Partagez | 
 

 A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Ven 6 Juil 2018 - 7:24

Martyn chevauchait en direction du soleil par ce début d'après-midi chaud et sec, bien trop chaud pour faire galoper son cheval tout du long jusqu'à sa destination. Un peu de trot, du pas soutenu pour la majeure partie du trajet, et un petit galop à l'occasion, pour avoir la sensation du vent dans ses cheveux pour se rafraîchir un peu...Si tant était que cela fut possible hors des murs épais d'un castel. Il regrettait les vents omniprésents des Eyriés qui apportaient une illusion de fraîcheur, à défaut de vrai froid. Les reverrait-il jamais ? Et Roslinn et sa fille ? Cela dépendait peut-être de cette discussion qu'il voulait obtenir.

Il arrêta sa monture alors qu'un nuage de poussière montait un peu plus loin devant lui, et le bruit de sabots se faisait entendre. Martyn fit descendre son cheval sur le bas-côté de la route royale et vérifia sa lame... S'il était à la recherche de Theon, et que c'était peut-être ce dernier qui arrivait du sud, il n'en restait pas moins que plusieurs soldats, opportunistes et autres mercenaires faisaient route vers Winterfell afin de se ranger du côté du seigneur du Nord pour la guerre à venir. Le suzerain du Val n'était accompagné que de son écuyer, Medwyn Corbray et de deux autres hommes d'armes, et voyageait léger, malgré des fontes chargées de victuailles issues du Val. Pas besoin d'épuiser les ressources d'une région qui serait bientôt allégée alors qu'il lui restait encore des provisions personnelles. Ses hommes l'imitèrent en se rangeant sur le côté. Il se trouvait dans un pays se préparant à la guerre, et il n'était pas chez lui, mieux valait rester prudent. Quelques idiots étaient sans doute incapables de reconnaitre le faucon azuré et les couleurs du Val qu'il portait sur lui. Une cape gris argenté recouvrait ses épaules, pour protéger ses vêtements de la poussière de la route.

Il devait atteindre Theon avant qu'Ashara ne décide qu'il était temps pour elle de partir avec Jorah dans ses malles. Il devait être certain que l'héritier du Nord ne choisirait pas la voie des armes, si Jorah venait à disparaître... Et il espérait aussi un peu d'aide pour faire évader Ashara et Cathan... tout en laissant Jorah préparer sa guerre perdue d'avance. Mais mieux valait ne pas parier là-dessus. Il trouverait sans doute un Theon aussi borné que ne l'étaient Jorah et Ashara... Mais il se devait d'essayer de le convaincre de se joindre à lui pour arrêter la folie de son frère.

Après quelques jours de recherche, il avait fini par apprendre où était Theon, il semblerait qu'il doive encore passer par le domaine Cerwyn avant de rentrer à Winterfell. C'était l'occasion ou jamais pour Martyn de lui parler en privé, sans les émotions et la passion abusive d'Ashara pour le perturber. Il se devait de rester calme et de peser ses décisions. Ashara allait déclencher une guerre entre les deux contrées alliées depuis des siècles, le tout en se mettant encore plus en danger elle-même ; il ne pouvait laisser faire cela. Il se souvenait de ses paroles, Theon est là sans y être. Il préfère s'absenter que d'assister à ça. Il soutient notre frère, sans pour autant être d'accord avec ses idées et il le suit parce qu'il est le second et qu'il n'ose pas entrer en conflit. Theon se sent coupable de beaucoup de choses, c'est sa façon de ne pas vivre dans le déni.  Son cousin était-il un pleutre, ou un homme avisé ? Il l'avait trop bien peu vu pour savoir se faire une opinion éclairée à ce sujet. Etaine appréciait Theon... Il n'aurait su dire si c'était une bonne chose ou une mauvaise. Au vu des récents développements, sans doute une mauvaise. Savait-il combien sa soeur était instable ? Avait-il eu vent de l'arrivée du Faucon dans le Nord et de la raison de sa visite ? Mieux valait penser qu'il le savait, et s'attendre à un accueil aussi glacial que les terres par-delà le Mur.

