Partagez
 

 Just like the Old Days ◘ Myriah & Etaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etaine Arryn

Etaine Arryn
VAL D'ARRYN
■ Localisation : Les Eyriés, le Val.
Just like the Old Days ◘ Myriah & Etaine Empty
MessageSujet: Just like the Old Days ◘ Myriah & Etaine   Just like the Old Days ◘ Myriah & Etaine Icon_minitimeJeu 16 Mai 2019 - 0:34

Sa robe immaculée suivait chacun de ses pas, les plumes qui la recouvrait effectuant un doux bruissement dans son dos. Un écho se perdait sur les murs des larges couloirs à chaque fois que son pied venait se déposer au sol dans une demi-course vive et rapide. Son cœur battait contre sa poitrine d’un rythme rapide, les émotions venant doucement se rappeler à elle tant parce que cette journée avait pu l’éprouver, que parce qu’au bout du chemin, elle savait que l’attendait les réponses qu’elle n’avait su obtenir à travers des lettres. Les quelques mèches de cheveux ébènes qui n’étaient nullement attachées aux autres rebondissaient dans son dos tandis que la couronne de fleurs immaculées restait fixement en place. Tournant le dos à la fête, elle cherchait de ses émeraudes celle qui lui apporterait l’unique réconfort dont elle aurait besoin à la fin de cette chaotique journée. Qui sait ce que demain saurait lui réserver ?

L’esclandre de Catelyn avait menacé l’unité familiale quand, quelques minutes plus tard, Etaine avait choisi elle-même de se faire remarquer en osant demander à la Couronne ce qu’elle n’était guère en mesure de lui accorder. Les Arryn, qui aimaient pourtant se complaire dans un Honneur exemplaire, multipliaient les faux pas et, au fond d’elle, la Colombe devinait déjà les conséquences terribles que cela pourrait avoir. Demain dès l’Aube, Martyn viendrait la faire réveiller pour l’informer d’un départ plus que précipité, annulant toutes ces festivités auxquelles Etaine se faisait une joie de participer. La dame du Val avait alors réaccordé son attention à une toute autre personne qui ne lui était nullement inconnue. Myriah Ferboys était là, droite, fière. La Dornienne était pareil au souvenir que la Valoise avait su se faire d’elle, se rappelant leur première rencontre autant que ce jour funeste où tout avait su basculer dans sa vie. Elle se présentait aujourd’hui au nom de sa Princesse, celle qui fut jadis belle-sœur de la brune, offrant un présent pour ces circonstances au couple royal. Et pourtant, quand fut affiché l’ultime cadeau de ces réjouissances, Etaine elle-même avait plaqué une main sur ses lèvres, horrifiée de ce geste, et pourtant familière aux coutumes de Dorne. L’envoyée du Sud avait alors pris congé, rattrapé au vol par celui qu’elle ne connaissait que pour être Maître des Chuchoteurs de sa Majesté pour ce qui semblait être une réprimande ou un avertissement. Puis, elle avait quitté les lieux. Etaine, désireuse de retrouver celle qui avait autrefois su passer un agréable instant à ses côtés, s’était alors élancée à sa suite.

Espérant se trouver sur la bonne voie, elle poursuivait son cheminement à travers les murs de pierres rouges, tournant la tête à droite comme à gauche à chaque intersection, ne laissant pas son regard s’arrêter de se promener pour mieux retrouver cette femme qui ne pouvait décemment pas s’éclipser sans lui accorder un instant. Alors, remontant jusqu’aux appartements, elle finit par entendre des voix. Un départ se profilait. Un départ qu’elle ne saurait accepter. La Colombe, téméraire et audacieuse, se plaça alors dans l’encadrement de cette porte gardée par un homme aux couleurs de la maison Ferboys. Lui semblait disposé à l’égorger si elle se risquait à un pas de plus. Alors ce fut sa voix qui s’éleva, lui permettant de se présenter à sa manière. « Dois-je m’attendre, à mon tour, à recevoir le crâne de celui qui porte mon Sang en ultime présent, lady Ferboys ? »

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

The Fallen Princess
Winter was Coming and then, I've been on the top, Unbent, Unbowed and Unbroken. Now, I just wanna be as High as Honor
Revenir en haut Aller en bas
Myriah Ferboys

Myriah Ferboys
DORNE
Just like the Old Days ◘ Myriah & Etaine Empty
MessageSujet: Re: Just like the Old Days ◘ Myriah & Etaine   Just like the Old Days ◘ Myriah & Etaine Icon_minitimeJeu 16 Mai 2019 - 10:07


