Partagez | 
 

 A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Ven 6 Juil - 7:24

Martyn chevauchait en direction du soleil par ce début d'après-midi chaud et sec, bien trop chaud pour faire galoper son cheval tout du long jusqu'à sa destination. Un peu de trot, du pas soutenu pour la majeure partie du trajet, et un petit galop à l'occasion, pour avoir la sensation du vent dans ses cheveux pour se rafraîchir un peu...Si tant était que cela fut possible hors des murs épais d'un castel. Il regrettait les vents omniprésents des Eyriés qui apportaient une illusion de fraîcheur, à défaut de vrai froid. Les reverrait-il jamais ? Et Roslinn et sa fille ? Cela dépendait peut-être de cette discussion qu'il voulait obtenir.

Il arrêta sa monture alors qu'un nuage de poussière montait un peu plus loin devant lui, et le bruit de sabots se faisait entendre. Martyn fit descendre son cheval sur le bas-côté de la route royale et vérifia sa lame... S'il était à la recherche de Theon, et que c'était peut-être ce dernier qui arrivait du sud, il n'en restait pas moins que plusieurs soldats, opportunistes et autres mercenaires faisaient route vers Winterfell afin de se ranger du côté du seigneur du Nord pour la guerre à venir. Le suzerain du Val n'était accompagné que de son écuyer, Medwyn Corbray et de deux autres hommes d'armes, et voyageait léger, malgré des fontes chargées de victuailles issues du Val. Pas besoin d'épuiser les ressources d'une région qui serait bientôt allégée alors qu'il lui restait encore des provisions personnelles. Ses hommes l'imitèrent en se rangeant sur le côté. Il se trouvait dans un pays se préparant à la guerre, et il n'était pas chez lui, mieux valait rester prudent. Quelques idiots étaient sans doute incapables de reconnaitre le faucon azuré et les couleurs du Val qu'il portait sur lui. Une cape gris argenté recouvrait ses épaules, pour protéger ses vêtements de la poussière de la route.

Il devait atteindre Theon avant qu'Ashara ne décide qu'il était temps pour elle de partir avec Jorah dans ses malles. Il devait être certain que l'héritier du Nord ne choisirait pas la voie des armes, si Jorah venait à disparaître... Et il espérait aussi un peu d'aide pour faire évader Ashara et Cathan... tout en laissant Jorah préparer sa guerre perdue d'avance. Mais mieux valait ne pas parier là-dessus. Il trouverait sans doute un Theon aussi borné que ne l'étaient Jorah et Ashara... Mais il se devait d'essayer de le convaincre de se joindre à lui pour arrêter la folie de son frère.

Après quelques jours de recherche, il avait fini par apprendre où était Theon, il semblerait qu'il doive encore passer par le domaine Cerwyn avant de rentrer à Winterfell. C'était l'occasion ou jamais pour Martyn de lui parler en privé, sans les émotions et la passion abusive d'Ashara pour le perturber. Il se devait de rester calme et de peser ses décisions. Ashara allait déclencher une guerre entre les deux contrées alliées depuis des siècles, le tout en se mettant encore plus en danger elle-même ; il ne pouvait laisser faire cela. Il se souvenait de ses paroles, Theon est là sans y être. Il préfère s'absenter que d'assister à ça. Il soutient notre frère, sans pour autant être d'accord avec ses idées et il le suit parce qu'il est le second et qu'il n'ose pas entrer en conflit. Theon se sent coupable de beaucoup de choses, c'est sa façon de ne pas vivre dans le déni.  Son cousin était-il un pleutre, ou un homme avisé ? Il l'avait trop bien peu vu pour savoir se faire une opinion éclairée à ce sujet. Etaine appréciait Theon... Il n'aurait su dire si c'était une bonne chose ou une mauvaise. Au vu des récents développements, sans doute une mauvaise. Savait-il combien sa soeur était instable ? Avait-il eu vent de l'arrivée du Faucon dans le Nord et de la raison de sa visite ? Mieux valait penser qu'il le savait, et s'attendre à un accueil aussi glacial que les terres par-delà le Mur.

Mais même si Theon acceptait de l'aider, que pourrait-il faire ? Certains attendent que Stark tombe durant cette Guerre pour mieux prendre notre place. Je dois faire tout ce qui est en mon pouvoir pour l'éviter. Livrer Jorah à Port-Réal pourra l'éviter. Theon est bien plus tempéré et il est l'homme du peuple. Tout le monde le connaît à travers ses voyages, je suis convaincue que le peuple l'écoutera. Il sera affecté par ma trahison, qu'il la comprenne ou non et cela lui donnera d'autant plus de crédit aux yeux de nos vassaux. Ashara connaissait-elle son frère aussi bien qu'elle le pensait ? Qui étaient ces ennemis des Starks qui n'attendaient que leur chute ? Il le saurait sans doute rapidement. Il sortit un mouchoir de l'une de ses poches afin de s'éponger le front.

« Vous voyez quelque chose ? » Demanda-t-il à ses hommes. Si la vue des Faucons était vantée dans tout le Val, Martyn savait que ses yeux ne valaient pas mieux que ceux d'un autre... surtout quand ces autres se trouvaient être plus jeunes que lui. « Pas encore, my lord. » Martyn aurait voulu galoper au-devant du nuage, afin de savoir ce qu'il en était, mais c'était loin d'être raisonnable. La route royale n'offrait guère de protection contre le soleil dans cette partie du Nord. Des roches, et un peu d'herbe qui dépassait, voilà tout. Et l'herbe était brûlée par le soleil. Il n'attendait qu'une chose : retrouver l'ombre de Winterfell. Mais il y avait trop d'oreilles là-bas, et pas celles qu'il voulait avoir à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Sam 7 Juil - 7:57


 

 

Theon Stark chevauchait depuis le matin. A ses côtés, les trois-cents hommes qu'il ramenait depuis le Sud et qui feraient escale non loin du Castel Cerwyn, dernier point d'ancrage pour rallier des soldats à la Guerre de son frère, la Guerre d'Indépendance du Nord.
Le Ser était fatigué et à la fois exalté par sa mission de recrutement. Tout ce territoire, il le connaissait pour l'avoir déjà parcouru dans sa jeunesse. Tous ces gens, il les connaissait pour avoir combattu aux côtés de certains; aussi, il n'avait pas eu grand mal à constituer une petite armée, portée par des bras et des jambes valides.
On avait foi en lui, Theon Stark plus qu'en son aîné car si Jorah était bien le fils de son père, Theon était en plus le fils du peuple. Le jeune loup était audacieux mais pas fou. Il savait où était sa place et pour le moment, elle était au pied du trône de son aîné qui donnait les directives mais s'appuyait sur les aptitudes de son cadet.
Bien que Theon ne partagea pas les ambitions de son frère, il obéissait presque aveuglément. Presque, car il émettait des réserves, mais n'avait pas réussi à convaincre son aîné que tout ceci n'était que folie. Jorah était trop convaincu du bien fondé de son projet, Jorah était têtu, Jorah n'écoutait pas. Il n'en faisait qu'à sa tête et par son coeur meurtris, menait le Nord dans une Guerre qui leur coûterait beaucoup, peut-être tout. Theon le soutenait seulement, parce qu'il était un Stark et un Seigneur de Winterfell.