Mais même si Theon acceptait de l'aider, que pourrait-il faire ? Certains attendent que Stark tombe durant cette Guerre pour mieux prendre notre place. Je dois faire tout ce qui est en mon pouvoir pour l'éviter. Livrer Jorah à Port-Réal pourra l'éviter. Theon est bien plus tempéré et il est l'homme du peuple. Tout le monde le connaît à travers ses voyages, je suis convaincue que le peuple l'écoutera. Il sera affecté par ma trahison, qu'il la comprenne ou non et cela lui donnera d'autant plus de crédit aux yeux de nos vassaux. Ashara connaissait-elle son frère aussi bien qu'elle le pensait ? Qui étaient ces ennemis des Starks qui n'attendaient que leur chute ? Il le saurait sans doute rapidement. Il sortit un mouchoir de l'une de ses poches afin de s'éponger le front.

« Vous voyez quelque chose ? » Demanda-t-il à ses hommes. Si la vue des Faucons était vantée dans tout le Val, Martyn savait que ses yeux ne valaient pas mieux que ceux d'un autre... surtout quand ces autres se trouvaient être plus jeunes que lui. « Pas encore, my lord. » Martyn aurait voulu galoper au-devant du nuage, afin de savoir ce qu'il en était, mais c'était loin d'être raisonnable. La route royale n'offrait guère de protection contre le soleil dans cette partie du Nord. Des roches, et un peu d'herbe qui dépassait, voilà tout. Et l'herbe était brûlée par le soleil. Il n'attendait qu'une chose : retrouver l'ombre de Winterfell. Mais il y avait trop d'oreilles là-bas, et pas celles qu'il voulait avoir à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Sam 7 Juil 2018 - 7:57


 

 

Theon Stark chevauchait depuis le matin. A ses côtés, les trois-cents hommes qu'il ramenait depuis le Sud et qui feraient escale non loin du Castel Cerwyn, dernier point d'ancrage pour rallier des soldats à la Guerre de son frère, la Guerre d'Indépendance du Nord.
Le Ser était fatigué et à la fois exalté par sa mission de recrutement. Tout ce territoire, il le connaissait pour l'avoir déjà parcouru dans sa jeunesse. Tous ces gens, il les connaissait pour avoir combattu aux côtés de certains; aussi, il n'avait pas eu grand mal à constituer une petite armée, portée par des bras et des jambes valides.
On avait foi en lui, Theon Stark plus qu'en son aîné car si Jorah était bien le fils de son père, Theon était en plus le fils du peuple. Le jeune loup était audacieux mais pas fou. Il savait où était sa place et pour le moment, elle était au pied du trône de son aîné qui donnait les directives mais s'appuyait sur les aptitudes de son cadet.
Bien que Theon ne partagea pas les ambitions de son frère, il obéissait presque aveuglément. Presque, car il émettait des réserves, mais n'avait pas réussi à convaincre son aîné que tout ceci n'était que folie. Jorah était trop convaincu du bien fondé de son projet, Jorah était têtu, Jorah n'écoutait pas. Il n'en faisait qu'à sa tête et par son coeur meurtris, menait le Nord dans une Guerre qui leur coûterait beaucoup, peut-être tout. Theon le soutenait seulement, parce qu'il était un Stark et un Seigneur de Winterfell.

Chevauchant ainsi depuis plusieurs heures, son éclaireur arriva au galop en sens inverse de leur course.
- Ser ! Cria-t-il avant d'ajouter dès qu'il fut plus près. Plus au Nord, quatre hommes. De loin, j'ai reconnu les couleurs du Val.
- En es-tu certain ? Demanda Theon d'une voix forte qui couvrait l'écho des sabots tout autour, les sourcils froncés.
- Aussi certain que je m'appelle Gayan.

Le soleil les cuisait, le vent irritait leur peau et le nuage de poussière qui s'élevait tout autour d'eux depuis le début de la journée étouffait leur souffle. Theon marqua une pause, réfléchissait, le regard figé vers l'horizon. Finalement, il lança sa monture au galop et distança les autres après quelques foulées, seulement accompagné de son éclaireur. Mieux valait pour lui qu'il ne se soit pas trompé ou la sentence serait sévère.
Après une impétueuse course, ils arrivèrent devant les quatre homme, là où Theon reconnut Martyn.