Just like the old daysMyriah & Etaine « Faites préparer les navires, je veux que nous ayons quitté Port-Réal au crépuscule »
Ma voix est dure mais l’envie pressante de retourner à Dorne occupe mon esprit. Les répercussions du présent donné en mains propres au couple royal n’est étrangement pas ce que je crains, après tout j’approuve cette menace déguisée de Nymeria : rendre les ossements est un fin avertissement concernant ce qu’il adviendrait si un Targaryen osait à nouveau soumettre Dorne. Cela pourrait être la menace prononcée il y a quelques instants par Valyron de Mantarys, l’ancien Maître des Lois du Cruel devenu Maître des Chuchoteurs, car il pourrait se servir des informations récoltées pour instiller des dissensions et affaiblir la Principauté. Non. Je crains surtout la réaction de Robbart Baratheon, la Main du Roi.
Il y a quelques jours nous avons eu un entretien quelque peu houleux se soldant sur la décision - que je suis censée prendre ce jour - de rester à Port-Réal comme « invitée de marque » dans le seul but qu’il obtienne une action de la part de Nymeria contre les exactions dans les Montagnes Rouges. Enfin il y a son épouse, que j’ai rencontrée il y a plusieurs lunes de ça, que quelqu’un a tenté d’assassiner. Ce dernier fait pourrait bien être l’élément déclencheur de la colère du Baratheon, pouvant l’amener à me désigner comme suspecte ou bien coupable.
Je regarde un à un les nobles qui m’ont accompagnée, m’assurant qu’ils ont bien compris que nous ne nous attarderions pas dans cette ville emplie de vipères. Je salue ma sœur et son époux puis sans plus de cérémonie je quitte ce lieu où nombre de nobles ont ployé le genou, pour retourner dans mes appartements...

Mon garde, Azzak le Scorpion, posté près de la porte, je sais que toute personne souhaitant me voir entrerait difficilement. Une à une les tenues sont pliées et rangées dans la grosse malle, les bijoux sont rangés dans des coffrets. Aidée de quelques servantes je range mes affaires pour quelle soient au plus vite montées sur l’un de nos navires. Décidément ces derniers jours auront été riches en rebondissements avec des Arryn divisés et l’empoisonnement de lady Baratheon...
« Dois-je m’attendre, à mon tour, à recevoir le crâne de celui qui porte mon Sang en ultime présent, lady Ferboys ? »
Un collier dans les mains je me raidis devant la boîte laquelle je suis censée le ranger. Cette voix, je la connais. Je me retrouve transporté en ce jour où à Denfert nous avions reçu la visite de Tristam et de sa promise. Je me rappelle en avoir voulu à Osric de me laisser derrière eux avec cette étrangère mais finalement discuter avec Etaine Arryn s’était révélé intéressant et rafraîchissant : il s'agissait d'une femme profondément amoureuse qui souhaitait apprendre les coutumes dorniennes et ce moment précis une bonne impression s'était dégagée, accompagnée d'une pointe de respect. Mais je me retrouve automatiquement  propulsée à ce fatidique soir où nous avions été nombreux à assister à la mort de notre Prince. L’accusation de Myrcella envers la Arryn. Les épées tirées au clair par les Valois et les dorniens qui s’étaient précipités sur eux. Tandis que les invités valois étaient massacrés, je n'avais rien fait pour apporter un quelconque soutien aux miens ni à celle qui venait de perdre son époux. Un bain de sang qui s’est soldé par la mort des Valois présents au mariage et l’arrestation de celle qui m’était apparue si amoureuse de Tristam. Je serre quelques instants le collier avant de le laisser glisser dans coffret et je me retourne vers l’origine de la voix.
Elle se tient là, dans l’encadrement de la porte, avec Azzak derrière elle attendant mon ordre pour la faire partir. Je détaille du regard le visage de cette femme que je n’ai pas vu depuis des années et si elle n’a guère changé, le temps et les épreuves qu’elle a traversé sont visibles pour quiconque s’y attardant. D’un geste de la main, j’ordonne à mon garde de reprendre son poste tandis que mon esprit se penche sur les mots qui ont été prononcés. Croit-elle Nymeria capable de tuer un enfant ?

- Nous ne faisons pas de mal aux enfants et croyez-moi que jamais je ne laisserais qui que ce soit causer du tort à votre sang, répondis-je enfin. Laissez-nous ! Ordonnais-je sans même regarder un seul instant les servantes, bien trop préoccupée par la présence de la valoise.

:copyright:️️ DABEILLE
Revenir en haut Aller en bas
 

Just like the Old Days ◘ Myriah & Etaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ABC-JUMPING DAYS au 1er RCP 1er AOUT 2015
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» MOEBIUS / GIR (JEAN GIRAUD)
» [JANUS] There are some days ... feat. MI AE ♣
» X-Men: Days of Future Past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After the Conquest :: 

The seven kingdoms

 :: Terres de la Couronne :: Port-Réal
-