Chevauchant ainsi depuis plusieurs heures, son éclaireur arriva au galop en sens inverse de leur course.
- Ser ! Cria-t-il avant d'ajouter dès qu'il fut plus près. Plus au Nord, quatre hommes. De loin, j'ai reconnu les couleurs du Val.
- En es-tu certain ? Demanda Theon d'une voix forte qui couvrait l'écho des sabots tout autour, les sourcils froncés.
- Aussi certain que je m'appelle Gayan.

Le soleil les cuisait, le vent irritait leur peau et le nuage de poussière qui s'élevait tout autour d'eux depuis le début de la journée étouffait leur souffle. Theon marqua une pause, réfléchissait, le regard figé vers l'horizon. Finalement, il lança sa monture au galop et distança les autres après quelques foulées, seulement accompagné de son éclaireur. Mieux valait pour lui qu'il ne se soit pas trompé ou la sentence serait sévère.
Après une impétueuse course, ils arrivèrent devant les quatre homme, là où Theon reconnut Martyn.

- Hé cousin, je suis bien aise de te voir et tout aussi surpris.Quelles nouvelles me portes-tu ?
Lança-t-il sans sourire au gouverneur des Eyriés. Elles sont importantes semble-t-il, suffisamment pour que tu aies fait le déplacement. Accompagne-nous jusqu'à Castel Cerwyn, j'ai hâte d'entendre ton récit et surtout tes excuses, pour avoir livré ma sœur aux Baratheon.

Sur ses mots, il talonna son cheval, persuadé que le Faucon n'hésiterait pas à grimper sur sa monture pour le suivre afin d'argumenter pour son pardon qui pour l'instant échappait au Loup.

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Dim 8 Juil - 21:05

Après un peu d'attente, le nuage de poussière s'approcha, et Martyn distingua deux cavaliers approchant au galop. Quand ils furent assez près, il finit par reconnaître Theon Stark et un autre homme, un soldat d'après sa tenue. Voilà qui ne sentait pas bon pour une paix durable. Il espérait sans le croire que c'était là simplement un garde affecté à Winterfell. L'accueil qu'il reçut fut, comme il s'y était attendu, fort peu chaleureux. Il serra les dents et baissa le regard. Il le méritait. Il avait cru pouvoir faire confiance au Baratheon, et s'était trompé. Il avait cru pouvoir compter sur sa soeur, et il s'était trompé. Il n'avait pas réussi à faire changer Jorah d'avis. Pas plus qu'il n'était encore parvenu à dissuader Ashara de laisser son aîné en place et de partir avec sa fille pour le sud. Il releva les yeux pour lui parler,

« Cousin. Je pense que quand tu auras entendu ce que j'ai à dire, tu comprendras mon empressement. Ouvre donc la voie ! »

Pourquoi tous les Starks n'avaient-ils pu être présents ensemble dans la même pièce au moment où il avait fait le récit des événements de Port-Réal ? Cela lui aurait évité d'avoir à se justifier plusieurs fois... Bien qu'il comprit pleinement leur colère et qu'il jugeait qu'ils y avaient pleinement droit.

Il se remit en selle, et d'un coup de talon lança sa monture à la suite du Stark en silence. Il devrait prendre la Route Royale et descendre jusqu'au Val, pendant qu'il en avait encore la chance. C'était la chose la plus raisonnable à faire. Laisser les Stark se faire anéantir par l'armée royale et par Ashara... Il avait trois choix : rentrer chez lui, sachant ce qu'il laissait derrière lui ; aider Ashara dans son plan d'évasion et d'enlèvement... ou prévenir Theon et lui conter ce qu'il savait... et laisser le destin jouer son rôle.

Il ne pouvait faire marche arrière sans tenter de sauver un maximum de Stark possible. Robb réclamait leur sang et seule Ashara serait épargnée, si elle survivait jusque-là, ce qui était loin d'être certain. Sa cousine semblait de plus en plus fatiguée, ne prenant pas soin d'elle... Sélène, sa mère et la tante d'Ashara avait elle aussi souffert d'une maladie qui lui produisait parfois des sautes d'humeur, sa cousine était-elle en train de développer des symptômes similaires ? Il s'inquiétait pour elle, mais non moins pour Jorah, qui avait été son compagnon d'armes, aussi proche qu'un frère ou presque, du moins se l'imaginait-il.

Lors de ses soirées à Winterfell, il s'était pris à se demander pourquoi Etaine l'avait trahi. Y avait-il eu quelque chose dans cet endroit, une personne qui l'avait influencée en ce sens, qui l'aurait poussée à trahir son frère ? Ashara était en train de faire de même pour son aîné... Toutes deux mères de bâtards, toutes deux enfermées, toutes deux pensant aider leur pays... Quelles leçons y avait-il à tirer de tout cela ? Il aurait pu mettre jorah en garde, ais il doutait d'être écouté. Il s'était égiosillé à tenter de le convaincre de renoncer à ses ambitions... ou plutôt, à sa vengeance, et tout cela sans résultat. Tout ce qu'il lui dirait à présent tomberait dans l'oreille d'un sourd. Restait Theon. Le favori d'Ashara, si sa mémoire lui servait. Celui qui avait voyagé. Celui qui savait sans doute le mieux ce qui attendait le Nord, mais qui ne pouvait faire autrement qu'obéir à son frère... Pourquoi ce frère-là décidait-il d'être loyal alors que ses soeurs à lui ne lui avaient été d'aucun secours ?