- Hé cousin, je suis bien aise de te voir et tout aussi surpris.Quelles nouvelles me portes-tu ?
Lança-t-il sans sourire au gouverneur des Eyriés. Elles sont importantes semble-t-il, suffisamment pour que tu aies fait le déplacement. Accompagne-nous jusqu'à Castel Cerwyn, j'ai hâte d'entendre ton récit et surtout tes excuses, pour avoir livré ma sœur aux Baratheon.

Sur ses mots, il talonna son cheval, persuadé que le Faucon n'hésiterait pas à grimper sur sa monture pour le suivre afin d'argumenter pour son pardon qui pour l'instant échappait au Loup.

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Dim 8 Juil 2018 - 21:05

Après un peu d'attente, le nuage de poussière s'approcha, et Martyn distingua deux cavaliers approchant au galop. Quand ils furent assez près, il finit par reconnaître Theon Stark et un autre homme, un soldat d'après sa tenue. Voilà qui ne sentait pas bon pour une paix durable. Il espérait sans le croire que c'était là simplement un garde affecté à Winterfell. L'accueil qu'il reçut fut, comme il s'y était attendu, fort peu chaleureux. Il serra les dents et baissa le regard. Il le méritait. Il avait cru pouvoir faire confiance au Baratheon, et s'était trompé. Il avait cru pouvoir compter sur sa soeur, et il s'était trompé. Il n'avait pas réussi à faire changer Jorah d'avis. Pas plus qu'il n'était encore parvenu à dissuader Ashara de laisser son aîné en place et de partir avec sa fille pour le sud. Il releva les yeux pour lui parler,

« Cousin. Je pense que quand tu auras entendu ce que j'ai à dire, tu comprendras mon empressement. Ouvre donc la voie ! »

Pourquoi tous les Starks n'avaient-ils pu être présents ensemble dans la même pièce au moment où il avait fait le récit des événements de Port-Réal ? Cela lui aurait évité d'avoir à se justifier plusieurs fois... Bien qu'il comprit pleinement leur colère et qu'il jugeait qu'ils y avaient pleinement droit.

Il se remit en selle, et d'un coup de talon lança sa monture à la suite du Stark en silence. Il devrait prendre la Route Royale et descendre jusqu'au Val, pendant qu'il en avait encore la chance. C'était la chose la plus raisonnable à faire. Laisser les Stark se faire anéantir par l'armée royale et par Ashara... Il avait trois choix : rentrer chez lui, sachant ce qu'il laissait derrière lui ; aider Ashara dans son plan d'évasion et d'enlèvement... ou prévenir Theon et lui conter ce qu'il savait... et laisser le destin jouer son rôle.

Il ne pouvait faire marche arrière sans tenter de sauver un maximum de Stark possible. Robb réclamait leur sang et seule Ashara serait épargnée, si elle survivait jusque-là, ce qui était loin d'être certain. Sa cousine semblait de plus en plus fatiguée, ne prenant pas soin d'elle... Sélène, sa mère et la tante d'Ashara avait elle aussi souffert d'une maladie qui lui produisait parfois des sautes d'humeur, sa cousine était-elle en train de développer des symptômes similaires ? Il s'inquiétait pour elle, mais non moins pour Jorah, qui avait été son compagnon d'armes, aussi proche qu'un frère ou presque, du moins se l'imaginait-il.

Lors de ses soirées à Winterfell, il s'était pris à se demander pourquoi Etaine l'avait trahi. Y avait-il eu quelque chose dans cet endroit, une personne qui l'avait influencée en ce sens, qui l'aurait poussée à trahir son frère ? Ashara était en train de faire de même pour son aîné... Toutes deux mères de bâtards, toutes deux enfermées, toutes deux pensant aider leur pays... Quelles leçons y avait-il à tirer de tout cela ? Il aurait pu mettre jorah en garde, ais il doutait d'être écouté. Il s'était égiosillé à tenter de le convaincre de renoncer à ses ambitions... ou plutôt, à sa vengeance, et tout cela sans résultat. Tout ce qu'il lui dirait à présent tomberait dans l'oreille d'un sourd. Restait Theon. Le favori d'Ashara, si sa mémoire lui servait. Celui qui avait voyagé. Celui qui savait sans doute le mieux ce qui attendait le Nord, mais qui ne pouvait faire autrement qu'obéir à son frère... Pourquoi ce frère-là décidait-il d'être loyal alors que ses soeurs à lui ne lui avaient été d'aucun secours ?

