceur. Theon lui avait dit à demi-mots qu'il ne l'empêcherait pas de comploter, qu'il le pardonnait, presque. Martyn avait honte de comploter dans l'ombre de ses cousins. Devait-il avouer à Ashara que son frère soutenait, sans pouvoir le faire, sa décision de s'enfuir... Mais Theon ignorait ce qu'Ashara comptait faire quant à Jorah. C'était peut-être mieux ainsi. Mais elle ne serait pas celle qui aurait à devoir faire face à Theon une fois les évadés partis... Comment pourrait-il le regarder en face ? Les yeux perdus dans la contemplation de son verre, il ajouta,

« Si vous étiez seules à partir, Theon vous soutiendrait, de manière tacite. Mais avec Jorah en croupe... Je ne sais quelle sera sa réaction. »

Theon lui avait promis une mort digne, s'ils devaient en arriver là... c'était plus que ce à quoi Martyn ne pouvait s'attendre, et sans doute trop promis de la part de Theon. Il regretterait ses mots, il en était certain. Mais le suzerain du Val lui en était reconnaissant.  Il releva la tête pour la regarder,

« Il est encore temps de changer d'avis, Ashara... »

Par les Dieux, il espérait qu'elle ne faillirait pas dans sa mission, mais il ne pouvait rien de plus pour elle si elle ne changeait pas d'avis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ashara Stark
NORD
■ Localisation : Winterfell, Terre du Nord
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   Jeu 23 Aoû 2018 - 9:43

Suspendue à ses lèvres, Ashara attendait avec une impatience et une crainte non dissimulées la réponse du Faucon. Ses yeux s'écarquillèrent lorsqu'il lui énonça enfin, ce qu'il en était de son entretien avec Theon. Les émotions s'entrechoquèrent en elle avec une violence due à la fatigue et à l'anxiété de ce qu'elle préparait.
Martyn ne l'avait pas trahie, il n'avait rien indiqué à son aîné sur ce qu'il savait de ses projets. Un intense soulagement se dégagea de ses épaules. Tant que Theon ne savait pas, elle conservait l'avantage aux côtés de la peur qui l'étreignait. Elle fut en revanche surprise que Martyn essaye de le convaincre de repartir avec les femmes et les enfants. La proposition était noble et Ashara ne douta pas une seule seconde que ce soit cette même noblesse qui avait poussé son frère à la clémence.
Le rire bien que amer du Faucon le lui confirma, comme si lui-même ne croyait pas en sa chance d'être encore en vie après avoir osé le proposer.
Ashara admira le courage dont son cousin avait fait preuve, un autre seigneur aurait pu le passer par le fil de l'épée pour avoir seulement énoncé l'idée.
Theon n'était pas ainsi, ni cruel. Il semblait être capable de voir le bon dans chacun, même dans le plus mauvais. A ses yeux de sœur, d'enfant et de femme, il lui semblait plus à même d'être le vrai suzerain, celui plus juste et plus aimé dont le Nord avait tant besoin.
Si seulement il pouvait lui-même s'en rendre compte…

Ashara sourit, fière de posséder un frère si lucide et si droit dans l'honneur du Nord. Évidemment qu'aucune femme ne fuirait son fief. Les Nordiens étaient le sang des Premiers Hommes, ils étaient la base de la défense après le mur, ils affrontaient sans compensation aucune, ce qui s'aventurait au-delà du mur pour le bien général de Westeros.
Avec le long été, seuls les Anciens Dieux savaient ce qui les attendrait désormais.
Comme ses consœurs, Ashara ne fuirait pas. Elle ferait ce que son coeur lui dictait de juste et de bon pour son pays et sa maison.
Cathan était peut-être une Snow, mais elle possédait le sang des Premiers Hommes et celui du Dragon. Elle non plus ne fuirait pas, elle embrasserait son destin qu'il passe par le sang ou par la douleur. Parce que c'était sa place, parce que c'était son rôle et qu'elle ne pouvait s'en défaire.