Il attendit d'être seul avec Theon et à l'abri du soleil et des oreilles indiscrètes pour s'adresser à son cousin en toute sincérité,

« Je suis sincèrement désolé pour Freyja. Je n'ai aucune excuse. Mais ce qu'il s'est passé à Port-Réal... Cela a changé beaucoup de choses. Je ne sais ce que l'on t'a dit, ou ce que tu as entendu, mais voici ce qu'il s'est passé : Jaehaerys a épousé Rhaenys devant tous, et une triste cérémonie que ce fut. Après cette union, a eu lieu le couronnement, et la cérémonie de prestation d'allégeance. L'épouse de Robb Baratheon, la Main du roi, s'est sentie mal au début de l'événement, et a perdu ses enfants pratiquement sous nos yeux à tous. Je me suis reculé afin de laisser place aux gardes et autres mestres s'approcher, et j'ai attiré Roslinn à l'écart afin de lui éviter cette vision d'horreur. Catelyn nous a rejoint peu après, son époux à son côté et Etaine de même. Catelyn m'a supplié de ne pas prêter allégeance, mais je ne l'ai pas écoutée. Cela aurait signifié notre mort à tous. J'ai obtenu une entrevue avec le Baratheon afin d'éviter une guerre avec le Nord. J'ai demandé à ce qu'un Arryn vous soit envoyé pour tenter de raisonner Jorah, j'ai demandé à ce que les armées du Val restent dans le Val si conflit il devait y avoir. J'ai obtenu ces deux choses. Ce à quoi je ne m'attendait pas fut que le lendemain toute ma famille soit mise sous bonne garde en attendant le bon vouloir du Maître des Chuchoteurs de Sa Majesté et celui de la Main.

Il a accusé Catelyn de trahison, car le Tyvaros avait entendu sa tentative pour me dissuader de prêter allégeance, et ils ont déclaré que le poison provenait du Nord, un poison rare et pernicieux, envoyé par les Stark afin de perturber le règne du Roi, selon le mestre qui s'est occupé de lady Rohanna... et bien sûr nous étions complices et suspects, peut-être même ceux qui avaient apporté le poison jusqu'à Port-Réal.

J'ai tenté de les convaincre du contraire, et j'aurais peut-être pu y parvenir si Etaine ne s'en était pas mêlée, affirmant qu'elle vous pensait capables d'un tel acte ! Ensuite, le Seigneur Main a déclaré que Ctaelyn resterait en isolement jusqu'à son jugement et que Freyja devrait leur être remise, afin de s'assurer de notre – et de votre- coopération. J'avais espéré que ce soit Etaine qui vienne vous rencontrer, afin de tenter de dissuader Jorah de sa voie, mais elle m'a trahi, elle nous a tous trahis, y compris Catelyn, qui l'avait pourtant défendue à maintes reprises lors de certaines de nos querelles. Etaine est restée à Port-Réal pour collaborer avec la couronne, mais je doute que cela signifie quoi que ce soit de bon, pour nous, comme pour vous. J'ai quitté l'endroit avec Roslinn et nous sommes rentrés aux Eyrié. De là, j'ai fait au plus vite pour vous rejoindre. Mais il semblerait, en vain.      

Voilà ce qui s'est passé à Port-Réal, et la raison du départ de Freyja des Eyrié. J'ai failli à la protéger, et je le regrette, sincèrement. »


Il reprit son souffle, et attendit la réaction de Theon. Il n'avait rien dit de la situation précaire du Val et des nobles qui s'étaient rangés aux côtés d'Etaine. Theon comprendrait-il ou bien se rangerait-il du côté de sa cousine ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Mer 11 Juil - 20:37


 

 

Sans surprise, Martyn lança sa monture après lui. Theon avait hâte d'entendre la versions de son cousin et encore plus, d'apprendre les raisons de sa présence ici. Était-ce vraiment le fruit du hasard de le trouver en chemin ? Après une franche galopade qui échauffa les chevaux, Theon bifurqua dans un petit chemin qui descendait jusqu'à un ruisseau. Ce dernier traçait son lit jusqu'à Castel Cerwyn. A l'ombre d'un bosquet, il autorisa son cheval à boire, et invita les autres hommes à faire de même. Après cela, il renvoya Gayan qui non seulement devait regagner le groupe mais qui n'avait pas à écouter ce qu'il se dirait présentement.
Dès qu'ils furent enfin seuls après que le Seigneur du Val eut congédié ses hommes, Martyn se lança dans un impressionnant monologue décrivant les événements récents. Theon l'observait d'un œil scrutateur, guettant le moindre frémissement inquiet d'un mensonge non assumé.
Intérieurement, le jeune Loup analysait les propos tenus par son cousin, recoupait les informations qu'il possédait avec les nouvelles qu'il apprenait. La chaleur l'étouffait, à moins que ce ne fussent certaines affirmations énoncées par le Faucon.

Le silence s'imposa entre eux lorsque Martyn eut achevé son récit. Theon le regardait toujours, puis se frotta le menton entre deux doigts l'air passablement ennuyé.

- Tu dis que tu regrettes et que tu n'as aucune excuse concernant Freyja, mais n'est-ce pas toi qui l'a livrée de plein gré ? Ta pupille que nous avions placé dans ta maisonnée avec la même confiance que vous aviez placé en nous pour Etaine par le passé? Je serais curieux de savoir comment tu aurais réagi si les rôles avaient été inversé…

Et si les Stark avaient livré Etaine à un quelconque ennemi, sous couvert de jolies paroles pour éviter d'avoir à se discréditer? Les excuses auraient-elles compté ?
Son regard se fit plus dur et plus inquisiteur encore.
- Mais laissons Jorah décider de ce qu'il convient de faire. Aujourd'hui, nos ennemis possèdent notre sœur, espérons qu'ils n'aient pas à s'en servir contre nous et qu'elle demeure saine et sauve.

Bien que le ton soit réprobateur, Theon ne l'accusait pas directement d'en être la cause. Il faisait simplement état d'un fait supplémentaire à prendre en compte pour la Guerre à venir.

- Alors dis-moi, reprit-il. J'entends bien ton discours, mais il ne justifie en rien ta présence ici en ce jour. Pourquoi es-tu là, car c'est bien moi que tu cherchais n'est-ce pas ? Et je doute que tu sois venu me demander miséricorde vis à vis du jugement que rendra Jorah, tu portes trop d'honneur en toi pour t’abaisser à venir mendier ma clémence.

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Lun 16 Juil - 8:21

Theon avait raison dans ce qu'il disait, et Martyn ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable pour ce qui était arrivé, car cela, c'était bel et bien sa faute. S'il avait pu prédire la tournure que prendrait le mariage et le couronnement, jamais il n'aurait été discuter ainsi avec la Main, et il aurait réfléchi à deux fois avant d'aller prêter allégeance. Etaine aurait obtenu le Val des mains du Roi et lui serait devenu un rebelle, ... Mais peut-être ne serait-il pas dans une aussi mauvaise position qu'en ce jour ? Cela, il ne le saurait jamais. Etaine était la source de tous ses problèmes, et cela ne changeait guère dans son esprit, malgré ses lettres d'excuses prétendument sincères. Une chose était certaine : il ne lui ferait plus confiance.