Il attendit d'être seul avec Theon et à l'abri du soleil et des oreilles indiscrètes pour s'adresser à son cousin en toute sincérité,

« Je suis sincèrement désolé pour Freyja. Je n'ai aucune excuse. Mais ce qu'il s'est passé à Port-Réal... Cela a changé beaucoup de choses. Je ne sais ce que l'on t'a dit, ou ce que tu as entendu, mais voici ce qu'il s'est passé : Jaehaerys a épousé Rhaenys devant tous, et une triste cérémonie que ce fut. Après cette union, a eu lieu le couronnement, et la cérémonie de prestation d'allégeance. L'épouse de Robb Baratheon, la Main du roi, s'est sentie mal au début de l'événement, et a perdu ses enfants pratiquement sous nos yeux à tous. Je me suis reculé afin de laisser place aux gardes et autres mestres s'approcher, et j'ai attiré Roslinn à l'écart afin de lui éviter cette vision d'horreur. Catelyn nous a rejoint peu après, son époux à son côté et Etaine de même. Catelyn m'a supplié de ne pas prêter allégeance, mais je ne l'ai pas écoutée. Cela aurait signifié notre mort à tous. J'ai obtenu une entrevue avec le Baratheon afin d'éviter une guerre avec le Nord. J'ai demandé à ce qu'un Arryn vous soit envoyé pour tenter de raisonner Jorah, j'ai demandé à ce que les armées du Val restent dans le Val si conflit il devait y avoir. J'ai obtenu ces deux choses. Ce à quoi je ne m'attendait pas fut que le lendemain toute ma famille soit mise sous bonne garde en attendant le bon vouloir du Maître des Chuchoteurs de Sa Majesté et celui de la Main.

Il a accusé Catelyn de trahison, car le Tyvaros avait entendu sa tentative pour me dissuader de prêter allégeance, et ils ont déclaré que le poison provenait du Nord, un poison rare et pernicieux, envoyé par les Stark afin de perturber le règne du Roi, selon le mestre qui s'est occupé de lady Rohanna... et bien sûr nous étions complices et suspects, peut-être même ceux qui avaient apporté le poison jusqu'à Port-Réal.

J'ai tenté de les convaincre du contraire, et j'aurais peut-être pu y parvenir si Etaine ne s'en était pas mêlée, affirmant qu'elle vous pensait capables d'un tel acte ! Ensuite, le Seigneur Main a déclaré que Ctaelyn resterait en isolement jusqu'à son jugement et que Freyja devrait leur être remise, afin de s'assurer de notre – et de votre- coopération. J'avais espéré que ce soit Etaine qui vienne vous rencontrer, afin de tenter de dissuader Jorah de sa voie, mais elle m'a trahi, elle nous a tous trahis, y compris Catelyn, qui l'avait pourtant défendue à maintes reprises lors de certaines de nos querelles. Etaine est restée à Port-Réal pour collaborer avec la couronne, mais je doute que cela signifie quoi que ce soit de bon, pour nous, comme pour vous. J'ai quitté l'endroit avec Roslinn et nous sommes rentrés aux Eyrié. De là, j'ai fait au plus vite pour vous rejoindre. Mais il semblerait, en vain.      