Son regard ne quittait pas Martyn et observait ses réactions. Celles qu'il affichait, mais aussi les moins visible. Elle sentait parfaitement l'agacement qui agitait ses veines, tout comme la frustration et elle se sentit réellement désolée pour lui. Il était venu jusqu'ici pour expier une faute, celle d'avoir livré Freyja. Et pour se rattraper, il tentait de sauver ce qu'il restait dans le Nord.
Peut-être que si les rôles avaient été inversé il y serait parvenu. Si Ashara avait été livrée aux Cerf et Freyja était bloquée ici, il aurait pu la convaincre. Sa sœur était si douce, si naïve...Combien de fois a louve rouge avait prié pour elle dans le but qu'elle demeure saine et sauve ?
Le fait que Edric soit celui qui lui ait fait faire la traversé l'encourageait en ce sens, mais il y avait tant de dangers, tant d'incertitudes qu'elle ne pouvait seulement se fier qu'à lui.

Par ses propos Martyn l'incitait à revenir sur sa décision, à voir une autre solution. Elle y avait déjà réfléchit, longuement, à travers plusieurs nuits et même plusieurs journées. Mentalement, elle avait tourné et retourné l’échiquier. Aucune solution n'était plus satisfaisante que celle-ci.
Theon les couvriraient si elle décidait de partir en douce, mais alors Martyn serait un traître officiel et à cela, Ashara ne pouvait s'y résoudre. Elle devait bien se l'avouer, les semaines passés ici en sa compagnie lui avait grandement apporté et elle appréciait sincèrement le Faucon. Aussi, elle souhaitait qu'il soit protégé également, elle voulait que les relations entre le Nord et le Val ne périssent pas.

- J'ai confiance en Theon, commença-t-elle en plantant son regard dans le sien. Il mettra le temps mais il finira par comprendre.

Comprendre que la solution envisagée par sa petite sœur était la plus intéressante pour le Nord et pour les Stark. La seule en réalité, capable d'éviter une Guerre dans un contexte particulièrement difficile pour les Nordiens. A peine sortis de la précédente Guerre, le peuple était affaibli. Les seigneurs pleuraient encore leurs morts pour certains, ils ne pouvait décemment pas retourner sur un le front. Sans compter que le long été leur enlevait le seul avantage qu'ils auraient pu posséder : la connaissance du terrain.
Avec la fonte des neiges, le visage du Nord avait changé. Dans certains secteurs, la nourriture manquait, dans d'autres certaines maladies, poussées par la chaleur s'étaient développées. Cette Guerre les achèverait.

Elle but une gorgée de lait chaud et sembla y trouver un quelconque réconfort. Son sourire s'élargit, assuré et bourré de certitudes.

- Theon est celui qu'il faut, il est celui qui convient pour le Nord. Mais il faudra l'aider à réparer ce que Jorah a défait. Il faudra l'aider Martyn...car il y aura beaucoup à faire. Pour Freyja et pour nos familles, le Val et le Nord devront s'entraider.

S'il voulait laver sa faute, voilà ce qu'elle lui demandait de faire : Épauler Theon pour reprendre les rennes.
Elle se leva et but son lait d'une traite, l'intimant d'un geste de la main à faire de même. Elle ramènerait le plateau aux cuisines afin que son cousin s'épargne cette peine.

- Il est évident qu'à partir de maintenant je ne viendrais plus te voir pour parler de mes projets. Tu en sais déjà trop et je crains que t'en dire plus ne te fasse dangereusement basculer dans la trahison.
Quand nous serons partis, Theon t'interrogera certainement.


Et si c'était le cas, alors que pourrait bien dire le Faucon ? Dans le pire des cas il pourrait avouer avoir été mis au courant de l'intention d'Ashara mais pourrait tout autant s'en défendre, convaincu que la louve rouge n'aurait jamais pu mettre ce plan à exécution. Theon le croirait, lui.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Ashara's theme - Edric & Ashara lover's song - Brandon's Theme
"No matter where you are, or what you're doing or who you're with.
I will always, honestly, truly, completely love you..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   Jeu 23 Aoû 2018 - 12:00

Il vida son verre, à la suite de l'exemple d'Ashara. Ils n'avaient que trop parlé, elle avait raison. Il était temps qu'elle s'éclipse.

Elle avait raison, il ne devait pas en savoir trop... juste assez pour tenter d'aider Theon à pardonner sa soeur... ce qui ne s'annonçait pas une mince affaire. Pas plus que de sortir de Winterfell une fois la louve rouge partie. Il hocha la tête.

« Si Theon ne m'interroge pas, c'est qu'il est idiot. » Surtout après que Martyn ait été le trouver seul à seul... « Et il est loin de l'être. » La question était de savoir comment allait se dérouler cette entrevue, dans une cellule ou bien ailleurs...