Il était coupable d'avoir donné Freyja à la couronne, même s'il avait fait cela avec l'espoir de garder tous les Stark en vie, il leur avait nui et avait rompu la confiance que le Nord avait en lui. Et il s'apprêtait à leur nuire à nouveau. Heureusement pour Martyn, Theon passa rapidement à la raison de sa présence hors des murs de Winterfell.

« Je suis venu te demander de l'aide. Tu le sais sans doute aussi bien que moi, vous ne pouvez gagner cette guerre. Aide-moi à convaincre Jorah de renoncer à ses envies d'indépendance. Tant que la première flèche n'a pas encore quitté l'arc, il y a espoir que cela soit possible. Mais ce ne sera bientôt plus le cas. Quelqu'un veut que la couronne combatte le Nord, afin d'en tirer avantage. Je sais que vous n'avez pas envoyé de poison à Port-Réal. Quelqu'un veut vous nuire, ou vous utiliser comme diversion et vous en paierez le prix. Ne le laissez pas gagner.

Le mariage royal est un affront, c'est vrai. Je ne sais comment j'aurais réagi si j'avais été à la place de Jorah. Sans doute tout aussi mal. »
Mais sa position extérieure à ce conflit lui permettait d'avoir une meilleure vue sur ce qu'il y avait à faire.

Certaines batailles se devaient d'être livrées, même si on savait sa cause perdue. Mais celle-ci n'en faisait pas partie. « Mais je doute que la couronne laisse un jour son indépendance au Nord. » Ils semblaient avoir déjà bien assez de difficultés avec Dorne et les Iles de Fer pour autoriser un de leurs vassaux à se rebeller. S'ils laissaient Jorah faire, il n'y aurait bientôt plus de royaume unifié, mais un retour à plusieurs états indépendants. Il regarda Theon droit dans les yeux, « Cette guerre signifiera la fin des Stark. Vous n'êtes pas les ennemis de la Couronne. Pas si vous ne le désirez pas. Vos ennemis sont ceux qui voudraient vous faire porter le chapeau pour l'empoisonnement d'une innocente, ceux qui voudraient que vous meniez vos hommes à la guerre. C'est eux qu'il faudrait combattre. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Sam 21 Juil - 14:05


 

 

La mine de Martyn sembla s'assombrir légèrement. Theon fronça les sourcils et observa son cousin tandis que celui-ci donnait enfin les explications tant attendues. Si le Stark fut surpris par la première phrase prononcée, il n'en montra rien, gardant sa mine impassible d'homme du Nord. Malgré la gravité de la situation actuelle aussi bien familiale que politique, Theon conservait cette attitude de parfait contrôle de la situation, il demeurait calme et serein.
La suite des propos du Faucon ne lui plurent guère bien qu'une partie soit relativement juste. Et lorsque Martyn eut fini de dévoiler ses pensées, Theon rit nerveusement avant de répondre de sa voix rauque et profonde :
- Ainsi tu viens me demander mon aide pour sauver et préserver ma propre famille ?

Martyn se sentait-il si coupable qu'il souhaitait tant que ça aider le Nord ? Ou bien était-ce son affection ou son devoir envers les Stark qui parlait ?
Theon croisa les bras sur sa poitrine et si son sourire demeura inscrit sur ses lèvres, son regard en revanche s'assombrit sensiblement.
- Jorah a pris sa décision, il n'entend rien d'autre que la voix de sa propre conscience. Comme tu peux t'en douter, je n'ai pas d'autre choix que de le soutenir dans ses projets...

Même si ses projets ne correspondaient pas aux siens.
Après une courte pause, il reprit un peu plus vif :
- Quelqu'un..quelqu'un ? Tu me parles d’ennemis sans jamais en citer un seul. Pourquoi tant de mystère ? Qui sont-ils ? Les Cerfs ?

Ses poings se serrèrent sous l'effet d'une colère qu'il maîtrisait toujours, mais pour combien de temps ? Sans vraiment savoir pourquoi, il avait pensé à Edric Baratheon lorsque Martyn avait évoqué l'arc. Se pouvait-il que cette famille se soit sentie si lésée par l'union avortée de sa soeur et du premier archer de l'orage pour venir leur chercher noise ? Il en doutait fortement mais ne serait-ce pas pratique pour le seigneur main d'utiliser le pouvoir octroyé par la Couronne pour régler ses propres comptes ? L'empoisonnement de son épouse n'était-elle pas une mise en garde contre ses agissements ? A moins qu'il ne s'agisse réellement d'un coup monté pour faire tomber le Nord...

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Lun 23 Juil - 17:23

Martyn se raidit sous le rire de son cousin. Oui, il voulait leur venir en aide. Non ce n'était pas sa place de le faire. La situation était ridicule, c'était vrai. Martyn n'avait rien à faire au Nord où personne ne voulait de lui. Il aurait dû partir, et les laisser tous crever dans leur pays, puisque tel était leur désir le plus profond... Quoi que pour Theon il ne s'agisse surtout que de devoir. Mais le résultat serait sans doute le même. Il avait couru ici pour rien. Les Stark étaient tous aussi butés les uns que les autres. Il hocha néanmoins légèrement la tête en signe d'acquiescement. Même si visiblement cela ne servait à rien. Pour le reste, les ennemis dont parlait Theon... tous étaient leurs ennemis, et même au sein de leur famille ce n'était pas l'entente cordiale. Mais le frère ci-présent ne savait peut-être pas à quel point... Ce fut son tour d'arborer un sourire amer,

« Si j'avais une réponse franche à cette question, je n'aurais pas eu à chevaucher pour te trouver... Je suis loin d'apprécier le suzerain de l'Orage, crois-moi. C'est sur ses ordres que Catelyn se trouve actuellement emprisonnée. » Et cela, il ne le lui pardonnerait pas. « Mais je ne pense pas que les Baratheon soient les ennemis du Nord. » Du Val, oui. Du Nord, pas encore. « Ils ont déjà été récompensés largement pour leurs prouesses... ils n'ont pas besoin de fomenter la discorde dans un royaume qui les pousse vers le haut... Peut-être les lions, par contre, fâchés de ne pas avoir vu le soleil briller assez fort sur eux... » Il fronça les sourcils, réfléchissant à voix haute, repensant aux invités présents à la fête, « ils ont des liens avec le Conflans maintenant, peut-être convoitent-ils les terres de la soeur de la Main ?... Je ne saurais dire... » D'un geste des mains, il signala qu'il n'en savait pas plus, hélas, et qu'il ne pouvait se laisser aller à accuser ainsi des gens sans doute innocents. Il soupira, las de devoir réfléchir à cette histoire sans queue ni tête mais emplie de sang, de mort et de peine à venir. Il reprit après un court silence, « Robb Baratheon m'a fait part de son désir de voir Ashara unie à son frère. » Il s'arrêta avant de lui dire que cela pourrait être une opportunité. Rappeler que quelqu'un avait sciemment souillé l'honneur d'une soeur n'était pas très agréable, ni honorable. Quels étaient les sentiments de Theon quant à cette union ? C'était un sujet épineux et qu'il aurait voulu pouvoir aborder avec délicatesse, mais il n'avait plus des jours et jours avant qu'Ashara ne saute le pas et ne file vers le sud. Martyn avait vu de ses yeux la lettre de refus de Jorah à cette proposition. Si Theon était favorable, peut-être y aurait-il une façon de réunir le couple en secret. Si non... il faudrait qu'il se décide quant à la suite des opérations.