Voilà ce qui s'est passé à Port-Réal, et la raison du départ de Freyja des Eyrié. J'ai failli à la protéger, et je le regrette, sincèrement. »


Il reprit son souffle, et attendit la réaction de Theon. Il n'avait rien dit de la situation précaire du Val et des nobles qui s'étaient rangés aux côtés d'Etaine. Theon comprendrait-il ou bien se rangerait-il du côté de sa cousine ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Mer 11 Juil 2018 - 20:37


 

 

Sans surprise, Martyn lança sa monture après lui. Theon avait hâte d'entendre la versions de son cousin et encore plus, d'apprendre les raisons de sa présence ici. Était-ce vraiment le fruit du hasard de le trouver en chemin ? Après une franche galopade qui échauffa les chevaux, Theon bifurqua dans un petit chemin qui descendait jusqu'à un ruisseau. Ce dernier traçait son lit jusqu'à Castel Cerwyn. A l'ombre d'un bosquet, il autorisa son cheval à boire, et invita les autres hommes à faire de même. Après cela, il renvoya Gayan qui non seulement devait regagner le groupe mais qui n'avait pas à écouter ce qu'il se dirait présentement.
Dès qu'ils furent enfin seuls après que le Seigneur du Val eut congédié ses hommes, Martyn se lança dans un impressionnant monologue décrivant les événements récents. Theon l'observait d'un œil scrutateur, guettant le moindre frémissement inquiet d'un mensonge non assumé.
Intérieurement, le jeune Loup analysait les propos tenus par son cousin, recoupait les informations qu'il possédait avec les nouvelles qu'il apprenait. La chaleur l'étouffait, à moins que ce ne fussent certaines affirmations énoncées par le Faucon.

Le silence s'imposa entre eux lorsque Martyn eut achevé son récit. Theon le regardait toujours, puis se frotta le menton entre deux doigts l'air passablement ennuyé.

- Tu dis que tu regrettes et que tu n'as aucune excuse concernant Freyja, mais n'est-ce pas toi qui l'a livrée de plein gré ? Ta pupille que nous avions placé dans ta maisonnée avec la même confiance que vous aviez placé en nous pour Etaine par le passé? Je serais curieux de savoir comment tu aurais réagi si les rôles avaient été inversé…

Et si les Stark avaient livré Etaine à un quelconque ennemi, sous couvert de jolies paroles pour éviter d'avoir à se discréditer? Les excuses auraient-elles compté ?
Son regard se fit plus dur et plus inquisiteur encore.
- Mais laissons Jorah décider de ce qu'il convient de faire. Aujourd'hui, nos ennemis possèdent notre sœur, espérons qu'ils n'aient pas à s'en servir contre nous et qu'elle demeure saine et sauve.

Bien que le ton soit réprobateur, Theon ne l'accusait pas directement d'en être la cause. Il faisait simplement état d'un fait supplémentaire à prendre en compte pour la Guerre à venir.

- Alors dis-moi, reprit-il. J'entends bien ton discours, mais il ne justifie en rien ta présence ici en ce jour. Pourquoi es-tu là, car c'est bien moi que tu cherchais n'est-ce pas ? Et je doute que tu sois venu me demander miséricorde vis à vis du jugement que rendra Jorah, tu portes trop d'honneur en toi pour t’abaisser à venir mendier ma clémence.

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Lun 16 Juil 2018 - 8:21

Theon avait raison dans ce qu'il disait, et Martyn ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable pour ce qui était arrivé, car cela, c'était bel et bien sa faute. S'il avait pu prédire la tournure que prendrait le mariage et le couronnement, jamais il n'aurait été discuter ainsi avec la Main, et il aurait réfléchi à deux fois avant d'aller prêter allégeance. Etaine aurait obtenu le Val des mains du Roi et lui serait devenu un rebelle, ... Mais peut-être ne serait-il pas dans une aussi mauvaise position qu'en ce jour ? Cela, il ne le saurait jamais. Etaine était la source de tous ses problèmes, et cela ne changeait guère dans son esprit, malgré ses lettres d'excuses prétendument sincères. Une chose était certaine : il ne lui ferait plus confiance.

Il était coupable d'avoir donné Freyja à la couronne, même s'il avait fait cela avec l'espoir de garder tous les Stark en vie, il leur avait nui et avait rompu la confiance que le Nord avait en lui. Et il s'apprêtait à leur nuire à nouveau. Heureusement pour Martyn, Theon passa rapidement à la raison de sa présence hors des murs de Winterfell.