Aider Theon... Ashara s'imaginait-elle qu'il resterait libre et qu'on le laisserait faire à sa guise une fois qu'elle aurait quitté Winterfell ? Ou bien tentait-elle de se rassurer ? Il ne lui mettrait pas plus de poids sur les épaules.

« Je ferai ce qui doit être fait. » Traître, il l'était déjà de n'avoir pas averti Theon ou Jorah des plans d'Ashara. S'imaginait-elle que parce qu'il n'était pas Nordien il échapperait à la justice du suzerain local ? Il avait fauté vis-à-vis d'eux, et il était normal qu'il répare cette faute... ou qu'il paie pour elle. Il ne pourrait se regarder dans un miroir si ce n'était pas le cas. C'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles cacher quelque chose à Theon lui était si difficile. Il n'était pas fier de ce qu'il faisait, et s'était déjà jugé lui-même coupable. A ses propres yeux, il ne méritait aucune clémence.

« Si tu rencontres Roslinn ou Lorelei avant moi, salue-les de ma part et dis-leur que je pense à elles. Et méfie-toi d'Etaine, elle devrait se trouver à Port-Réal. Évite la si tu le peux. Elle est fausse et égoïste. » Elle avait trahi jusqu'à Catelyn, qui pourtant l'avait défendue et soutenue devant le Val entier.

Alors qu'Ashara remettait le plateau en ordre, il se leva et se dirigea vers le coffre contenant ses effets personnels. Il en sortit une bourse, qu'il soupesa avant de se diriger vers sa table de travail et de l'y déposer. Il sortit un parchemin et le nécessaire pour écrire. « Attends un instant... » Il trempa la plume dans l'encrier et se mit à écrire,

« Le porteur de ce billet est sous ma protection. Protégez-le, obéissez-lui et gardez le silence,

Martyn Arryn, Chevalier du Val, Suzerain du Val et de la Montagne, Seigneur des Eyrié, Défenseur du Val et Gouverneur de l'Est »
 

Il ajouta un cachet de cire sur lequel il imprima le dessin du Faucon et de la Lune, gravé sur la chevalière qu'il portait à son doigt.

Quand la cire eut durci, il se redressa et tendit la bourse de cuir léger et le billet à Ashara, « Cela pourrait t'être utile en chemin. » Il fallait juste qu'elle n'en abuse pas, mais il lui faisait confiance pour cela. Elle aurait de quoi payer un passeur si elle choisissait une autre voie que le bateau Valois, et autant de protection qu'il pouvait lui en offrir. « Les Dieux vous préservent. J'ai confiance en toi, cousine. S'il existe quelqu'un d'assez déterminé et d'assez fou pour parvenir jusqu'à Port-Réal malgré une guerre imminente, c'est bien toi. » Il lui sourit malicieusement pour ôter le piquant de ses mots. Il ds'approcha et déposa une main sur l'épaule d'Ashara. « A notre prochaine entrevue, j'espère que tu porteras le nom de ton promis. » S'ils se revoyaient un jour, ce dont Martyn doutait, même s'il ne le montrait pas. Ce n'était pas le moment de fourrer des doutes dans la caboche d'Ashara, puisqu'elle avait l'air décidée. Il ne pouvait la convaincre, alors, il l'aiderait. Combien de cette détermination était un masque pour lui et combien la vérité ? Allait-elle rentrer dans sa chambre et s'effondrer en larmes ? Mais elle semblait plus vivante en cet instant que quand il l'avait rencontrée quelques semaines plus tôt. Et cela, c'était déjà une petite victoire. « Vas, maintenant, tu es déjà restée trop longtemps ici. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Ashara Stark
NORD
■ Localisation : Winterfell, Terre du Nord
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   Jeu 23 Aoû 2018 - 22:48

Ashara regarda Martyn terminer son breuvage et reposer la tasse sur le plateau. Il voyait juste, Theon était loin d'être un idiot, mais Theon serait seul, Theon serait dans un premier temps bouleversé par la disparition de son frère, de sa sœur et de sa nièce. Theon ne comprendrait pas immédiatement ce qu'il se tramait. Il penserait peut-être à un enlèvement alors il viendrait voir Martyn qui serait dans l'incapacité de lui répondre.
Elle lui sourit avec tristesse, trop consciente de ce qu'elle faisait et de ce qui se jouerait cette nuit, car la louve n'attendrait pas comme elle le lui avait dit. La louve avait déjà tout préparé.
Pourtant, elle conserva le silence. Sage, elle acquiesçât aux propos et aux demandes de Martyn comme la douce et gentille jeune femme qu'on attendait, silencieuse dans sa cage.
Il y avait peu de chance qu'elle croise Roslinn ou Lorelei avant lui, mais elle ne voulut pas le contredire, pour ne pas lui faire de peine. En cette heure, le Faucon se nourrissait d'espoir pour les siens, convaincu qu'il n'y en avait plus pour lui.