Devait-il continuer sur la voie qu'il s'était tracée ?  Tenter d'accueillir au Val les dames et enfants Starks alors que les autres faisaient la guerre. Et merde au Baratheon, il n'aurait qu'à venir vivre aux Eyriés le temps des batailles s'il voulait se trouver aux côtés de sa future. Il pensait en connaître la réponse. Theon lui rirait au nez ; il avait déjà perdu Freyja, ils ne lui laisseraient pas héberger d'autres Stark. Mais pour autant devait-il toujours aider Ashara dans son plan de folie ? Ne ferait-il pas mieux de confier à Theon les désirs de sa soeur ? Devait-il exiger de voir Jorah, lui annoncer qu'il rentrait au Val et que s'il avait des comptes à rendre, il voulait les payer maintenant avant de partir et se laver les mains de tout ce qui suivrait ? Pourquoi avait-il accepté d'aider Ashara ? Il se retint de soupirer et observa son cousin sans bouger, en restant aussi neutre qu'on puisse l'être quand on sue sous une chaleur oppressante, malgré l'ombre bienveillante des arbres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Mer 25 Juil - 10:19


 

 

En somme, Martyn n'était pas venu que pour assumer d'avoir cédé Freyja aux Baratheon. Il était également venu pour tenter d'enrayer cette Guerre que Jorah et Robb avaient lancé. Il ne faisait nul doute que le Seigneur Main devait se réjouir de posséder un otage du Nord, en prenant le Val dans ses filets, il atteignait son cousin de Winterfell sans avoir à bouger le petit doigt. C'était vil, mais malin. Robb Baratheon était un adversaire redoutable, mais tous les hommes possédaient des faiblesses. Le Cerf ne devait pas faire exception à la règle. Il semblait à Theon que acculé, le Cerf chargeait d'avantage, tout comme piégé, le loup devenait plus prompt à mordre.
Se pouvait-il qu'en empoissonnant l'épouse de Robb, en tuant ses enfants, on ait cherché à le rendre plus agressif et moins réfléchi ? C'était une possibilité, car s'il concentrait ses forces sur le Nord qui réclamait indépendance, il pouvait faire d'une pierre deux coups. Montrer l'exemple en détruisant la famille qui cherchait à lui tenir tête et venger les siens, tout cela bien évidemment sous couvert de la Couronne qui récupérerait argent et céderait Winterfell à un vassal plus enclin à coopérer.

Theon avait suffisamment parcouru leurs terres pour savoir que bien des familles n'hésiteraient pas à trahir les Starks pour s'offrir le luxe de devenir un Seigneur du Nord.
La Guerre de Jorah n'avait pas franchement rallié les hommes du Nord, beaucoup songeait que le Loup ne cherchait qu'à réparer le déshonneur que le dragon lui avait fait subir. Theon parfois y songeait mais aucun mot ne franchissait jamais ses lèvres à ce sujet.
En tant que second, il se contentait d'observer et d’exécuter les ordres. Jorah avait déjà rejeté toutes ses propositions.

Martyn paraissait aux abois lorsqu'il énonçait la mise en prison de Catelyn, au moins pouvait-il alors comprendre les sentiments de Theon lorsqu'il avait découvert que son innocente petite sœur se retrouvait otage de ceux qui s'opposaient aux volonté de leur aîné.
Le jeune seigneur ombrageux plissa les yeux en entendant les propos de son cousin au sujet d'Ashara. Ainsi, il était venu au Nord sous les ordres de Robb…
Sa tête s'inclina légèrement sur le côté, soudainement lourde de suspicions.

- Quelles ont exactement été les conditions de Robb pour ta venue ici ? Qu'a-t-il demandé ? Il a déjà envoyé une demande écrite que Jorah a refusé...pourquoi t'envoyer toi en sachant que l'accueil pouvait te coûter la vie après ta trahison ? Que t'a-t-il promis ?

Après tout, le Cerf possédait Catelyn et Freyja, une immense armée prompte au combat, et des vassaux qui le suivraient jusque dans la mort. Qu'espérait-il gagner de plus en envoyant Martyn demander Ashara et par son biais Cathan ? Une reddition complète ? Car si Jorah décidait d'envoyer leur dernière sœur ainsi que la fille du Cerf, alors les Starks seraient définitivement perdus. Il n'y aurait plus rien pour faire obstacle à la folie du Cerf dans sa marche sur le Nord…L'exemple pour montrer ce à quoi s'exposait les résistants à la Couronne se transformerait en vendetta personnelle si les Baratheon se persuadaient que le Nord était responsable de l'empoisonnement.
Une part de lui songeait que Ashara avait encore une rôle à jouer. Jorah pourrait se servir d'elle, voire très certainement de Cathan contre les desseins de l'Orage.

Il soupira, soudain convaincu par ses propres doutes.

- Je pense que Jorah n'hésitera pas à se servir d'Ashara et de Cathan comme dernier rempart. Il les sacrifiera sans scrupule si cela peut lui permettre de gagner sa foutue Guerre...

D'un revers de la main, il essuya la sueur de son front que la chaleur étouffante avait fait perler. Sur ses doigts pourtant, il avait d'ores et déjà le sentiment d’apercevoir le sang des victimes d'un conflit qui avait perdu la prestance des valeurs qu'il défendait : liberté, libre-arbitre ou libre-choix.
Aujourd’hui, on avait l'impression d'assister à un pathétique règlement de comptes...

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Jeu 26 Juil - 12:48

Martyn prit le temps de s'asseoir dos à un arbre qui poussait le long de l'eau... le long de ce qui avait été le lit du ruisseau avant qu'il ne s'assèche de moitié.