« Je suis venu te demander de l'aide. Tu le sais sans doute aussi bien que moi, vous ne pouvez gagner cette guerre. Aide-moi à convaincre Jorah de renoncer à ses envies d'indépendance. Tant que la première flèche n'a pas encore quitté l'arc, il y a espoir que cela soit possible. Mais ce ne sera bientôt plus le cas. Quelqu'un veut que la couronne combatte le Nord, afin d'en tirer avantage. Je sais que vous n'avez pas envoyé de poison à Port-Réal. Quelqu'un veut vous nuire, ou vous utiliser comme diversion et vous en paierez le prix. Ne le laissez pas gagner.

Le mariage royal est un affront, c'est vrai. Je ne sais comment j'aurais réagi si j'avais été à la place de Jorah. Sans doute tout aussi mal. »
Mais sa position extérieure à ce conflit lui permettait d'avoir une meilleure vue sur ce qu'il y avait à faire.

Certaines batailles se devaient d'être livrées, même si on savait sa cause perdue. Mais celle-ci n'en faisait pas partie. « Mais je doute que la couronne laisse un jour son indépendance au Nord. » Ils semblaient avoir déjà bien assez de difficultés avec Dorne et les Iles de Fer pour autoriser un de leurs vassaux à se rebeller. S'ils laissaient Jorah faire, il n'y aurait bientôt plus de royaume unifié, mais un retour à plusieurs états indépendants. Il regarda Theon droit dans les yeux, « Cette guerre signifiera la fin des Stark. Vous n'êtes pas les ennemis de la Couronne. Pas si vous ne le désirez pas. Vos ennemis sont ceux qui voudraient vous faire porter le chapeau pour l'empoisonnement d'une innocente, ceux qui voudraient que vous meniez vos hommes à la guerre. C'est eux qu'il faudrait combattre. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Hier à 14:05


 

 

La mine de Martyn sembla s'assombrir légèrement. Theon fronça les sourcils et observa son cousin tandis que celui-ci donnait enfin les explications tant attendues. Si le Stark fut surpris par la première phrase prononcée, il n'en montra rien, gardant sa mine impassible d'homme du Nord. Malgré la gravité de la situation actuelle aussi bien familiale que politique, Theon conservait cette attitude de parfait contrôle de la situation, il demeurait calme et serein.
La suite des propos du Faucon ne lui plurent guère bien qu'une partie soit relativement juste. Et lorsque Martyn eut fini de dévoiler ses pensées, Theon rit nerveusement avant de répondre de sa voix rauque et profonde :
- Ainsi tu viens me demander mon aide pour sauver et préserver ma propre famille ?

Martyn se sentait-il si coupable qu'il souhaitait tant que ça aider le Nord ? Ou bien était-ce son affection ou son devoir envers les Stark qui parlait ?
Theon croisa les bras sur sa poitrine et si son sourire demeura inscrit sur ses lèvres, son regard en revanche s'assombrit sensiblement.
- Jorah a pris sa décision, il n'entend rien d'autre que la voix de sa propre conscience. Comme tu peux t'en douter, je n'ai pas d'autre choix que de le soutenir dans ses projets...

Même si ses projets ne correspondaient pas aux siens.
Après une courte pause, il reprit un peu plus vif :
- Quelqu'un..quelqu'un ? Tu me parles d’ennemis sans jamais en citer un seul. Pourquoi tant de mystère ? Qui sont-ils ? Les Cerfs ?

Ses poings se serrèrent sous l'effet d'une colère qu'il maîtrisait toujours, mais pour combien de temps ? Sans vraiment savoir pourquoi, il avait pensé à Edric Baratheon lorsque Martyn avait évoqué l'arc. Se pouvait-il que cette famille se soit sentie si lésée par l'union avortée de sa soeur et du premier archer de l'orage pour venir leur chercher noise ? Il en doutait fortement mais ne serait-ce pas pratique pour le seigneur main d'utiliser le pouvoir octroyé par la Couronne pour régler ses propres comptes ? L'empoisonnement de son épouse n'était-elle pas une mise en garde contre ses agissements ? A moins qu'il ne s'agisse réellement d'un coup monté pour faire tomber le Nord...

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Inscription 71 - A la recherche de Peach
» Le tigre de Tasmanie a-t-il oui ou non disparu...
» LE DERNIER LOUP
» La Meute
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Nord
-