Elle se contenta de le rassurer, non pas par les mots mais par l'attitude. Souriante toujours, son visage s'assombrit cependant à l'énonciation d'Etaine.
Il persistait à la considérer comme une traîtresse. Ashara avait encore trop de mal à y croire, sa très chère cousine n'avait pas pu autant se fourvoyer. Il y avait erreur, elle en était certaine et si elle arrivait à Port-Réal, elle s'en assurerait une fois que ces propres problèmes seraient réglés.
Mais là encore, elle ne voulut pas contrarier le Faucon et se tut, rongée par la culpabilité de ses actes. Elle voulait partir, quitter cette pièce sur le champ car bientôt, Martyn se rendrait compte des troubles de la vision, du manque d'équilibre que l'essence de Noxombre lui prodiguerait en endormant son corps, ralentissant son coeur par le même temps pour une nuit, voire deux. Elle n'avait intégré que trois gouttes dans le lait et le miel pour ne prendre aucun risque de le tuer et appréhendait désormais qu'il se rende compte de sa fourberie avant qu'elle ne soit partie. Lâche qu'elle était, elle ne souhaitait pas croiser son regard si pur lorsqu'il comprendrait.

Tandis qu'elle récupérait le plateau, Martyn la fit patienter et se dirigea vers un coffre. Le coeur de la louve bondit et son rythme s’accéléra. Avait-il remarqué quelque chose ?
Il revint, griffonna une note sur un parchemin qu'il scella et le lui tendit, accompagné d'une petite bourse pleine d'argent.
Pendant qu'il lui parlait, qu'il évoquait sa confiance en elle, elle ne pouvait quitter des yeux la bourse et le laisser-passer qu'il venait de lui offrir. Elle éviterait de s'en servir et le brûlerait afin que Martyn ne soit en rien impliqué.
Elle sentit les larmes monter, ses yeux la piquer et fit l'effort de retenir l'inspiration hachée qui glissait dans sa gorge.
Déterminée et folle avait-il dit ? Les mots avaient été plus que bien choisis. Il fallait être les deux pour entreprendre un tel voyage, mais elle s'y était résignée, elle n'avait plus le choix sauf celui de diminuer au possible l'implication de Martyn.

La main de son cousin sur son épaule la fit tressaillir et elle se refusa encore de relever le visage.
Sans rien savoir, il lui souhaitait le bonheur de la réussite mais aussi celui de l'amour alors que lui-même était condamné. Sa bonté d'âme fit voler en éclat le mur qu'elle s'était juré de ne pas franchir. Elle devait rester forte, impassible. Mais la tromperie était dure à assumer.
Alors tandis qu'il la congédiait, elle relava vers lui un visage sur lequel coulait des larmes. Son sourire n'était pas feint, au contraire, chaleureux et chargé de bienveillance, elle murmura :

- Merci pour tout cousin, j'espère que tu me pardonnera et que tu comprendra…

Comprendre, qu'il fallait qu'elle gagne du temps avant l'interrogatoire de Theon, qu'il fallait qu'elle protège Martyn en le trahissant pour que Theon ne soupçonne rien de ce que le faucon avait orchestré. S'il était suffisamment malin, il se servirait de cette opportunité pour sauver sa vie. Ce serait à lui de choisir entre dire la vérité ou bien quelques morceaux choisis. Au moins lui laissait-elle cette opportunité, c'était tout ce qu'elle pouvait lui donner.
Voyant l'incompréhension se peindre sur les traits de son visage à la mâchoire carrée, elle caressa sa joue, puis resserra la prise sur son plateau et quitta la pièce sans se retourner.




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Ashara's theme - Edric & Ashara lover's song - Brandon's Theme
"No matter where you are, or what you're doing or who you're with.
I will always, honestly, truly, completely love you..."
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une dernière volonté ? [Martyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une dernière volonté ? [Martyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» Aire d'entraînement de la Volonté
» La Dernière Maison Simple (carte)
» Test de volonté !
» E. Haki, Volonté du D. & Ponéglyphes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Nord :: Winterfell
-