« Ton frère ne t'en a pas parlé ? Les conditions qu'a exigé la Main sont l'allégeance de Jorah, sa venue à Port-Réal pour la prestation de serment et le mariage d'Ashara à Edric. Robb a promis en échange que tout sera tenté pour réparer le grief causé par le divorce. » Ainsi les frères ne se disaient pas tout... Voilà qui pourrait être exploité, peut-être. Ou qui montrait la fracture entre les deux, même si Theon continuait de manifester son indéfectible loyauté à son frère. « J'ai demandé à pouvoir venir ici. Je l'ai demandé tant qu'il en était encore temps, avant que Robb ne déclare ouvertement la guerre. J'ai voulu tenter de protéger le sang de ma mère, vous qui m'avez aidé quand j'en ai eu le plus besoin. Mais je vois que j'aurais pu m'épargner beaucoup de peine pour rien. Et peu chaut à Robb si l'accueil que vous me réservez n'est pas amical ; à ses yeux, je suppose que je mérite ce que je reçois si je viens me fourrer volontairement dans la gueule du loup. Et si je peux lui éviter une guerre... Il est gagnant. Il ne m'a rien promis en retour, et je n'ai rien demandé d'autre. » Le ton de Martyn était dur et sans doute amer, mais ne pouvait s'en empêcher. Il avait espéré qu'en parvenant à convaincre Jorah, la Couronne serait plus clémente envers Catelyn, qu'ils verraient que les Arryn étaient des alliés et non des ennemis du roi... Mais en cela comme du reste, l'espoir ne menait pas bien loin. Il regarda Theon dans les yeux, « Mais cela ne change rien au fait que vous m'avez confié votre soeur et que j'ai trahi votre confiance en la remettant à vos ennemis. » Contre son gré, et de mauvaise grâce, mais les faits restaient les fait. Une fois de plus, il regretta son départ de Port-Réal. Il aurait dû insister pour être emprisonné à la place de Catelyn ; après tout, il s'était porté garant pour elle... Si Roslinn n'avait pas été présente dans la pièce, il l'aurait sans doute fait. Mais il était trop tard pour le passé. Restait l'avenir... et la fuite d'Ashara.

Ce fut au tour de Theon de sembler soudain fatigué par la situation. Ou bien était-ce la chaleur ? Peu importait puisque Theon ne trahirait pas Jorah. Pour sa part, Martyn transpirait dans sa fine tunique de lin et rêvait de plonger sa tête dans l'eau du ruisseau. Finirait-il sa vie dans un cachot de Winterfell ? Il y ferait sans doute plus frais qu'à la surface du sol... Que faire pour convaincre Theon d'aider Ashara ? Pouvait-il espérer encore quoi que ce soit ? Il soupira longuement, les yeux fermés.

« Jorah ne gagnera pas sa guerre, malheureusement, quoi qu'il puisse faire. » Et Theon le savait aussi bien que lui. « Et si Cathan et Ashara en pâtissent, Robb rasera Winterfell et passera tous tous ses habitants par le fil de l'épée. Il a perdu ses héritiers, Cathan devient la deuxième en ligne après Edric. » Si Jorah n'avait pas déclaré son indépendance, la querelle aurait pu s'arrêter dès que les femmes étaient en chemin vers Port-Réal ; mais à présent... Jorah ne plierait pas. Jusqu'où Theon était-il prêt à le suivre ? « Ton devoir t'oblige à obéir à ton frère, à ton suzerain. Je n'ai pas ces obligations, même si la courtoisie veut que je le respecte tant que je suis sous son toit... » Il continua sur un ton légèrement ironique, « Et que j'ai été prié de profiter encore un peu de votre hospitalité. »  

Il était curieux, « Sais-tu ce que me réserve Jorah ? Si je dois rester votre invité longtemps, je vais faire renvoyer mes gens au Val, ainsi que le navire qui m'a conduit ici, avant que Robb ne décide d'interdire la mer à tout navire quittant vos côtes. »

Quoi qu'il se passerait, il n'était pas inquiet, il se savait condamné au mieux à la prison qui durerait jusqu'à la chute de Winterfell et la mort des Stark, au pire... il n'aurait plus de soucis à se faire. C'était son épouse qui emplissait son esprit de trouble; Etaine ne la laisserait pas en paix, et il ne fallait pas qu'elle gagne trop en influence auprès de Robb. De cela, oui, il se méfiait. Mais pour l'heure, à part écrire à Roslinn pour la conseiller sur la arche à suivre quand il ne serait plus là, il ne pouvait plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Mar 31 Juil - 14:35


 

 

Theon fut surpris de voir avec quelle aisance Martyn prenait le temps de s'installer plus confortablement. Un moment, il fut tenté d'en faire de même, la chaleur était écrasante et après des heures de monte, il commençait à avoir mal aux jambes à force de piétiner sur place. Mais que penserait le Faucon s'il s'installait également à même le sol ? Ne serait-ce pas faire montre de faiblesse ?
Les paroles de son cousin achevèrent ses réflexions en cours. Si Theon avait lu le courrier de Robart Baratheon qui proposait de réparer le mal causé à leur sœur, Jorah ne lui avait pas expliqué les requêtes de la Main de manière aussi explicite. Le suzerain du Nord tenait à prendre ses décisions seuls désormais, il se coupait trop aisément de ses conseillers. Le Loup soupira, visiblement agacé de ne pas tenir en sa possession toutes les informations nécessaires. Martyn parlait des réparations du grief causé par le divorce, qu'en était-il de la Guerre qui couvait et de cette Indépendance que Jorah réclamait ? Le Cerf n'en avait point parlé.

Pourtant, Martyn poursuivait en indiquant que si la Guerre pouvait être évitée, l'Orage y gagnait. Évidemment, le Nord tout autant voir plus. Jorah s'était lancé dans cette idée sans se préoccuper des troupes disponibles, entre l'état de canicule et les Nordiens échaudés par la précédente bataille, elles n'étaient pas aussi nombreuses que prévues.
Theon avait hâte de rentrer à Winterfell, même si cela signifiait qu'il devrait rendre les comptes de ses enrôlements. Jorah ne serait pas satisfait.
Le Loup avait perdu de sa superbe réputation. Dans certains domaines, les vassaux s'inquiétaient de son état de santé mentale. On avait pris Theon à parti par deux fois pour lui faire part de ces soupçons. Était-ce l'orgueil que le Loup cherchait à soigner ? Était-ce la vengeance qu'il souhaitait faire exploser ? On s'interrogeait beaucoup et l'on croyait de moins en moins dans les bonnes paroles de Theon Stark.
L'Indépendance était un joli rêve qui ne pourrait naître du fruit d'une guerre acharnée.

A nouveau, Theon dû reconnaître que Robart était un fin calculateur. En envoyant Martyn, il s'épargnait bien des efforts. Coupable d'avoir livré Freyja, le Faucon ferait son possible pour empêcher cette Guerre dans le but d'obtenir des faveurs qui délivreraient Catelyn de son cachot. Même si leur cousin ne l'exprimait pas, le Loup pensait bien qu'il cherchait à sauver qui pouvait l'être. Alors justement...
Qui pouvait être sauvé ?
Theon lui rendit son regard et leva la main pour lui rappeler que les faits parlaient pour lui. Oui, il les avait trahis, oui, il avait livré Freya et oui, Martyn possédait certainement des circonstances atténuantes. Ce n'était pas à Theon de le juger.

Pourtant, c'était bien lui que Martyn avait cherché à rencontrer ce jour. N’était-ce pas la preuve qu'il cherchait quelque chose que seul le jeune Loup pouvait lui donner ?
Il savait déjà que Cathan avait un intérêt certain pour les Cerfs et c'était une raison supplémentaire qui poussait Jorah à la conserver à Winterfell.
Peut-être entamerait-il plus tard de nouvelles négociations.
Quant à Martyn…

Il observa son cousin avec sérieux et annonça tout net :
- J'ignore ce qu'il a prévu pour toi… Depuis que j'essaye d'interférer dans sa volonté, le dialogue est compliqué pour ne pas dire impossible. Jorah tient à décider seul et refuse mes tentatives de le conseiller.

A moins qu'il n'ait décidé d'assumer seul les erreurs et de ne point impliquer son cadet. C'était aussi une possibilité à envisager. Theon ne pouvait croire les racontars qui disaient que Jorah perdait petit  petit l'esprit, aveuglé qu'il était par sa rancœur et son orgueil égratigné. Pour autant, l'Indépendance tant désirée valait-elle une Guerre avec une population affaiblie par les combats et la canicule ?
Lui n'aurait pas agit ainsi.

- Si je résume bien la situation cousin, reprit-il sur un ton maîtrisé, ce jour tu es venu me trouver afin de quérir de l'aide dans le but de sauver les miens ; sachant que comme tu le dis si bien, Jorah ne gagnera pas cette Guerre et que mon devoir m'oblige à lui obéir car il est mon suzerain avant d'être mon frère…
Alors...si tu arrêtais de tourner autour du pot pour me dire clairement ce que tu espères de moi ? Qu'attends-tu que je fasse ?


Il ne pouvait ni demander à Jorah d'annuler la Guerre, ni même lui demander de plier le genou devant Robb, se rendre à Port-Réal était inimaginable. Quand à leur renvoyer Ashara et Cathan, la encore, la requête demeurait impossible à satisfaire. Il en vint à se demander si Robart n'avait pas exigé en sachant qu'il ne pourrait être satisfait.

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Jeu 16 Aoû - 21:39

Son destin ne l'inquiétait guère, pas dans l'immédiat, même si la décision d'Ashara pourrait changer la donne de façon drastique à ce sujet. Car il était venu consorter avec Theon avant l'enlèvement, ce qui ferait de lui, si non un complice, du moins un esprit tourmenté par la prémonition d'un acte affreux. Il hocha la tête en signe de compréhension et soupira néanmoins, pour cette distance qui s'était faite dans la fratrie et la mort qui rôderait bientôt dans ces collines.

Il hocha la tête aux propos suivants de Theon. Ce Loup-ci était plus fin que les autres... Sans doute trop pour son propre bien. Mais il ne pouvait plus guère reculer. Il aurait bien bu autre chose que de l'eau pour se rincer la gorge avant de devoir répondre à son cousin... Trop tard pour reculer. Ashara n'attendrait pas, et s'il pouvait obtenir le soutien de Theon... les dames et les enfants auraient un espoir de survie. Theon avait une épouse, et un fils, qui pourrait être l'héritier du Nord en cas de décès de es aînés Stark. Martyn espérait que la pensée de son fils sous les lames ennemies fasse plier Theon, mais il en doutait néanmoins. Ces loups semblaient faits d'acier... Mais le meilleur acier, le plus tranchant, était également celui qui se brisait le plus aisément. Il regarda son cousin dans les yeux,

« Ce que je vais te dire va te paraître stupide et osé, aussi ridicule que ma venue sur vos terres sans doute... Mais c'est une des seules idées qui m'est venue pour empêcher la couronne de tous vous massacrer. Tu ne peux quitter ton poste. Mais mon bateau pourrait emmener les femmes et les enfants dans le Val, si tu le désires... Lui pourra passer le blocus. » Il leva les mains, fort conscient du ridicule de ses paroles, avant de continuer dans un débit un peu plus rapide pour éviter d'être interrompu.. « Je vais rédiger une missive attestant que je reste ici de mon plein gré et que quoi qu'il advienne, Jorah ou toi avez mon accord. Il n'y aura pas de guerre entre le Val et le Nord si ma tête venait à tomber. C'est probablement tout ce que je mérite d'ailleurs. » Il songea avec un pincement au coeur à son épouse et au bébé à venir qui ne connaîtrait pas son père avant fort longtemps si jamais. Martyn resta immobile, attendant la gifle ou la lame qui, si les rôles avaient été inversés, l'aurait sans doute frappé.

Les hommes du Sud étaient assoiffés de sang Star et les Orageois pires que les autres... S'ils parvenaient à poser le pied sur les terres Stark... c'en serait fini de tout le castel du plus humble gâte sauce au suzerain, sans épargner ni femme, ni enfant. Martyn l'avait lu dans le regard du Cerf. Cette guerre-là serait au couteau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Le Destin
ADMIN SUPRÊME & PNJ
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Lun 20 Aoû - 18:53


 

 

La chaleur lui donnait soif, à moins qu'il ne s'agisse de cette atmosphère si particulière. Theon observait Martyn, les traits de ce visage ni tirés ni sereins. Le Faucon réfléchissait intensément aux mots qu'il allait prononcer et le Loup avait hâte de les entendre. A force de non-dits, il avait éveillé la curiosité du cadet.
Aussi, lorsque la proposition tomba, Theon demeura un instant silencieux, le regard sombre toujours rivé dans celui plus clair de son cousin.
Et plus Martyn déroulait ses paroles, plus le brun sentait son coeur s'emballer. Une colère sourde l'envahit subitement et voyant les mains levé de son vis à vis, il ne douta pas un seul instant que le Valois savait tout autant dans quoi il s'embarquait. On ne parlait pas que d'emmener les femmes et les enfants dans le Val mais bien de trahir le suzerain de Winterfell. Si Martyn s'adressait dans le plus grand secret à Theon, c'était bien pour préserver ce plan. Depuis combien de temps l'ourdissait-il ?
Il se pencha d'un coup en avant et saisit Martyn par le col de sa tunique sans le quitter des yeux un seul instant. Un rictus mauvais déformait ses lèvres lorsqu'il lui souffla hargneux comme un loup :

- Comment oses-tu me demander d'agir dans le dos de mon frère...de mon suzerain...Me prends-tu pour un homme possédant si peu d'honneur ?

Sa bouche s'affaissa et il expira par le nez, comme s'il laissait échapper un soupir contenu.
- Tu devrais être plus vigilant sur tes paroles cousin...tombées entre de mauvaises oreilles elles pourraient te faire trancher la tête. On parle de trahison, n'aggrave pas ton cas.

Il relâcha sa poigne et lissa le tissu avant de s'assurer en tâtonnant que la tunique n'ait rien, puis se redressa. Sa mâchoire était crispée, pourquoi fallait-il que Martyn lui mette de telles idées en tête ? Évidemment qu'il voulait que sa douce Lyanna et son téméraire Aidan soit placés à l'abri, sain et sauf. Évidemment qu'il souhaitait voir sa petite sœur et sa nièce heureuses, enfin. Car Cathan était sa nièce, toute bâtarde qu'elle était, elle était la chair de la chair de sa sœur. Ce mariage avait eu lieu que le Nord le souhaite ou non, et le Cerf depuis tout ce temps n'avait toujours pas pris de nouvelle épouse. Il aurait pu répudier Ashara en son coeur, mais ne l'avait pas fait. Peut-être espérait-il encore ?
Qu'avait-il fait lui, Theon Stark en cette année 42 ? Lui qui se sentait si coupable de la déchéance de sa sœur...pouvait-il se rattraper, pouvait-il les sauver  et sauver le Nord ?
Mais Jorah ne plierait pas, jamais.
Il serra les dents et fit l'effort de détendre les muscles de son visage.

- Cette solution n'est bonne pour personne. Je trahirais mon suzerain, tu perdrais la tête et les femmes…les femmes seraient déshonorées de fuir. Nous sommes les descendants des Premiers Hommes, nous ne ploierons pas ni devant les Targaryen, ni devant les Baratheon, ni devant la peur. J'entends ce que tu me dis, crois moi. Et par égard pour cette volonté de te sacrifier et de vouloir sauver ceux qui me tiennent à coeur, je n'en parlerais pas à Jorah.

Il lui tendit alors la main pour l'aider à se relever.

- Peu importe ce que tu as fait ou ce que tu comptes faire,
reprit-il, je plaiderais pour la clémence à ton égard ou tout du moins, pour une mort digne.

Une manière détournée pour lui signifier que s'il décidait toutefois de mettre cette idée ou une autre du même genre à exécution, Theon fermerait les yeux pour cette fois.

 

code by ATC.


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Fire and Blood
Far over the misty mountains cold. To dungeons deep, and caverns old. The pines were roaring on the height. The winds were moaning in the night. The fire was red, it flaming spread. The trees like torches blazed with light. .❞
The Hobbit – Misty mountains cold.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Martyn Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Port-Réal le temps du couronnement, ensuite Val et Nord
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   Mar 21 Aoû - 14:04

Martyn ne s'était pas attendu à une accolade et à un franc sourire quand il annonça sa proposition à Theon. Ils savaient tous deux que ce que Martyn proposait n'était ni très glorieux ni très honorable... Ce que Theon ignorait c'était ce que complotait sa chère soeur. Devait-il le lui avouer ou non ? S'il ne faisait rien , les Starks seraient perdus. S'il avouait, Ashara serait surveillée, mais tenterait tout de même son plan voué à l'échec. Qui en sortirait victorieux ? Pas le nom de Stark, c'était certain.

Il ne tenta pas de bouger ni de se défendre quand Theon l'attrapa par le col. Il s'était attendu à sentir une dague se glisser entre ses côtes, mais son cousin avait trop de retenue pour cela. Il lui en était reconnaissant. Mais s'il se refusait à accepter sa proposition... le remède serait pire que la maladie... Une immense tristesse l'envahit, alors qu'il contemplait Theon dans les yeux. Les Stark ne seraient bientôt plus, c'était une certitude. Mais au moins savait-il maintenant à quoi s'en tenir. Theon finit par le laisser aller au sol, et il se rassit. Son cousin semblait regretter son éclat. Fatigué, Martyn hocha la tête. Trahison... il semblait que les Arryn soient des traîtres pour tous... Indépendantistes ou loyalistes... Jamais du côté qui sortirait vainqueur, voilà qui était certain. Il aurait dû tourner le dos au sang de sa mère et laisser l'Histoire s'écrire dans le sang.

« Il n'y a pas de bonne solution. » Une confirmation des mots de Theon, teintée de regrets. « Je te remercie néanmoins. » Il baissa les yeux, honteux d'avoir espéré une autre issue que celle-ci, et chagrin d'en avoir la confirmation. Il ne ferait pas cette offre deux fois, et tous deux le savaient.

Malgré tout, Theon n'avertirait pas Jorah, voilà qui était une excellente nouvelle, la seule de la journée. Il laissa son cousin l'aider à s relever. Leur entrevue touchait à sa fin. La paix également. Martyn chercha quelque chose à offrir à Theon, en gage de remerciement,  

« Je resterai à Winterfell tant que mon cousin l'autorisera, ou qu'il n'aura pas décidé quoi faire me concernant. » Il parlait de Jorah, mais avait failli dire tant que tu... ce qui était lourdement prématuré,... « Cependant, si je le peux, je protégerai les habitant du château des débordements possibles en temps de guerre. » Ainsi, si Theon était envoyé ailleurs, il aurait peut-être l'esprit un peu rassuré par la maigre protection qu'il pourrait offrir. Le suzerain du Val était un fin bretteur, et son allégeance à la Couronne pourrait aider, peut-être.  Martyn ne comptait pas que le Baratheon fasse éliminer tous les Stark par vengeance pour un empoisonnement dont ils n'étaient pas coupables. Il se tiendrait entre ses cousins et les soldats assoiffés de sang qui mèneraient l'assaut sur la forteresse de l'Hiver, s'il le pouvait... ce dont l'Arryn doutait fortement, mais cela seuls les Dieux pouvaient le savoir à l'avance.  

Il n'avait plus grand-chose à cacher concernant cette affaire... à part un menu détail... Ashara... Les Dieux pourraient-ils un jour lui pardonner ? Theon pourrait-il lui pardonner ? Il en doutait. Mais il avait promis son soutien à sa cousine, et Theon ne semblait pas désapprouver entièrement, ou bien il serait allé trouver Jorah pour lui en parler séance tenante. Les Loups ne fuyaient pas, ni ne reculaient devant l'adversité... Mais ils n'avaient pas la vue d'ensemble que le Faucon, lui, pouvait avoir du haut de ses montagnes.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche du dernier loup de la meute [ft. Theon Stark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Inscription 71 - A la recherche de Peach
» Le tigre de Tasmanie a-t-il oui ou non disparu...
» LE DERNIER LOUP
» La Meute
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Nord
-